L'autre Subban

Malcolm Subban n'a toujours pas disputé son premier... (PHOTO BOB DECHIARA, ARCHIVES USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Malcolm Subban n'a toujours pas disputé son premier match dans la Ligue nationale, lui qui était assis au banc des Bruins samedi soir à Boston, lors du match contre les Islanders de New York. Ce qui ne semble pas le déranger outre mesure.

PHOTO BOB DECHIARA, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malcolm Subban n'est que de passage chez les Bruins de Boston, mais en attendant de retourner dans la Ligue américaine, il savoure chaque seconde chez les grands.

Le frère d'un certain P.K. a été rappelé par les Bruins le 30 janvier, pendant que Niklas Svedberg, substitut du gardien partant Tuukka Rask, s'efforce de garder la forme avec le club-école de Providence dans la LAH.

Malcolm Subban n'a toujours pas disputé son premier match dans la Ligue nationale, lui qui était assis au banc des Bruins samedi soir à Boston, lors du match contre les Islanders de New York. Ce qui ne semble pas le déranger outre mesure.

« Juste le fait d'être ici au sein de l'équipe, ça me permet d'apprendre. Du bout du banc, je peux mieux observer le travail des autres gardiens. L'autre jour, j'ai pu voir Jonathan Quick, et maintenant, je vais pouvoir observer Carey Price, » soutient Subban.

Subban, choix de première ronde des Bruins au repêchage de 2012, en est à sa deuxième année chez les pros, après avoir joué pendant quatre saisons à Belleville, dans la ligue de hockey junior de l'Ontario. Pour Claude Julien, l'entraîneur des Bruins, les progrès du jeune Subban sont déjà manifestes.

« C'est sûr qu'il a acquis de l'expérience, a expliqué Julien avant le match d'hier soir. Il apprend ce que c'est que la vie de joueur professionnel. C'est un gardien qui est dynamique et qui est rapide, il se déplace bien dans son demi-cercle. Il s'est ajusté au style de jeu du hockey professionnel. »

PAS DE COMPARAISONS

Évidemment, la présence d'un Subban à Boston coïncide avec l'arrivée de l'autre Subban, celui qui disputera la victoire aux Bruins ce soir avec ses coéquipiers du Canadien, sur la glace du TD Garden.

Mais Claude Julien ne veut pas se lancer dans le jeu des comparaisons entre les deux frères.

« P.K. Subban, je ne le connais pas, je ne sais pas comment il se comporte ou comment il est à l'extérieur de la glace, de répondre le pilote des Bruins. Les deux ne jouent pas à la même position, alors on ne peut pas comparer. »

En attendant, Malcolm Subban, à 21 ans, attend avec impatience le grand moment, celui de son premier match dans la LNH. Ce soir serait d'ailleurs un excellent soir pour ça, mais les Bruins vont fort probablement se tourner une fois de plus vers Rask, qui n'aime pas trop les congés.

Ce qui ne dérange pas outre mesure le jeune Malcolm Subban, beaucoup plus réservé que son célèbre frère.

« J'essaie de penser que ce n'est qu'un autre match, si ce n'est que mon frère sera là avec l'autre club, de conclure le gardien réserviste des Bruins. On va peut-être s'envoyer des textos avant le match, mais sans plus. Je voulais être dans la LNH cette saison, c'est le but de chaque jeune joueur, de toute évidence. Alors je me contente d'observer et d'apprendre pour le moment, en espérant pouvoir m'établir dans cette ligue le plus rapidement possible. »

UN DERNIER BRUINS-CH CETTE SAISON

Ça peut paraître étrange, mais c'est la réalité : le match de ce soir entre le CH et les Bruins à Boston sera le dernier de la saison entre les deux grands rivaux. Si jamais ils devaient se croiser de nouveau, ce serait en séries. « C'est toujours un gros match quand on doit affronter le Canadien, a observé le gardien Tuukka Rask. La vérité, c'est que nous n'avons pas eu beaucoup de succès contre eux, récemment, et il faut s'arranger pour que ça change. »

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer