Raphael Diaz prend le chemin de Vancouver

Laissé de côté par Michel Therrien dans 10... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Laissé de côté par Michel Therrien dans 10 des 14 derniers matchs, Raphael Diaz ne faisait manifestement plus partie des plans de l'organisation du Canadien.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a choisi d'accommoder le défenseur Raphael Diaz en l'envoyant aux Canucks de Vancouver en retour de l'ailier droit Dale Weise. Laissé de côté par Michel Therrien dans 10 des 14 derniers matchs, le défenseur suisse ne faisait manifestement plus partie des plans.

«Montréal m'a donné une belle opportunité de jouer dans la LNH et je l'apprécie vraiment, a indiqué Diaz en conférence téléphonique. C'est une excellente organisation qui m'a beaucoup aidé. Mais je ne jouais plus du tout depuis deux semaines et tout le monde veut jouer autant que possible.

«Donc je suis vraiment excité de me joindre aux Canucks.»

> Mathias Brunet: Drôle d'échange...

Lorsque le Canadien a ouvert toute grande la porte à Nathan Beaulieu, c'était pour que l'ancien choix de premier tour remplisse le rôle qu'on lui confiait, et non pour voler le boulot de Douglas Murray.

«Je savais que (Beaulieu) était un bon joueur et qu'ils voulaient lui donner la chance de jouer, mais je ne pensais pas que ça ferait en sorte que ça mène à un échange immédiatement, a confié Diaz. Pour moi, l'important demeurait de travailler fort pour l'équipe à laquelle j'appartenais. Le reste était hors de mon contrôle.»

A priori, Diaz aurait aimé demeurer à Montréal. Mais au point où il en était rendu, avec la pleine autonomie qui l'attend l'été prochain, il en était venu à souhaiter un changement d'air.

«Nous avons eu des discussions (avec le Canadien) relatives à ce qui était dans le meilleur intérêt des deux parties», a d'ailleurs indiqué son agent Don Meehan.

Production insuffisante

Diaz a connu deux bonnes premières saisons dans la LNH durant lesquelles sa courbe de progression a été intéressante. Il était tout naturel que le poste de quatrième défenseur lui échoie en début de saison en l'absence d'Alexei Emelin. Fort des succès qu'il avait connus, il rêvait même d'un contrat de trois millions par année à compter de l'an prochain.

Or, l'arrière de 28 ans a perdu son poste régulier aussi vite qu'il l'avait gagné sous Jacques Martin.

«J'ai commencé la saison aux côtés de Josh Gorges et l'on jouait beaucoup, a rappelé Diaz. Je crois qu'on faisait du bon boulot ensemble, entre autres en infériorité numérique. J'aimais jouer avec lui. Mais des joueurs sont revenus de blessures, des joueurs qui avaient un contrat...»

Diaz n'a pas été en mesure de contribuer là où le Canadien l'attendait, c'est-à-dire sur le plan de la production offensive. Ses 11 points en 46 matchs ont paru insuffisants aux yeux de la direction, surtout qu'il a éprouvé des difficultés sur la deuxième unité d'avantage numérique, là où ses tirs manquaient souvent le filet.

Mais nonobstant le cas de Beaulieu - qui mérite de devenir un défenseur à temps plein dans la LNH -, Diaz demeurait utile au Tricolore. Outre P.K. Subban, il était le seul droitier à la ligne bleue et il avait également l'aptitude de relancer l'attaque. C'est certes un défenseur au petit gabarit, vulnérable dans sa zone lorsque la pression est forte, mais un défenseur qui sort efficacement la rondelle de son territoire est moins sujet à se faire frapper.

En fin de compte, l'évaluation du Tricolore ne le projetait pas comme un quatrième défenseur potentiel. Plutôt comme un joueur marginal qu'on pouvait céder en retour d'un attaquant de quatrième trio.

Dale Weise... (Photo Jonathan Hayward, PC) - image 2.0

Agrandir

Dale Weise

Photo Jonathan Hayward, PC

Un attaquant de plus

Dale Weise est un ailier droit de 25 ans que les Canucks avaient réclamé au ballottage en provenance des Rangers de New York en 2011. Son salaire de 750 000 $ devra être renégocié au terme de la campagne actuelle.

«J'apporte une présence physique, je suis un bon patineur et je connais du succès lorsque je travaille en fond de territoire», a expliqué l'ailier de 6'2 et 210 livres qui a inscrit 3 buts et 12 points en 44 matchs cette saison.

Ce profil a séduit Marc Bergevin, qui cherche toujours à ajouter de la robustesse à sa formation. Il sera intéressant maintenant de voir quel usage en fera Michel Therrien, lui qui doit constamment bouger ses morceaux afin d'éviter que des vétérans comme Daniel Brière, Brandon Prust ou Travis Moen passent trop de temps sur le quatrième trio.

Weise est assurément un joueur de hockey supérieur à George Parros, mais il ajoutera certainement à la congestion en attaque lorsque Ryan White et Alex Galchenyuk seront de retour au jeu.

Enfin loin de Tortorella

En plus de son gabarit, Weise est un patineur étonnant. Il s'est révélé le plus rapide des Canucks lors du concours d'habiletés de l'équipe en février dernier. C'est l'une des raisons pour lesquelles on le considère comme un bon joueur en échec-avant.

Sauf qu'à Vancouver, sa relation avec l'entraîneur-chef John Tortorella, qui remontait à l'époque des Rangers, n'était pas des plus harmonieuses. Son temps de glace n'a cessé de chuter jusqu'à une moyenne de 7:45 par match. Son nom revenait fréquemment dans les rumeurs d'échange.

Le nouveau venu du Tricolore rejoindra l'équipe à temps pour l'entraînement matinal précédant le match de mardi soir face aux Flames de Calgary. La dernière fois que Weise les a affrontés, il était l'un des cinq joueurs sur la glace lors de la mêlée générale en tout début de match.

Les Canucks, eux, seront de passage au Centre Bell dès jeudi. Raphael Diaz ne mettra donc pas beaucoup de temps à affronter son ancienne équipe.

* * *

Christian Thomas rétrogradé

Le Canadien a annoncé lundi après-midi qu'il avait rétrogradé l'attaquant Christian Thomas à son club-école, les Bulldogs de Hamilton. Thomas a disputé deux matchs à Montréal ce week-end, au cours desquels il a décoché un tir au filet et a affiché un différentiel de -1.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La frustration est palpable chez le Canadien

    Hockey

    La frustration est palpable chez le Canadien

    Après avoir connu sa première série de deux victoires en 2014 la semaine dernière, le Canadien a encaissé deux défaites en autant de matchs à... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer