Retour de Jacques Chapdelaine en 2017: rien de confirmé

L'entraîneur-chef par intérim des Alouettes n'a toujours pas reçu... (PHOTO GRAHAM HUGHES, PC)

Agrandir

L'entraîneur-chef par intérim des Alouettes n'a toujours pas reçu d'indication de la part des propriétaires du club qu'il occuperait les mêmes fonctions l'an prochain.

PHOTO GRAHAM HUGHES, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jacques Chapdelaine et les joueurs des Alouettes ont rencontré les médias dimanche au Stade olympique. L'entraîneur-chef par intérim n'a toujours pas reçu d'indication de la part des propriétaires du club qu'il occuperait les mêmes fonctions l'an prochain.

Jim Popp devait à l'origine s'adresser aux médias en compagnie de Chapdelaine à l'occasion de ce bilan de saison, mais le directeur général le fera plutôt lundi aux côtés du président Mark Weightman.

Chapdelaine, qui a compilé un dossier de 4-2 depuis qu'il a remplacé Jim Popp à titre d'entraîneur-chef, a indiqué qu'il avait discuté avec la famille Wetenhall à la conclusion de la rencontre de dimanche, remportée 32-25 face aux Tiger-Cats de Hamilton.

« Bob et Andrew [Wetenhall] ont été très gentils après la rencontre, a indiqué Chapdelaine. À ce point-ci, nous n'avons pas amorcé les conversations pour le futur et présentement, j'aimerais avoir un peu de répit après la saison, afin de voir les choses de façon un peu différente. »

Pour l'instant, Chapdelaine retournera chez lui, en Colombie-Britannique.

« C'est un peu hors de mon contrôle. Quand j'ai accepté le poste, je n'avais pas d'attente en ce qui a trait à ce qui arriverait à la fin de la saison. Ce genre de décision doit être prise après une réflexion adéquate. »

Cette réflexion est déjà un peu entamée. Chapdelaine a dit dès sa promotion qu'il ne se voyait pas comme un entraîneur-chef intérimaire et qu'il ne prendrait pas de décision en ce sens. Cela ne signifie pas qu'il n'acceptera pas de revenir si on ne lui confie pas ce poste.

« Quand j'ai signé mon contrat, ce n'était pas en vue d'être entraîneur-chef, mais bien pour les fonctions [d'entraîneur des receveurs et d'adjoint au coordonnateur à l'attaque Anthony Calvillo] inscrites au contrat. Je suis encore sous contrat l'an prochain - c'est un pacte de deux ans que j'ai signé. Si les gens veulent m'avoir pour remplir ces mêmes fonctions, je vais le faire au meilleur de mes connaissances. Si on veut discuter d'autres fonctions, on le fera aussi. »

Mais s'il n'en tenait qu'à la plupart des joueurs rencontrés dimanche, c'est lui qui serait de retour à la tête de l'équipe pour le début de la prochaine campagne.

« Oui, entièrement », a simplement répondu le centre Luc Brodeur-Jourdain quand on lui a demandé si Chapdelaine méritait de revenir.

« Je pense qu'il a fait du bon travail, juste à regarder notre fiche et la façon dont notre attaque s'est comportée avec deux jeunes quarts, a pour sa part déclaré le maraudeur Marc-Olivier Brouillette. Ça démontre qu'il faisait quelque chose de bien. Les punitions ont diminué, on s'est mis à gagner des matchs. Je pense qu'il a au moins mérité la chance de vivre 2017. »

« Je dirais que oui, a renchéri le secondeur Bear Woods. Il a redressé la barre de façon remarquable. Avec lui, on a l'heure juste. Si vous fournissez l'effort demandé, vous obtiendrez des résultats. »

Plusieurs joueurs des Alouettes n'ont pas de contrat en vue de la prochaine saison. C'est notamment le cas de Luc Brodeur-Jourdain, Marc-Olivier Brouillette, Kyries Hebert, Alan-Michael Cash et Nik Lewis, qui a confirmé qu'il disputerait sa dernière saison en 2017.

Les Alouettes ont terminé leur saison avec une victoire à Hamilton, samedi après-midi, leur troisième de suite. Ils ont conclu le calendrier régulier avec une fiche de 7-11. C'est la deuxième année consécutive qu'ils ne participeront pas aux séries éliminatoires.

- Avec La Presse canadienne

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer