Zachary Fucale a su relever son niveau de jeu

«C'est sûr que j'aurais aimé faire beaucoup mieux,... (PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL)

Agrandir

«C'est sûr que j'aurais aimé faire beaucoup mieux, a admis Fucale à la veille du deuxième match des Remparts dans le tournoi. Mais pour moi, c'était vraiment important de me préparer pour les séries et d'être là pour l'équipe quand ça compte. Nous jouons de mieux en mieux en équipe, et ça m'a beaucoup aidé.»

PHOTO YAN DOUBLET, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Dans la section qui lui est réservée dans le guide de presse de la Coupe Memorial, Zachary Fucale affiche des statistiques en général impressionnantes. En général, parce que la saison 2014-2015 n'aura pas été aussi étincelante que les précédentes... jusqu'aux séries éliminatoires de la LHJMQ.

Au cours d'une saison où il a élu domicile dans les Maritimes d'abord, puis dans des hôtels de Montréal et de Toronto avant d'aboutir dans la Vieille Capitale, le jeune gardien des Remparts de Québec n'a pas fait que voyager; il a probablement aussi eu l'impression de se balader en montagnes russes.

Fucale a vécu des moments particulièrement enivrants pendant les Fêtes, où il a joué un rôle instrumental dans le triomphe du Canada au Championnat du monde de hockey junior, au Centre Bell et au Centre Air Canada. L'entraîneur-chef Benoît Groulx lui avait fait confiance même s'il s'est présenté à l'équipe avec une moyenne de buts alloués de 3,20 en 24 matchs avec les Mooseheads de Halifax.

Au retour de la conquête du Canada, l'espoir de l'organisation du Canadien de Montréal a bouclé ses valises et pris la direction de Québec. Avec les Remparts, il n'a pu faire mieux que huit victoires et autant de défaites et une moyenne de 3,22 en 17 sorties. Et son taux d'arrêts de ,877 a été le pire de sa carrière junior.

«C'est sûr que j'aurais aimé faire beaucoup mieux, a admis Fucale à la veille du deuxième match des Remparts dans le tournoi. Mais pour moi, c'était vraiment important de me préparer pour les séries et d'être là pour l'équipe quand ça compte. Nous jouons de mieux en mieux en équipe, et ça m'a beaucoup aidé.»

Ces propos au sujet du jeu collectif rejoignent un peu ceux que l'entraîneur-chef Philippe Boucher a émis dimanche matin.

«Je suis sûr que Zach est conscient qu'il n'a pas eu la fin de saison à laquelle il s'attendait. On n'a pas joué notre meilleur hockey à son arrivée. Nous avions beaucoup de joueurs qui ont dû s'habituer à de nouveaux rôles, à des temps de glace différents. La chimie ne s'est pas installée tout de suite. On a commencé à jouer du meilleur hockey vers la fin de la saison, et Zach a été correct en fin de saison.»

Le qualificatif «correct» explique peut-être pourquoi Boucher a décidé de se tourner vers Callum Booth pour amorcer la ronde initiale des séries, contre les Screaming Eagles du Cap-Breton. Cette décision aura peut-être eu pour effet de faire réaliser à Fucale que rien n'était acquis. Celui-ci a réagi en signant 14 victoires en 20 matchs, une moyenne de buts alloués de 2,56 et un taux d'arrêts de ,913.

«Je n'en ai jamais vraiment parlé, mais je pense que c'était important que Callum commence les séries, d'abord parce que nous avons toujours eu confiance en Callum, et ensuite parce que nous voulions montrer à Zach que nous voulions une compétition saine à l'interne à toutes les positions, a expliqué Boucher.

«Je pense que Zach l'a réalisé au début des séries. Tout le crédit lui revient d'avoir compris l'importance d'une compétition saine à l'interne. Il y avait quelqu'un pour le pousser, ce qui était peut-être nouveau pour lui dans le junior alors qu'il avait eu tous les départs. Il a très très bien répondu depuis ce temps-là.»

Très satisfait de la performance de Fucale lors de la victoire des Remparts contre les Rockets de Kelowna vendredi soir, Boucher note aussi que la contribution de son jeune gardien surpasse ce qu'il montre aux spectateurs, lorsqu'il est appelé à défendre les filets de son équipe.

«On a toujours su que Zach serait là dans les grands moments, confie l'ancien défenseur dans la LNH. Il l'a prouvé au fur et à mesure que les séries avançaient. Mais sa contribution ne se limite pas à ce qu'il nous amène sur la glace, on la sent aussi dans le vestiaire. Son expérience, son leadership sont très importants dans une semaine comme celle-ci.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer