Johnny Manziel dans la LCF?

Selon toute vraisemblance, Johnny Manziel est aux prises... (PHOTO MARK ZEROF, ARCHIVES USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Selon toute vraisemblance, Johnny Manziel est aux prises avec des problèmes de consommation, en plus de faire face à quelques poursuites judiciaires.

PHOTO MARK ZEROF, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johnny Manziel... (PHOTO DAVID RICHARD, ARCHIVES USA TODAY SPORTS) - image 1.0

Agrandir

Johnny Manziel

PHOTO DAVID RICHARD, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

C'est un phénomène que l'on voit presque exclusivement au football. Des joueurs qui n'ont presque pas joué professionnellement parce qu'ils ne sont pas assez bons, mais qui se retrouvent dans les manchettes toutes les semaines pour une raison ou une autre.

Après Tim Tebow et Michael Sam, c'est au tour de Johnny Manziel. Vendredi, ESPN nous a appris que la LCF ne s'opposerait pas à ce que l'ancien quart-arrière des Browns de Cleveland joue éventuellement dans sa ligue. C'est ce qu'aurait dit le commissaire du circuit canadien, Jeffrey Orridge, au réseau américain.

Or, Orridge a pris soin d'apporter une précision sur le dossier un peu plus tard dans la journée. «Pour être bien clair, lorsque ESPN m'a questionné sur Johnny Manziel, je n'ai JAMAIS dit que la LCF l'accueillerait, comme le disent certains médias», a-t-il écrit sur Twitter.

Ce sont les Tiger-Cats de Hamilton qui détiennent les droits de négociation sur Manziel dans la Ligue canadienne. Le joueur a souvent dit qu'il espérait poursuivre sa carrière professionnelle un jour, mais qu'il voulait d'abord mettre de l'ordre dans sa vie.

Selon toute vraisemblance, Manziel est aux prises avec des problèmes de consommation, en plus de faire face à quelques poursuites judiciaires. Si le quart-arrière fait un retour au jeu - que ce soit dans la LCF ou la NFL -, ce ne sera donc probablement pas avant 2017. Mais ça ne coûte manifestement rien d'en parler.

_______________________________________________

Les Alouettes en bref

Les Bombers en ville

Les Alouettes accueilleront, vendredi soir au stade Percival-Molson (19 h), les Blue Bombers de Winnipeg, une équipe qui sera bien reposée après avoir disputé son dernier match le 12 août. Les rumeurs de congédiement du pilote Mike O'Shea ont cessé au Manitoba. Victorieux à leurs trois derniers matchs (par un écart total de 50 points), les Bombers jouent maintenant pour une moyenne de,500. C'est depuis qu'ils ont remplacé Drew Willy par Matt Nichols au poste de quart que les Blue Bombers ont relancé leur saison. Nichols a réussi plus de 70% de ses passes (76 en 108) jusqu'à présent et totalise 6 passes de touché contre 1 seule interception.

Quel avantage du terrain?

Les Alouettes ont perdu trois de leurs quatre premiers matchs de l'année au stade Percival-Molson, une tendance que l'on voit presque partout dans la ligue. La fiche des équipes visiteuses est de 22-13-1 depuis le début du calendrier.

Carter: toujours pas de décision

La situation devient franchement ridicule. Près de deux mois après les faits, Duron Carter est toujours en attente d'une décision de la Ligue au sujet de sa possible suspension d'un match. Il a rencontré un arbitre il y a plus d'une semaine, mais il semble qu'aucune décision n'ait encore été rendue. Méchante enquête...

Apportez votre sac

Pour ceux qui assisteront au match de vendredi soir, le moment serait bien choisi de faire preuve de générosité. C'est la collecte annuelle de denrées non périssables, le fameux «Blitz contre la faim de Purolator». Tous les dons de la collecte seront remis à Moisson Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer