• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > La perte de Max Pacioretty n'affecte pas trop l'attaque du CH 

La perte de Max Pacioretty n'affecte pas trop l'attaque du CH

L'attaquant danois Lars Eller joue du meilleur hockey... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'attaquant danois Lars Eller joue du meilleur hockey à l'approche des séries éliminatoires.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

La perte de Max Pacioretty n'a pas affecté l'attaque du Canadien dans ses deux derniers matchs - deux victoires.

«Ça fait pratiquement deux matchs que nous n'avons pas Max et nous avons réussi quatre buts dans chacun des matchs», a relevé l'entraîneur Michel Therrien.

«Nous avons besoin de la contribution de tout le monde, incluant des défenseurs, afin de surmonter cette malchance-là. Jusqu'à maintenant, nous pouvons être satisfaits.»

Pacioretty a été contraint de faire l'impasse sur un premier match, jeudi, après en avoir disputé 149 d'affilée depuis le 1er novembre 2013. Soignant une blessure au haut du corps, il est déjà acquis qu'il ne sera pas de la partie samedi à Toronto.

Jeudi, les défenseurs Andrei Markov, qui a atteint le plateau des 10 buts ou plus pour la sixième fois en carrière, et Jeff Petry, qui a fait inscrire son nom au score dans un sixième match d'affilée, ont apporté leur contribution.

L'attaquant danois Lars Eller joue du meilleur hockey à l'approche des séries éliminatoires.

Petry, que le Canadien a obtenu des Oilers d'Edmonton au début de mars, a mentionné être plus à l'aise dans son nouvel uniforme.

«Je n'ai jamais connu de séquences de six matchs avec au moins un point à Edmonton, a-t-il répondu quand on lui a posé la question. Tout au mieux, c'étaient peut-être des séquences de deux matchs.»

Petry a expliqué que la principale différence c'est que le personnel d'entraîneurs l'encourage à utiliser sa vitesse et à soutenir l'attaque dès que l'occasion se présente.

«Je peux être un défenseur à caractère offensif. Chez les Oilers, on pratiquait un style de jeu différent. Ici, les stratégies sont basées sur la relance rapide et la vitesse.»

Pour ce qui est d'Eller, qui a obtenu quatre buts et qui a amassé une passe dans ses six derniers matchs, Therrien a dit qu'il le sent plus impliqué dans l'action dernièrement.

«Il rivalise davantage et il est fiable dans toutes les zones, a noté l'entraîneur. Il est à son mieux à ce stade de la saison. C'est agréable de voir qu'il joue avec confiance. Il compétitionne et c'est ce qu'on veut voir.»

Eller a connu de bonnes séries éliminatoires la saison dernière, et on dirait qu'il sera prêt à en connaître d'autres bonnes à compter de la semaine prochaine.

Le Canadien a conservé son avance de deux points face au Lightning de Tampa Bay en tête de la section Atlantique. Il devra récolter au moins un point contre les Maple Leafs, samedi, afin d'être couronné champion.

Finalement, le Tricolore a signé un exploit jeudi en balayant la série saisonnière face aux Red Wings. Pour la première fois depuis la saison 1926-27, il a remporté quatre matchs en une saison contre eux. C'était la première saison des Red Wings dans la LNH, qui s'appelaient les Cougars de Detroit à ce moment.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer