Le Canadien s'offre les Islanders pour Noël

  • Markov a touché la cible avec un puissant tir de la pointe. (Photo AP)

    Plein écran

    Markov a touché la cible avec un puissant tir de la pointe.

    Photo AP

  • 1 / 8
  • Le gardien de Montréal a eu de nombreux tirs à repousser. (Photo USA Today Sports)

    Plein écran

    Le gardien de Montréal a eu de nombreux tirs à repousser.

    Photo USA Today Sports

  • 2 / 8
  • Subban tente de faire avorter une attaque new-yorkaise. (Photo USA Today Sports)

    Plein écran

    Subban tente de faire avorter une attaque new-yorkaise.

    Photo USA Today Sports

  • 3 / 8
  • Bataille pour la rondelle. (Photo USA Today Sports)

    Plein écran

    Bataille pour la rondelle.

    Photo USA Today Sports

  • 4 / 8
  • La défense des Islanders reste vigilante. (Photo AP)

    Plein écran

    La défense des Islanders reste vigilante.

    Photo AP

  • 5 / 8
  • Le Ch a sonné la charge à plusieurs reprises. (Photo AP)

    Plein écran

    Le Ch a sonné la charge à plusieurs reprises.

    Photo AP

  • 6 / 8
  • Le match avait mal commencé pour Montréal, qui a été, comme souvent, le premier à encaisser un but. (Photo USA Today Sports)

    Plein écran

    Le match avait mal commencé pour Montréal, qui a été, comme souvent, le premier à encaisser un but.

    Photo USA Today Sports

  • 7 / 8
  • Parenteau tente de percer la défense. (Photo USA Today Sports)

    Plein écran

    Parenteau tente de percer la défense.

    Photo USA Today Sports

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) Le Canadien a eu un aperçu du nouveau visage des Islanders de New York, mardi soir à Long Island, mais il a su résister à ses attaques pour sortir du vétuste Nassau Coliseum avec une victoire de 3-1.

» Le sommaire du match

Bien installé dans son bureau - c'est-à-dire à distance d'haleine du gardien - Brendan Gallagher a profité d'un retour de lancer de Sergei Gonchar pour marquer le but vainqueur. Par la suite, le CH s'est surtout appliqué à ralentir les Islanders, qui prenaient de la vitesse en zone neutre et bâtissaient leurs attaques avec efficacité. L'impact de l'arrivée des défenseurs Nick Leddy et Johnny Boychuk dont il est tant question chez les Islanders, ce n'est pas de la frime. Cette équipe-là passe beaucoup moins de temps qu'avant dans sa zone et a amélioré sa transition.

« Ce ne sont pas les vieux Islanders, a constaté Lars Eller. Ils sont rapides, acharnés, ils ont des gars qui sont capables de faire la différence en attaque et ils sont difficiles à affronter.

« Nous sommes vraiment heureux de sortir d'ici avec deux points. »

Vous pouvez cataloguer ce match-là parmi ceux que le Canadien a gagnés sans avoir été la meilleure équipe sur la glace. On en avait vu quelques-uns comme ça en début de saison, et tout récemment, ça s'est produit de nouveau face aux Kings de Los Angeles. 

La pression sur Carey Price s'est relâchée en fin de match quand David Desharnais a complété la patiente manoeuvre d'Eller pour faire 3-1, mais il a quand même été confronté à 38 tirs.

Ses coéquipiers n'en ont dirigé que 21 sur Chad Johnson.

Dure, dure la première

Le temps des Fêtes est idéal pour perpétuer les traditions. Le Tricolore l'a fait à sa façon en poursuivant celle de connaître une première période difficile.

Cette habitude créée en tout début de saison ne s'est pas encore estompée et elle représentera assurément une résolution du Jour de l'An pour les troupes de Michel Therrien.

« Ça n'a pas bien été ce soir mais je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on a toujours des difficultés en première, ça allait beaucoup mieux dernièrement », a fait valoir Therrien.

Avant les matchs de mardi, les Islanders étaient deuxièmes de la LNH avec une moyenne de 32,5 lancers par match. Ils ont la dégaine facile et l'ont encore démontré en première en poivrant Price de 14 lancers.

À l'autre bout, le Tricolore a dû attendre la 14e minute avant de voir Gilbert enregistrer le premier lancer des siens.

Les trois premiers trios des Islanders ont chacun récolté des chances de marquer lors de ce premier vingt, mais c'est finalement celui de John Tavares qui les a lancé en avant.

Profitant d'un cafouillage en zone neutre qui a laissé Alexei Emelin un peu mêlé, Tavares s'est permis une belle feinte aux dépens de Sergei Gonchar sur une situation de deux-contre-un. Gonchar, laissé seul à lui-même, a mordu devant Tavares qui a bien repéré Kyle Okposo. Price n'y pouvait rien. 

Si Emelin n'a pas connu son meilleur match à la ligne bleue du Canadien, Nathan Beaulieu a continué d'afficher une belle forme et s'est même retrouvé avec Gonchar à compter de la fin de la deuxième période.

800e de Markov

Andrei Markov disputait mardi son 800e match dans la Ligue nationale, un accomplissement qu'on hésitait à prédire à il y a trois ou quatre ans. Le Russe a souligné l'événement en inscrivant son cinquième but de la saison au cours du deuxième tiers. Un but d'autant plus bienvenu que le Tricolore n'était pas dans le match jusque-là.

À noter que sur le but de Markov, Brandon Prust et Dale Weise ont contribué à alourdir la circulation autour du filet de Johnson.

« Jiri Sekac connaissait une soirée difficile et ça nous prend du caractère pour affronter de bonnes équipes, a expliqué Therrien. C'est pourquoi j'ai inséré Weise sur le trio de Plekanec et, avec Prust, ces deux-là nous ont apporté beaucoup de vie. »

Finie, la guigne du 23 décembre

On attendait Jaroslav Halak devant le filet des Islanders, mais l'entraîneur-chef Jack Capuano a choisi de lui donner un repos complet et de confier la tâche au substitut Chad Johnson. Le Québécois Kevin Poulin a même été rappelé d'urgence de la Ligue américaine pour agir à titre d'auxiliaire.

On saura au cours des prochains jours si Halak ne cachait pas une légère blessure ou si Capuano jugeait simplement que son numéro avait besoin d'un plus long répit. 

Le Canadien, lui, profite d'un congé de Noël de trois jours avant de reprendre l'entraînement. Il l'entame d'autant plus avec le sourire qu'il a mis au repos la fameuse guigne du 23 décembre. Après n'avoir remporté à cette date qu'une seule partie sur 19 depuis 1982, le Tricolore vient de remporter les trois derniers affrontements ayant eu lieu l'avant-veille de Noël. On peut dire que ce dossier-là est clos.

Mais il en reste de plus sérieux à régler!

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Canadien 3 - Islanders 1 (final)<sub></sub>

    Clavardages

    Canadien 3 - Islanders 1 (final)

    Suivez en direct le match entre le Canadien et les Islanders de New York en compagnie de notre journaliste Richard Labbé. »

  • Les Islanders se sont affranchis du passé

    Hockey

    Les Islanders se sont affranchis du passé

    En plus d'avoir été les deux grandes dynasties des années 80, les Islanders de New York et les Oilers d'Edmonton partagent des ennuis semblables... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer