Cam Talbot a aidé les Rangers à se hisser au sommet

Cam Talbot présente un dossier de 13-3-3 depuis... (Photo Brad Penner, USA Today)

Agrandir

Cam Talbot présente un dossier de 13-3-3 depuis qu'il est devenu le gardien partant des Rangers de New York en l'absence de Henrik Lundqvist.

Photo Brad Penner, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Lorsqu'une blessure a contraint Henrik Lundqvist au repos forcé au début de février, tout le monde prédisait que cela aurait des répercussions sur le rendement des Rangers de New York dans la course aux séries éliminatoires.

Grâce au brio de Cam Talbot, l'affaire a plutôt bien tourné pour les Rangers. Avec Talbot comme partant lors de 18 des 20 derniers matchs, les Rangers ont récolté 33 points sur une possibilité de 40 et se sont hissés au premier rang de la section Métropolitaine.

«Vous ne pensez jamais que vous allez connaître une bonne séquence comme ça, a précisé Talbot, samedi, à Buffalo. Tout le monde dans ce vestiaire s'est levé. Quand vous perdez l'un des meilleurs gardiens au monde, tout le monde doit se lever car il constitue un gros morceau au sein de cette équipe. Moi inclus, j'ai dû faire ma part et essayer de compenser pour ce grand vide, ce qui n'est pas facile à faire.»

Talbot présente un dossier de 13-3-3 avec une moyenne de 2,20 et un taux tirs-arrêts de 92,7% depuis qu'il est devenu le partant en l'absence de Lundqvist.

Une séance de vidéo avec l'entraîneur des gardiens Benoit Allaire le mois dernier est en grande partie responsable de cette série de succès.

«Benny et moi, nous avons pris le temps de regarder quelques-unes des séquences où je ne jouais pas aussi bien que je le voulais. Mais heureusement, nous continuions à gagner, a raconté Talbot. Il m'a dit, "Si tu peux faire de petits ajustements ici et là, tu devrais être capable d'accorder un ou deux buts de moins par match."

«Depuis que nous avons eu cette séance vidéo, mon positionnement est meilleur, ça m'aide à être plus patient et, quand tu fais le premier arrêt plus souvent, ta confiance augmente.»

Talbot, âgé de 27 ans, se veut l'un des trois gardiens qui ont présentement une influence directe sur la course aux séries éliminatoires dans la LNH. Devan Dubnyk a sauvé presque à lui seul la saison du Wild du Minnesota, et Andrew Hammond permet aux Sénateurs d'Ottawa de continuer à rêver aux séries.

Cette séquence fructueuse de Talbot rappelle qu'il a été aussi efficace que Hammond à ses débuts dans la ligue. Il avait alloué deux buts ou moins dans neuf de ses 10 premiers départs avant que les attaquants adverses ne trouvent ses faiblesses.

«C'était très plaisant, a-t-il dit. Vous n'avez pas beaucoup d'occasions de percer dans la ligue comme ça. Si vous pouvez en tirer le maximum, c'est vraiment bénéfique pour progresser.»

Talbot estime qu'il est aujourd'hui un meilleur gardien, après 46 départs dans la LNH. Il est plus patient et mature qu'à ses débuts.

Cette séquence est également une étape importante dans le développement de Talbot. L'entraîneur Alain Vigneault a déjà indiqué que Lundqvist retrouvera son poste de partant à son retour au jeu, et Talbot le sait. Mais il a apprécié cette occasion d'agir comme partant.

«C'est très gratifiant d'obtenir plusieurs départs de suite et de découvrir la tâche de travail qui incombe à un gardien partant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer