Comparatif avec Max Domi: le talent d'Ehlers n'a pas suffi

Nikolaj Ehlers a consolé le gardien Georg Sorensen... (PHOTO STEVE RUSSELL, TORONTO STAR)

Agrandir

Nikolaj Ehlers a consolé le gardien Georg Sorensen au terme de la déroute des Danois, 8-0, vendredi soir.

PHOTO STEVE RUSSELL, TORONTO STAR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comparer le meilleur joueur du Danemark, Nikolaj Ehlers, à l'ailier le plus prolifique du Canada, Max Domi, ne rend pas tout à fait justice au Danois.

Les deux ont constitué des choix de première ronde, mais Domi a été repêché un an plus tôt, au 12e rang par les Coyotes de Phoenix en 2013. Ehlers a été le neuvième choix au total par les Jets de Winnipeg en juin dernier. Domi aura 20 ans en mars. Ehlers célébrera son 19e anniversaire de naissance dans deux mois. À cet âge, un an d'écart peut faire une énorme différence.

Il n'empêche que les Jets de Winnipeg ont failli garder Ehlers cet hiver malgré ses 18 ans. Il a 47 points en 23 matchs chez les Mooseheads d'Halifax. Domi a 58 points en 27 rencontres à London. Il vient de perdre son ailier Michael McCarron, l'espoir du CH, échangé aux Generals d'Oshawa. McCarron ne semble pas s'être trop ennuyé de Domi puisqu'il a obtenu six points à son dernier match chez les Knights.

Ehlers et Domi sont deux attaquants de petite taille, très fougueux, dynamiques, hyper vifs et rapides. Domi ne ressemble en rien à son père, l'ancien dur à cuire des Maple Leafs.

Si Ehlers a seulement quatre points en quatre rencontres et Domi sept, c'est moins une question d'âge que d'appui offensif. Domi peut bénéficier du soutien de deux joueurs ayant disputé des matchs de la LNH cette saison, Sam Reinhart et Antony Duclair.

Ils forment le meilleur trio de ce Championnat junior mondial.

Les partenaires de trio d'Ehlers, Oliver Bjorkstrand et Mads Eller, sont un peu plus verts.

La logique a été respectée vendredi. Ehlers a été l'attaquant le plus menaçant de son club. Il a réussi une échappée et obtenu la moitié des six tirs de son club en première. Il a fait quatre tirs au total et sa fiche de -1 dans une défaite de 8-0 n'a rien de honteux.

Mais le Canada dispose d'une telle profondeur qu'il a marqué huit buts sans que Domi soit mis à contribution. L'espoir des Coyotes de Phoenix a été blanchi, avec une fiche de +1 et un tir au but.

Cette équipe est redoutable et file directement vers l'or...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer