Connor McDavid peut s'entraîner avec contact

Depuis le début du camp de l'équipe canadienne,... (PHOTO DARREN CALABRESE, PC)

Agrandir

Depuis le début du camp de l'équipe canadienne, Connor McDavid a participé à trois séances d'entraînement sans contact.

PHOTO DARREN CALABRESE, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stephen Whyno
La Presse Canadienne
ST. CATHARINES, Ontario

Connor McDavid ne semblait pas du tout surpris des récents développements dans le processus de guérison de sa fracture à la main droite.

La jeune sensation a pleinement pris part à l'entraînement avec Équipe Canada junior, lundi, et ce pour la première fois depuis le début du camp, la semaine dernière. McDavid s'attendait à franchir cette étape plus tôt que tard.

«C'est dans les plans depuis un petit bout de temps, a-t-il confié. Le dernier examen a eu lieu il y a quelques semaines, et le plan depuis le premier jour était de recommencer à m'entraîner avec contact aujourd'hui. Je ne fais que suivre le plan.»

Ce fameux plan permettra fort probablement à McDavid d'être en santé et prêt à revenir au jeu lorsque le Canada amorcera le Championnat mondial junior face à la Slovaquie, le 26 décembre au Centre Bell de Montréal. Le fait de participer à un entraînement complet était certainement un pas de plus dans la bonne direction.

McDavid a passé le test avec succès, lundi, lors de la première journée du camp principal d'Équipe Canada. Tout comme McDavid, l'entraîneur Benoit Groulx savait que cette étape serait franchie lundi, et il savait quoi analyser pour évaluer les progrès du joueur de 17 ans.

«Comment ils se sentaient? Est-ce qu'ils ont l'air confiants sur la patinoire lorsqu'ils patinent? Est-ce qu'ils sont calmes avec la rondelle? Est-ce qu'ils ont une bonne chimie?, a précisé Groulx. Lorsque vous regardez Connor aujourd'hui, je crois qu'il a démontré tout ça, c'est bien de voir ça.»

McDavid n'a rapporté aucun problème avec sa main droite, tel que prévu. Le joueur des Otters d'Erie et potentiel premier choix au total au prochain repêchage de la LNH était en mesure d'effectuer des lancers frappés, la semaine dernière.

Le 11 novembre, McDavid s'est fracturé un os de la main droite lorsqu'il a frappé la baie vitrée lors d'une bagarre avec Bryson Cianfrone des Steelheads de Mississauga. Un spécialiste avait alors estimé que McDavid raterait de cinq à six semaines d'activités.

La marque des cinq semaines a été franchie mardi, et McDavis peut encore participé à quelques entraînements avant de penser à disputer un match. Le Canada jouera trois rencontres préparatoires: vendredi contre la Russie à Toronto, dimanche contre la Suède à Ottawa et le 23 décembre face à la Suisse à Montréal.

McDavid espère encore prendre part à un de ces matchs. Le seul aspect qui pourrait l'en empêcher, c'est la difficulté à retrouver son rythme et son synchronisme sur la patinoire.

«Je patine intensément depuis trois semaines. Mes jambes ne sont pas un problème, a déclaré McDavid. Les mains reviennent peu à peu, c'est de mieux en mieux. La seule chose, c'est mon synchronisme. Le seul moyen de le retrouver c'est de disputer des matchs avec contact. Ça prendra un peu plus de temps.»

McDavid semblait bien s'intégrer dans la formation lundi, alors qu'il était jumelé à Nic Petan et à Robby Fabbri sur le deuxième trio. Sam Reinhart pilotait la première unité flanqué de Max Domi et d'Anthony Duclair.

Groulx a aimé la chimie démontrée par McDavid et Fabbri durant l'été. C'est naturel puisque les deux joueurs évoluent dans la même équipe ou s'affrontent depuis l'âge de sept ou huit ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer