Canada-États-Unis: un match fort attendu au Mondial junior

Le capitaine d'Équipe Canada junior Ryan Nugent-Hopkins.... (Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le capitaine d'Équipe Canada junior Ryan Nugent-Hopkins.

Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne

Partager

Dossiers >

Championnat mondial de hockey junior

Sports

Championnat mondial de hockey junior

Notre dossier sur le Championnat du monde de hockey junior. »

Donna Spencer
La Presse Canadienne
Oufa

Ty Rattie va continuer de regarder des matches de la NBA avec son coéquipier Seth Jones, des Winterhawks de Portland, même s'ils n'ont pas le même uniforme à Oufa.

L'attaquant canadien et le défenseur américain sont hébergés dans la même maison de la métropole de l'Oregon.

Le père de Jones, Ronald (Popeye) Jones, est un ancien joueur de la NBA devenu un adjoint avec les Nets de Brooklyn.

«Popeye m'a donné beaucoup de vêtements aux couleurs des Nets, a dit Rattie. Je ne suis pas trop amateur de basketball, mais je veux avoir son approbation et continuer de recevoir des vêtements.»

Le dernier match de groupe du Canada lundi, contre la Russie, sera l'occasion de voir deux premiers choix lors de repêchages consécutifs soit Ryan Nugent-Hopkins, du Canada, et Nail Yakupov, de la Russie. Les deux ont été choisis par Edmonton.

Mais le choc canado-américain de dimanche sera aussi très intéressant, en raison des connexions entre certains éléments des deux clubs, un peu comme on a vu plus haut.

Le Canada a un dossier de 2-0, tandis que les Américains ont une fiche de 1-1.

«Ça va être excitant pour plusieurs raisons, a dit Rattie. La rivalité est grande, et il y a beaucoup de gars qui se connaissent dans les deux équipes.»

Le gardien américain John Gibson défend le filet des Rangers de Kitchener, qui sont dirigés par l'entraîneur du Canada Steve Spott.

«Je suis son plus grand partisan, mais dimanche ça va être une exception», a résumé Spott.

Gibson est l'un des 11 joueurs de la Ligue canadienne à porter les couleurs des États-Unis, qui sont dirigés par l'ancien défenseur de la LNH Phil Housley.

Le match mettra aussi en vedette trois joueurs qui devraient entendre leurs noms assez tôt, lors du prochain repêchage de la LNH.

En plus de Jones, un défenseur de six pieds trois et 205 livres, deux attaquants du Canada, Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, des Mooseheads de Halifax, figurent aussi parmi les meilleurs espoirs.

Jones devrait être opposé au premier trio canadien: Mark Scheifele, Jonathan Huberdeau et Nugent-Hopkins, le meneur du tournoi pour les points avec sept, dont deux buts.

Jones est conscient qu'il y aura des recruteurs de la LNH, mais il dit qu'il pensera davantage à contrer Nugent-Hopkins et compagnie.

«C'est un trio qui a beaucoup de talent et beaucoup de vitesse, dit Jones. L'important sera de réduire leur marge de manoeuvre le plus possible et de les forcer à précipiter leurs gestes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer