Les Oilers s'inclinent 2-0 contre les Penguins

Marc-André Fleury a signé son septième blanchissage de... (PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Marc-André Fleury a signé son septième blanchissage de la saison.

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
EDMONTON

Marc-André Fleury a rarement été défié, mais il a fait le nécessaire quand les Penguins de Pittsburgh ont eu besoin de lui, mercredi.

Fleury a effectué 22 arrêts, en route vers un septième blanchissage cette saison, et les Penguins ont amorcé leur voyage dans l'Ouest avec une victoire de 2-0 face aux Oilers d'Edmonton.

«J'ai l'impression que ça faisait un petit bout de temps que j'en avais réussi un, a dit Fleury. Ç'a été un peu tranquille pour moi pendant les deux premières périodes, mais ils ont eu l'avantage en troisième. C'était bien de finir sur une bonne note.»

L'entraîneur-chef des Penguins Mike Johnston a ajouté que le résultat aurait pu être bien différent, n'eût été du brio de son gardien en troisième période.

«Les Oilers ont obtenu quatre ou cinq chances de première qualité en troisième période, a-t-il noté. Il a fait ce que l'on demande à un gardien. Oui, il n'a pas été testé souvent au cours des deux premières périodes, mais il a vraiment été à la hauteur en troisième.

«Ses sept blanchissages cette saison sont impressionnants.»

Evgeni Malkin et David Perron ont touché la cible pour les Penguins (29-14-8), qui ont un dossier de 12-6-2 à l'étranger cette saison.

Johnston a admis qu'il était agréable de pouvoir à nouveau compter sur Malkin, qui avait raté cinq matchs en raison d'une blessure au bas du corps.

«Il a généré beaucoup d'offensive, a mentionné Johnston. Pas seulement des chances de marquer, mais son habileté à mettre la table pour ses coéquipiers et à créer de l'espace sont remarquables. Je pense que son trio a été le plus menaçant.»

Les Oilers (14-29-9) ont perdu deux de leurs trois dernières parties.

«Nous n'avons pas connu un grand match, a admis l'attaquant des Oilers Matt Hendricks. Nous n'avons pas été agressifs. Notre échec avant n'était pas à point. Nos remises en territoire adverse n'étaient pas efficaces. Ils pouvaient quitter leur zone trop facilement.

«Il faut leur donner crédit, ils représentent une bonne équipe de hockey, mais nous les avons aidés ce soir.»

«Nous avons connu une meilleure troisième période, mais ça prend un effort de 60 minutes», a ajouté le défenseur Jeff Petry.

Fleury et son vis-à-vis Viktor Fasth ont été parfaits en première période, mais il n'a fallu que 24 secondes en deuxième période pour que Malkin ne trouve le fond du filet. Il a profité d'une rondelle libre pour inscrire son 20e but de la saison.

Perron a ensuite porté un dur coup aux Oilers. Le disque a dévié sur sa jambe et a franchi la ligne des buts avec 0,4 seconde à écouler au deuxième vingt. Perron a inscrit sept buts en 13 matchs depuis qu'il est passé des Oilers aux Penguins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer