Jarred Tinordi récupère bien après un K.-O.

Chez le Canadien, le niveau d'inquiétude en regard... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Chez le Canadien, le niveau d'inquiétude en regard des conséquences négatives que le K.-O. puisse avoir sur la poursuite de la carrière de Tinordi semble peu élevé.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Brossard

Les échos qui parviennent de Hamilton font état que Jarred Tinordi récupère bien du coup de poing dévastateur qui l'a mis K.-O. au cours du match des Bulldogs de Hamilton, vendredi.

«On ne nous tient pas informés de son état de santé et je ne recherche pas nécessairement à savoir comment il s'en tire, mais il est dans l'entourage de l'équipe et il paraît en forme. On le salue, et il nous répond avec le sourire comme d'habitude», a confié dans une entrevue téléphonique l'attaquant des Bulldogs, Maxime Macenauer.

Le géant défenseur doit afficher un sourire moins éclatant qu'à l'accoutumée, lui qui a subi des lacérations au visage et qui a eu des dents de cassés au cours d'une bagarre avec Andrey Pedan, des Comets d'Utica.

Pedan l'a envoyé au pays des rêves à l'aide d'une percutante droite à la mâchoire et on peut soupçonner qu'il ait également été victime d'une commotion cérébrale.

Après la rencontre, l'entraîneur des Bulldogs, Sylvain Lefebvre, avait laissé savoir que Tinordi devait recevoir des traitements dentaires. Le lendemain, les Bulldogs ont annoncé que Tinordi avait été blessé «à la tête et au visage» et qu'on ne savait pas à quel moment il reviendrait au jeu.

Le Lavallois Macenauer a dit connaître suffisamment Tinordi pour croire qu'il ne conservera aucune séquelle psychologique de l'agression.

«Il n'est pas du genre à s'en faire avec ces choses-là. Il va vite mettre ça de côté et retomber sur ses pieds, je suis convaincu, a-t-il opiné. C'est sûr que c'est dur pour l'orgueil (ce qui lui est arrivé), mais moi en tout cas, je sais que c'est comme ça que je réagirais face à la situation.»

Chez le Canadien, le niveau d'inquiétude en regard des conséquences négatives que le K.-O. puisse avoir sur la poursuite de la carrière de Tinordi semble peu élevé. L'entraîneur Michel Therrien a tenu des propos rassurants avant le départ du Canadien vers Columbus, mardi.

«C'est un petit gars qui a du caractère. C'est un jeune joueur. C'est malheureux, c'est rare que ça arrive. Mais je n'ai aucune inquiétude qu'il va se remettre de ça», a résumé Therrien.

Tinordi, premier choix du Canadien en 2010 (22e au total), tarde à s'établir dans la LNH. Le fils de l'ancien hockeyeur de la LNH Mark Tinordi a amorcé la saison avec le Tricolore, avant de faire la navette entre Hamilton et Montréal.

En 25 matchs chez les Bulldogs cette saison, l'Américain n'a pas de but, mais trois aides et 32 minutes de pénalités à sa fiche, en plus d'un différentiel en défense de moins-1.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Philippe Cantin | Quel impact sur Tinordi?

    Philippe Cantin

    Quel impact sur Tinordi?

    Peut-être que Jarred Tinordi s'en remettra. Peut-être qu'il ne s'agira, au bout du compte, que d'un simple accident de parcours sur la route le... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer