Trevor Harris avec les Alouettes?

Les Alouettes pourraient avoir de l'intérêt pour le... (Photo Mark Blinch, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Les Alouettes pourraient avoir de l'intérêt pour le quart-arrière Trevor Harris.

Photo Mark Blinch, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le marché des joueurs autonomes de la Ligue canadienne de football (LCF) s'ouvrira aujourd'hui à midi, et les Alouettes pourraient perdre quelques éléments importants, dont Josh Bourke et Winston Venable.

Un vétéran de neuf saisons avec l'équipe, Bourke demeure l'un des bons bloqueurs du côté gauche de la ligue à l'âge de 33 ans. Son jeu a passablement régressé au cours des deux dernières saisons, un avis que partagent certaines personnes chez les Alouettes, mais il serait risqué de laisser partir une valeur sûre comme lui.

Advenant que Bourke poursuive sa carrière dans une autre ville, c'est probablement Jacob Ruby qui héritera d'un poste de partant sur la ligne offensive. Sélectionné au premier tour du repêchage canadien l'année dernière, Ruby a bien paru au camp de l'équipe et lors des entraînements au cours de la saison.

De là à prétendre qu'il est prêt à être un bloqueur du côté gauche dans la LCF, il y a cependant un gros pas à franchir. Les Alouettes pourraient toutefois choisir de muter Jeff Perrett du côté gauche, ce qui permettrait à Ruby de commencer la saison du côté droit, ce qui est un peu moins exigeant.

Bourke n'est pas le seul joueur de premier plan que les Oiseaux sont menacés de perdre. Venable est à la recherche d'une augmentation salariale substantielle, après avoir été le meilleur joueur défensif de l'équipe en 2015. Il a totalisé 104 plaqués (troisième rang de la ligue) et 5 sacs et a provoqué 3 échappés.

Si Venable se montre trop gourmand, Jim Popp et les Alouettes pourraient passer leur tour. Ils ont déjà investi beaucoup d'argent à la position de secondeur avec Chip Cox, Bear Woods, Kyries Hebert et le Canadien Henoc Muamba, qui a été embauché l'été dernier après qu'il eut été libéré par les Colts d'Indianapolis.

Harris: une belle occasion

Depuis que les Argonauts de Toronto ont choisi de poursuivre leur route avec Ricky Ray en lui accordant un nouveau contrat, il semble de plus en plus certain que Trevor Harris changera d'équipe. Or, les équipes à la recherche d'un quart-arrière partant sont peu nombreuses actuellement. À vrai dire, aucune équipe ne semble en chercher un, sauf peut-être les Alouettes, qui comptent présentement sur Kevin Glenn, Rakeem Cato, Brandon Bridge, Alex Boone et Tajh Boyd.

C'est purement hypothétique, mais les Alouettes pourraient avoir de l'intérêt pour Harris, qui a été sensationnel durant une bonne partie de la saison 2015. Harris a complété 71% de ses passes (382 en 538) et a récolté 4354 verges, au troisième rang dans la LCF. Il a également mené le circuit avec 33 passes de touché. Seule tache à son dossier, il a totalisé 19 interceptions.

Il est très rare que des quarts du calibre de Trevor Harris se retrouvent sur le marché des joueurs autonomes. Encore plus lorsqu'ils sont à l'âge où la plupart connaissent leurs meilleures saisons - Harris aura 30 ans en mai.

Popp sait mieux que quiconque que la présence d'un passeur de qualité est essentielle pour connaître du succès. Glenn n'est pas la solution à long terme, Cato est fragile, et les trois autres candidats demeurent des points d'interrogation. L'acquisition de Harris serait logique et permettrait, à elle seule, aux Alouettes de viser le championnat de la division Est.

Chapdelaine s'occupera des receveurs

Popp a encore tout à prouver comme entraîneur-chef, mais on ne peut pas dire qu'il ait peur de bien s'entourer. Les Alouettes ont annoncé l'embauche de Jacques Chapdelaine, hier. L'ancien coordonnateur offensif sera responsable des receveurs de l'équipe, en plus d'être un conseiller auprès d'Anthony Calvillo.

Chapdelaine s'ajoute à un groupe d'entraîneurs expérimenté, qui compte également Noel Thorpe, Kavis Reed, Kris Sweet et Greg Quick, notamment. Sa grande expérience devrait bien servir Calvillo, qui dirigera l'attaque à seulement sa deuxième saison comme entraîneur.

S.J. Green... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

S.J. Green

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse Canadienne

Green critique les Als

S.J. Green a fait des vagues avec quelques curieux commentaires sur les médias sociaux, hier. En gros, le receveur a critiqué la façon de procéder des Alouettes à l'aube de l'ouverture du marché des joueurs autonomes. Green a publiquement souhaité voir l'organisation réembaucher Venable et Jerald Brown.

Lorsque Shawn Lemon, des Roughriders de la Saskatchewan, a proposé à Green d'accepter une diminution salariale afin que les Als puissent réembaucher certains joueurs, le receveur a répondu «que ce n'était pas à [lui] d'accepter une diminution salariale».

Ce commentaire était-il une critique voilée envers Duron Carter, qui est devenu le receveur le mieux payé de la ligue il y a deux semaines? Dans une entrevue avec La Presse, Carter a dit qu'il avait hâte d'être le premier receveur du club (the main guy), ce qui n'a sûrement pas fait le bonheur de Green.

________________________________________

D'autres joueurs intéressants pour les Alouettes

En plus du quart-arrière Trevor Harris, les Alouettes devraient peut-être discuter avec les trois joueurs suivants et leurs agents aujourd'hui ou au cours des prochains jours.

Keon Raymond, secondeur

Si Winston Venable accepte l'offre d'une autre équipe, Keon Raymond pourrait s'avérer une bonne solution de rechange. En huit saisons, il a réussi 24 interceptions et a remporté la Coupe Grey à deux reprises avec les Stampeders de Calgary. Puisqu'il est âgé de 33 ans, ce qui est cinq de plus que Venable, le contrat de Raymond devrait être plus abordable.

Ted Laurent, plaqueur

Les Alouettes ne pourront probablement pas se permettre d'ajouter un joueur du calibre de Laurent s'ils dépensent une somme importante afin d'obtenir Harris. Mais Laurent est un joueur dominant qui est à l'apogée de sa carrière, à 28 ans. Le front défensif des Alouettes passerait de très bon au meilleur de la ligue avec l'ajout d'un joueur comme Laurent, qui est doublement attrayant parce qu'il est Canadien, ce qui est évidemment un atout important par rapport au ratio de joueurs nationaux que les équipes doivent respecter. Laurent a connu une très bonne saison en 2015 avec les Tiger-Cats de Hamilton.

Aaron Grymes, demi défensif

Jerald Brown, Mitchell White, Dominique Ellis et Jonathan Hefney sont tous sur le point d'obtenir leur autonomie, alors les Alouettes devront trouver du renfort pour leur tertiaire s'ils perdent la plupart de ces joueurs. Grymes n'est âgé que de 24 ans et n'a disputé que deux saisons dans la LCF, avec les Eskimos d'Edmonton. Sa venue à Montréal rajeunirait une unité vieillissante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer