Sergei Kostitsyn pourra se reprendre à Nashville

Sergei Kostitsyn a été échangé aux Predators de... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Sergei Kostitsyn a été échangé aux Predators de Nashville, mardi, après une saison tumultueuse.

Photo: André Pichette, La Presse

Le Canadien s'est finalement débarrassé de Sergei Kostitsyn.

L'attaquant de 23 ans poursuivra sa carrière avec les Predators de Nashville; le Canadien a obtenu en retour le droit de négocier avec l'attaquant Dustin Boyd et le gardien Dan Ellis.

> Réagissez sur le blogue de Mathias Brunet

Ellis et Boyd pourraient n'être que de passage à Montréal puisqu'ils deviendront joueurs autonomes sans compensation à compter du 1er juillet. Par contre, si le DG Pierre Gauthier parvient à convaincre Ellis de signer un contrat avec le Canadien, il aura mis la main sur un auxiliaire de luxe pour Carey Price.

Ellis, 30 ans, était le gardien numéro un des Predators en 2007-2008 avant de perdre son poste aux mains de Pekka Rinne. Il a connu une saison intéressante l'an dernier dans un rôle d'adjoint avec une fiche de 15-13-1, une moyenne de 2,69 et un taux d'arrêts de .909. Il touchait deux millions l'an dernier.

Ce qui est encourageant pour le Tricolore, c'est que le gardien ontarien a réagi favorablement à la transaction sur Twitter: «Très emballé par l'échange! C'est un honneur de faire partie d'une équipe avec une telle tradition et qui suscite autant de passion! J'espère qu'on pourra s'entendre!»

Boyd est un jeune attaquant de 23 ans qui peut jouer un rôle de soutien au centre ou à l'aile d'un troisième trio. Il montrait de belles promesses à son arrivée chez les Flames de Calgary, qui l'avaient repêché en quatrième ronde en 2004, mais on l'a abandonné cet hiver en l'échangeant aux Predators en retour d'un choix de quatrième ronde.

C'est un joueur pas nécessairement costaud, pas nécessairement robuste, mais il possède beaucoup de vitesse et une certaine créativité. Il a connu sa meilleure saison offensive en carrière l'an dernier avec 24 points, dont 11 buts, ce qui n'en fera pas une menace pour les attaquants des deux premiers trios.

En séries le printemps dernier, il a été laissé de côté lors de deux matchs sur six et joué moins de dix minutes par rencontre lors des quatre autres parties.

Sergei Kostitsyn est nettement plus doué que Boyd. Mais ses frasques à l'extérieur de la patinoire, sa nonchalance et son manque d'esprit d'équipe en faisaient un joueur détesté par plusieurs des ses coéquipiers. Il savait probablement qu'il était sur le point d'être échangé quand il a critiqué sévèrement l'organisation du Canadien récemment dans une publication russe.

Le choix de septième ronde du Canadien en 2005 pourrait toujours débloquer à Nashville. Il a les aptitudes pour le faire. Mais c'est un risque qui n'effraie sans doute pas le Canadien parce que son comportement ne correspondait pas à la philosophie du club.

Dommage parce que Sergei Kostitsyn aurait pu connaître une belle carrière à Montréal. À sa première saison avec le Canadien, à seulement 21 ans, il avait obtenu 27 points en 52 matchs seulement, et une fiche de +9. Il était habile et il avait du chien. En séries ce printemps-là, il avait été un acteur de premier plan dans la victoire contre les Bruins de Boston en première ronde. Il avait amassé 8 points en 12 matchs avec une fiche de +5 lors de ces séries.

Son rendement a périclité par la suite et la direction a dû le renvoyer dans les mineures à quelques reprises pour le discipliner. Son passage à Hamilton en début de saison dernière sous l'autorité de Guy Boucher a semblé lui faire grand bien. Il s'est présenté à Montréal dans de bonnes dispositions fin novembre et rendait de beaux services à l'équipe au sein du troisième trio et en infériorité numérique. L'entraîneur Jacques Martin le récompensait même en l'utilisant parfois jusqu'à 18 minutes par rencontre. Mais c'était trop beau pour être vrai, de toute évidence.

Les Predators de Nashville manquent cruellement d'attaque et ils prennent la chance d'accueillir un joueur indiscipliné. Kostitsyn aura la chance de se faire valoir dans un rôle intéressant. S'il y met l'effort nécessaire, il pourra se trouver une niche au sein d'un trio offensif. Mais s'il ne change pas, on pourrait bien le retrouver dans la KHL d'ici quelques années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer