Le CH humilié

  • L'ancien quart-arrière des Alouettes Anthony Calvillo donne la mise au jeu protocolaire. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    L'ancien quart-arrière des Alouettes Anthony Calvillo donne la mise au jeu protocolaire.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 14
  • Le bâton du défenseur du Canadien Andrei Markov se courbe lors d'un lancer frappé. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Le bâton du défenseur du Canadien Andrei Markov se courbe lors d'un lancer frappé.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 14
  • L'entraîneur du Canadien Michel Therrien parle de son banc à l'arbitre Jean Hébert. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    L'entraîneur du Canadien Michel Therrien parle de son banc à l'arbitre Jean Hébert.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 14
  • Alexei Emelin, du Canadien, se fait plaquer par Tom Wilson. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Alexei Emelin, du Canadien, se fait plaquer par Tom Wilson.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 14
  • Brandon Prust, du Canadien se bat contre Tom Wilson des Capitals. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Brandon Prust, du Canadien se bat contre Tom Wilson des Capitals.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 14
  • Carey Price effectue un arrêt alors qu'Andrei Markov entre en contact avec le joueur des Capitals Brooks Laich. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price effectue un arrêt alors qu'Andrei Markov entre en contact avec le joueur des Capitals Brooks Laich.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 6 / 14
  • Rene Bourque plaque Casey Wellman des Capitals. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Rene Bourque plaque Casey Wellman des Capitals.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 7 / 14
  • Martin Erat festoie après un but de son équipe contre Carey Price (à droite). (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Martin Erat festoie après un but de son équipe contre Carey Price (à droite).

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 8 / 14
  • Les joueurs des Capitals célèbrent un but compté en deuxième période. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les joueurs des Capitals célèbrent un but compté en deuxième période.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 9 / 14
  • Alex Ovechkin réussit à loger la rondelle au-dessus de l'épaule du gardien du Canadien Carey Price. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Alex Ovechkin réussit à loger la rondelle au-dessus de l'épaule du gardien du Canadien Carey Price.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 10 / 14
  • Carey Price, la mine déconfite après avoir accordé quatre buts sans riposte, et PK Subban. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price, la mine déconfite après avoir accordé quatre buts sans riposte, et PK Subban.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 11 / 14
  • Josh Gorges dépité face à Casey Wellman et Alex Ovechkin des Capitals au cours de la 3e période. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Josh Gorges dépité face à Casey Wellman et Alex Ovechkin des Capitals au cours de la 3e période.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 12 / 14
  • Michel Therrien, Brain Gionta, Travis Moen, Brendan Gallagher et PK Subban au cours de la 3e période. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Michel Therrien, Brain Gionta, Travis Moen, Brendan Gallagher et PK Subban au cours de la 3e période.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 13 / 14
  • Carey Price Price a cédé quatre fois en 26 lancers. (Bernard Brault)

    Plein écran

    Carey Price Price a cédé quatre fois en 26 lancers.

    Bernard Brault

  • 14 / 14

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a des défaites honorables, et il y a des défaites carrément gênantes. À n'en point douter, celle de samedi soir au Centre Bell est à classer dans la deuxième catégorie.

> Le sommaire du match

Les Capitals de Washington sont débarqués en ville sur une mauvaise série de sept défaites de suite, et ils n'avaient marqué que trois buts à leurs quatre derniers matchs. Mais face au Canadien, les Capitals se sont rapidement mis à avoir l'air d'un club de premier plan.La marque finale dit tout ce qu'il y a à dire: Capitals 5, Canadien 0.

Oui, ce fut aussi laid que le score l'indique.

Des erreurs en défense, des revirements, une confusion généralisée, bref, le seul point positif du match de samedi soir pour le Canadien, c'est que les 21 273 spectateurs ne peuvent obtenir de remboursement.

«Ce fut notre pire match de la saison, et de loin», a résumé l'attaquant David Desharnais.

Ce fut si pire qu'au terme du match, les 20 joueurs du Canadien étaient tous assis à leur casier au moment de l'entrée des médias dans le vestiaire. De mémoire, c'est la première fois depuis le règne de Saku Koivu à titre de capitaine que les 20 joueurs font face à la presse après un match.

Ces mêmes joueurs ont d'ailleurs tenu une longue rencontre d'une quinzaine de minutes dans le vestiaire après la sirène finale.

«Tout le monde est gêné de ce qui s'est passé ce soir», a expliqué Daniel Brière, qui ne voulait pas donner trop de détails.

Ce qui s'est passé, c'est une domination totale des Capitals, qui ont marqué quatre de leurs buts en deuxième période. Carey Price s'est d'ailleurs fait sortir après ce quatrième but, accordé sur le 26e lancer des Capitals.

Pendant que les visiteurs faisaient ce qu'ils voulaient, les joueurs montréalais ne touchaient pas à la rondelle. Le CH n'a lancé que trois fois en première, et a mis un temps fou à lancer une quatrième fois. Quand Brière a finalement obtenu le quatrième tir de sa bande, en milieu de deuxième période, la foule du Centre Bell a répondu avec un tonnerre de bravos sarcastiques.

«Ce fut humiliant», a soupiré le défenseur Josh Gorges.

Encore plus humiliant: trois membres des Capitals ont profité de cette partie de plaisir pour réussir leur premier but de la saison, soit messieurs Erskine, Beagle, et Wellman. Ovechkin et Carlson ont ajouté les deux autres.

Devant le filet des visiteurs, Braden Holtby a eu droit à une petite soirée facile, et on se demande s'il a eu à prendre sa douche avant de quitter.

Pour Michel Therrien, cela tombe bien mal, puisqu'il s'agit en plein du genre de match qui n'aide pas à ralentir les rumeurs de congédiement. La défaite d'hier soir vient s'ajouter à deux autres défaites humiliantes subies cette semaine, incluant celle de 5-1 mercredi soir à Pittsburgh, et celle de 4-1 vendredi soir à Detroit.

Malgré tout ça, le pilote montréalais jure qu'il n'est pas inquiet.

«C'est dans l'adversité qu'on bâtit le caractère, a-t-il tenu à dire. C'est comment on réagit après quelque chose comme ça. C'est ça qui est important.»

N'empêche que le Canadien vit présentement ses moments les plus inquiétants de la saison. Le club montréalais a accordé au moins quatre buts à chacun de ses six derniers matchs.

Le club aura congé d'entraînement dimanche, et reprendra le collier lundi à Brossard. Reste à voir si le désastre de samedi soir laissera des marques.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer