ANALYSE

Canadien-Bruins: avec deux joueurs en moins!

Alexei Emelin a servi une bonne mise en... (Photo Bob DeChiara, USA Today)

Agrandir

Alexei Emelin a servi une bonne mise en échec à Milan Lucic en début de rencontre.

Photo Bob DeChiara, USA Today

(Boston) Dans le vestiaire, le capitaine du Canadien, Brian Gionta, a dû prononcer les mots «force de caractère» au moins 20 fois. On n'en voudra pas à ce fier vétéran d'avoir insisté comme ça. Ce que son club a réussi sur la patinoire ennemie à Boston est pour le moins étonnant. Impressionnant aussi.

On s'entend, Dale Weise et Travis Moen ne vont jamais gagner le trophée Maurice-Richard, mais quand ils ont dû quitter la patinoire dès le départ, le Canadien s'est soudainement retrouvé avec un gros trou sur le banc. Deux joueurs en moins, ça cause des ennuis pour un coach, ça, madame. Ça veut dire qu'il faut repenser les trios, faire jouer certains gars plus qu'il ne le faudrait, et ça veut dire que certains joueurs sont vidés plus rapidement qu'à l'habitude.

Bref, c'est un paquet de trouble, deux gars en moins. Mais le Canadien a trouvé une façon.

«Avec 10 attaquants contre l'équipe de l'heure dans la Ligue nationale, disons que les pourcentages étaient contre nous», a justement analysé l'entraîneur-chef Michel Therrien.

Ce qu'on a vu, c'est une équipe qui a choisi de ne pas baisser les bras. Ce qu'on a vu, c'est des joueurs de deuxième plan devenir des joueurs de premier plan, le temps d'une soirée assez folle. Pensons ici au défenseur Mike Weaver, qui en a profité pour offrir sa meilleure performance depuis qu'il est un membre du CH.

Le jeu de Weaver vient d'ailleurs rappeler combien Michel Therrien a souvent le don de tirer les bonnes cartes. Préférer Weaver à Tinordi, à Boston en plus? Choisir d'y aller avec Peter Budaj? Eh bien. Le gardien slovaque a répondu avec une solide soirée de travail, disant non aux Bruins à 28 reprises.

Et puis, rappelons ici que les Bruins ne perdaient plus, qu'ils venaient d'en gagner 12 de suite. Rappelons ici que le Canadien commence à en avoir, des blessés (je sais, je sais, ce n'est pas une excuse).

Mais le Canadien a trouvé une façon.

Les séries éliminatoires approchent et, très honnêtement, on ne peut imaginer meilleur scénario pour apporter une bonne dose de confiance dans ce vestiaire montréalais. Les joueurs du Canadien ont maintenant l'impression qu'ils peuvent surmonter tous les obstacles qui sont placés sur leur chemin.

Il s'agit du genre de match qui peut vous replacer une saison, mesdames et messieurs. On le répète: ce club-là pourrait bien nous surprendre.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien freine les Bruins

    Hockey

    Le Canadien freine les Bruins

    Pour les Bruins de Boston, les 12 victoires de suite ne sont plus qu'un vague souvenir. C'est le Canadien qui s'en est chargé. »

  • Jarome Iginla et ce trophée qui lui échappe

    Hockey

    Jarome Iginla et ce trophée qui lui échappe

    Quand on voit Jarome Iginla dans le vestiaire des Bruins de Boston, on remarque assez vite qu'il ne fait pas vraiment son âge. Pas avec son t-shirt... »

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer