Stéphane Quintal dans le fauteuil de Brendan Shanahan

L'ancien défenseur du Canadien Stéphane Quintal est officiellement... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

L'ancien défenseur du Canadien Stéphane Quintal est officiellement devenu lundi le nouveau vice-président à la sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Après plusieurs semaines d'attente, Stéphane Quintal a enfin reçu le coup de fil qu'il attendait de la Ligue nationale, lundi matin. Gary Bettman et Bill Daly lui ont confirmé qu'il héritait du poste de vice-président à la sécurité des joueurs, qu'il a occupé par intérim, le printemps dernier, à la suite du départ de Brendan Shanahan pour la présidence des Maple Leafs de Toronto.

L'ancien défenseur du Canadien ne prévoit pas tout chambarder le travail de son prédécesseur. Après tout, le département de la sécurité est un succès depuis sa création. Mais quelques initiatives méritent d'être exploitées davantage.

Quintal veut entre autres développer un contact informel avec les joueurs afin qu'un travail d'éducation soit fait en amont et que les joueurs comprennent de mieux en mieux ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas.

«Ça n'a pas été un aspect très médiatisé du règne de Brendan, mais il prenait la peine d'appeler les joueurs, a indiqué Quintal à La Presse. Lorsqu'un joueur fait deux ou trois mises en échec discutables, ça vaut la peine de communiquer avec lui et de l'avertir. Je sais que les joueurs apprécient et je compte faire ça encore davantage.»

Dans un autre axe, Quintal souhaite poursuivre le dialogue avec l'Association des joueurs afin que la LNH puisse en venir un jour à éliminer les épaulettes et les protège-coudes en plastique.

«On veut diminuer la grosseur des épaulettes et faire en sorte que lorsqu'un joueur rate sa mise en échec et qu'il frappe la bande, qu'il ressente lui aussi l'impact, a-t-il expliqué. Je pense que ça peut aider les joueurs à se responsabiliser et à apprendre à avoir un meilleur synchronisme au moment de donner leurs mises en échec.»

L'ex-défenseur de 45 ans indique que de collaborer avec son ancien coéquipier Mathieu Schneider, qui travaille à l'Association des joueurs, a été «un charme» jusqu'à maintenant et il n'entrevoit pas de résistance particulière de la part des joueurs à propos d'une nouvelle réglementation sur l'équipement.

LaFontaine comme adjoint?

L'une des premières tâches de Quintal sera de rebâtir une équipe autour de lui. Non seulement Shanahan et Rob Blake sont-ils partis mais, tout récemment, l'ex-défenseur Brian Leetch a également annoncé qu'il allait vaquer à d'autres occupations.

Quintal aimerait bien s'adjoindre les services de Pat LaFontaine, qui est retourné s'occuper du développement du hockey et des affaires communautaires de la LNH après un bref passage à la présidence des Sabres de Buffalo.

«Lorsqu'on s'est croisés à Washington au camp d'orientation des recrues de la ligue, je lui ai parlé de mon intérêt envers lui et il s'est montré très ouvert à l'idée, a confié Quintal. C'est un homme impressionnant, c'est un gars qui a subi de nombreuses commotions cérébrales et c'est un ancien attaquant. Ce serait un privilège de travailler avec lui.»

Quintal entend aussi s'entourer d'un ancien joueur qui serait établi sur la côte Ouest. Comme l'était Rob Blake auparavant.

Les bons mots de Bettman

Quintal avait rencontré les grands patrons de la LNH à la fin du mois de juillet et attendait des nouvelles depuis ce moment-là. Dans l'intervalle, la ligue a rencontré plusieurs candidats souhaitant devenir préfet de discipline, dont l'ancien DG des Capitals de Washington George McPhee. De son côté, le commissaire Gary Bettman avait indiqué, la semaine dernière à Boucherville, qu'il annoncerait l'identité du successeur de Shanahan avant l'ouverture des camps d'entraînement.

Il s'est bien sûr réjoui d'avoir trouvé son homme.

«Stéphane Quintal a été dédié à la mission du département de la sécurité des joueurs depuis sa création lors de la saison 2011-2012 et a démontré au cours des derniers mois qu'il avait des aptitudes uniques pour diriger le département, a indiqué Bettman dans un communiqué. Brendan Shanahan a établi et conçu un département bien huilé et bien géré lors des trois saisons à sa tête. L'embauche de Stéphane Quintal a été l'une de ses plus importantes décisions.

«Stéphane a dirigé le département le printemps dernier durant la portion la plus intense, la plus compétitive et la plus scrutée de la saison, c'est-à-dire lors du dernier week-end de la saison et durant toutes les séries éliminatoires. Il a prouvé clairement qu'il était à la hauteur de la tâche. J'ai confiance qu'il soit le bon homme pour le poste.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer