Alouettes: Chapdelaine a songé à remplacer Durant

L'entraîneur-chef des Alouettes Jacques Chapdelaine a envisagé de remplacer... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Alouettes Jacques Chapdelaine a envisagé de remplacer son quart-arrière Darian Durant, jeudi soir dernier, lors du match contre les Blue Bombers de Winnipeg.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il serait injuste de blâmer uniquement Darian Durant pour la décevante fiche de 3-6 des Alouettes. Il n'en demeure pas moins que ses nombreux revirements en début de match ou dans des moments clés font mal à son équipe depuis le début de la saison.

«Je comprends que certaines personnes se questionnent et me montrent du doigt. Lorsqu'on est le quart-arrière, on doit accepter le mauvais avec le bon, ça fait partie de l'emploi. Je commets des erreurs qui nous placent dans de mauvaises situations, j'en suis conscient», s'est défendu Durant, hier après-midi.

«Mais dans l'équipe, on sait que je ne suis pas le seul à commettre des erreurs, on en fait tous, et à des moments cruciaux.»

Durant a été victime d'une interception et d'un échappé récupéré par les Blue Bombers de Winnipeg dès le premier quart, jeudi soir. Il a commis un troisième revirement avec sa deuxième interception de la rencontre en prolongation, ce qui a sonné le glas des siens dans leur défaite de 34-31.

On a demandé à Jacques Chapdelaine s'il avait songé à remplacer Durant par le quart réserviste Drew Willy après les deux premiers revirements tôt dans le match.

La seule tache au dossier du quart-arrière Darian... (Photo Paul Chiasson, La Presse canadienne) - image 2.0

Agrandir

La seule tache au dossier du quart-arrière Darian Durant depuis le début de la saison est son total élevé de 10 interceptions.

Photo Paul Chiasson, La Presse canadienne

«Ce qui est intéressant, c'est qu'à la suite de ces deux revirements, on n'a pas fait la même chose qu'à Toronto. Ç'a été une chose très, très importante dans le match. On n'a pas remporté la victoire, mais les gars ont continué de combattre et de travailler fort. Donc ç'a été important de ne pas faire de changement à cause de ça», a répondu l'entraîneur-chef, qui a toutefois admis avoir songé à procéder à un changement.

«J'ai certainement considéré toutes les options, mais je suis content que Darian ait remonté la pente», a-t-il dit.

En 9 matchs depuis le début de la saison, Durant a complété 200 de ses 290 tentatives de passe (69%), a totalisé 2386 verges et a lancé 13 passes de touché. La seule tache à son dossier est son total élevé de 10 interceptions.

Un arrangement qui ne plaît pas à Sutton

Il y avait un absent important sur les lignes de côté des Alouettes lors de leur match de jeudi dernier. Tyrell Sutton brillait par son absence, lui qui a dû céder sa place à Brandon Rutley.

«J'étais dans les estrades avec des amis», a-t-il lancé en riant, hier, sans vouloir en dire davantage.

Chapdelaine privilégie un système d'alternance entre ses deux principaux demis offensifs depuis le début de la saison. Sutton a obtenu six départs, alors que Rutley, qui a disputé l'un de ses meilleurs matchs avec les Alouettes jeudi, a entrepris trois matchs.

«On aime nos deux porteurs de ballon et on pense qu'ils font possiblement partie des meilleurs de la ligue lorsqu'ils sont en bonne santé.»

Sutton, lui, a avoué qu'il préférerait disputer tous les matchs des siens, ce qui n'étonnera personne.

«Aucun joueur n'aimera un arrangement comme celui-là parce qu'on veut tous jouer le plus possible. On veut trouver son rythme, mais on veut également rester en santé. C'est le premier objectif», a nuancé Sutton, qui sera de retour dans la formation partante, jeudi soir, lors de la visite du Rouge et Noir d'Ottawa.

Rutley est indisposé par un virus et n'a pas pris part aux entraînements de l'équipe, hier et dimanche. «Il a fait des choses intéressantes [jeudi dernier], mais il a raté les deux dernières journées de travail, alors ce serait difficile pour lui de jouer», a indiqué Chapdelaine.

Olafioye: un cas probable

Meilleur joueur de ligne offensive des Alouettes, Jovan Olafioye a raté presque toute la deuxième demie de la défaite contre les Blue Bombers. Son absence risquerait d'avoir des répercussions catastrophiques pour une ligne qui doit déjà composer avec quelques blessés, mais Olafioye devrait jouer jeudi.

«Je me sens bien et je prends ça un jour à la fois. Je vais voir comment je me sentirai plus tard dans la semaine. C'est beaucoup mieux que ça l'était jeudi soir, la douleur est moins vive et je continue de recevoir des traitements. Je serai prêt à jouer», a prédit le bloqueur, qui a partagé les répétitions avec Chris Greaves, hier.

Comme Olafioye et Chapdelaine, l'entraîneur de la ligne offensive, Paul Charbonneau, s'attend à ce que son vétéran soit en uniforme contre le Rouge et Noir. S'il devait s'absenter, Charbonneau croit cependant que la sélection de jeux ne changerait pas pour autant.

«On ne peut pas se menotter en modifiant notre choix de jeux. Nos réservistes sont des professionnels et ils devront faire le travail si on a besoin d'eux.»

Prochain match: jeudi, 19h30, c. Ottawa, stade Percival-Molson




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer