Johnny Manziel formellement accusé d'agression

Johnny Manziel a été accusé par son ex-copine Colleen... (PHOTO AP)

Agrandir

Johnny Manziel a été accusé par son ex-copine Colleen Crowley de l'avoir frappée et de l'avoir menacée de mort.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nomaan Merchant
Associated Press
Dallas

Un avocat représentant Johnny Manziel a qualifié «d'incroyable» l'accusation déposée à son endroit et affirmé que la gestion de cette affaire jusqu'à maintenant tend à indiquer qu'elle manque de crédibilité.

L'ex-quart des Browns de Cleveland a été formellement accusé mardi d'agression à la suite d'une plainte pour violence conjugale déposée par son ex-copine.

Le lauréat du trophée Heisman en 2012 et ex-quart étoile de l'Université Texas A&M a été accusé par son ex-copine Colleen Crowley de l'avoir frappée et de l'avoir menacée de mort pendant une soirée le 30 janvier. Crowley a indiqué que Manziel l'avait frappée si fort qu'elle avait temporairement perdu l'ouïe.

L'acte d'accusation précise que Manziel a frappé Crowley et «l'a forcée à monter à bord d'un véhicule et à s'appuyer contre le tableau de bord».

Ce délit peut entraîner jusqu'à un an de prison et une amende de 4000 $US.

Les avocats de Manziel ont fait savoir que leur client présentera un plaidoyer de non-culpabilité. Dans une entrevue téléphonique avec l'Associated Press, l'un d'eux, Robert Hinton, a dit penser que les autorités policières et les procureurs de la poursuite avaient traité le dossier comme s'ils ne voulaient pas qu'il procède.

«S'il s'agissait de «Johnny Smith', le bureau du procureur général n'aurait pas accepté ce dossier, à mon avis, a déclaré Me Hinton. Cette histoire n'est pas très crédible. En fait, elle est incroyable. Il n'y a rien de très sérieux là-dedans.»

Me Hinton ne s'attend pas à conclure une entente qui empêcherait la tenue d'un procès, mais il a pris la peine d'ajouter que toute discussion à cet effet était prématurée.

Manziel se trouve à Los Angeles mais devrait se présenter pour sa comparution jeudi ou vendredi, lorsque l'affaire aura officiellement été transmise à un juge et que le montant de la caution aura été déterminé.

«Il affiche une excellente attitude, a mentionné son avocat. Il est prêt à affronter la situation et faire tout ce qu'il doit pour nous aider à le défendre.»

Les chances que Manziel poursuive sa carrière dans la NFL sont maintenant quasiment nulles. Il a déjà été libéré par les Browns, en plus d'avoir été largué par deux agents et d'avoir perdu tous ses commanditaires.

Crowley a raconté avoir été abordée par Manziel dans un hôtel de Dallas avant d'être frappée alors qu'ils se dirigeaient vers son appartement de Forth Worth. Crowley a reçu une ordonnance de protection qui exige que Manziel n'entre pas en contact avec elle pendant deux ans, qu'il demeure à un minimum de 500 pieds de son domicile et de son lieu de travail et qu'il verse 12 000 $ en frais juridiques.

Une entente entre les avocats de Manziel et les procureurs de district afin d'éviter un procès pourrait inclure un accord afin que Manziel suive une thérapie de gestion de la colère ou de lutte contre la violence conjugale, ou encore qu'il se soumette à un programme de lutte contre la dépendance à l'alcool et aux drogues, ont évoqué des avocats au fait du dossier.

Dans la foulée des allégations, le père de Manziel a indiqué que sa famille avait déjà tenté en vain, à deux reprises, de l'inscrire à une clinique de désintoxication. Manziel - qui a entamé sa carrière dans la NFL en ayant la réputation d'être un fêtard - a passé 73 jours l'hiver dernier dans un centre de traitement de la dépendance à l'alcool et aux drogues en Pennsylvanie.

Manziel a été blanchi de tout méfait l'an dernier après que Crowley et lui eurent eu une altercation en bordure d'une route près de son domicile. Des témoins ont raconté que Manziel avait échangé des paroles virulentes avec sa copine en bordure d'une autoroute, avant de la forcer à retourner dans le véhicule alors qu'elle tentait de s'enfuir. Il n'a pas été arrêté, et Crowley a mentionné qu'elle ne souhaitait pas porter plainte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer