• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Ken Stabler souffrait d'encéphalopathie traumatique chronique 

Ken Stabler souffrait d'encéphalopathie traumatique chronique

Le quart-arrière des Raiders d'Oakland Ken Stabler en... (Photo AP)

Agrandir

Le quart-arrière des Raiders d'Oakland Ken Stabler en 1976.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jimmy Golen
Associated Press
Boston

L'ex-quart-arrière des Raiders d'Oakland Ken Stabler, dont le nom figure parmi les candidats finalistes à une intronisation au Temple de la renommée du football, souffrait d'encéphalopathie traumatique chronique, ont déclaré des chercheurs de l'Université de Boston.

Stabler, qui est décédé en juillet dernier d'un cancer du côlon à l'âge de 69 ans, souffrait d'E.T.C. de stage 3, a indiqué le Dre Ann McKee à l'Associated Press.

«Nous avons maintenant découvert l'encéphalopathie traumatique chronique dans le cerveau d'ex-joueurs de la NFL de toutes les positions, sauf les botteurs, a déclaré Mme McKee, professeurs de neurologie à l'Université de Boston. Bien que nous sachions que certaines positions sont plus propices aux chocs à la tête et donc plus à risque de développer une E.T.C., aucune position n'est exempte de risques.»

Le diagnostic a d'abord été rapporté par le New York Times.

Le Dre McKee a précisé que la maladie était largement répandue dans le cerveau de l'ex-joueur par excellence de la NFL et du Super Bowl, avec des dommages «très sévères» aux régions associées à l'apprentissage, la mémoire et la gestion des émotions.

La maladie, qui ne peut être diagnostiquée que lors d'une autopsie, est liée à des traumatismes crâniens répétitifs et a pour symptômes la perte de mémoire, la dépression et une démence progressive. Elle a été découverte dans le cerveau de dizaines d'ex-joueurs de football.

Selon Chris Nowinski, le fondateur de la Concussion Legacy Foundation, un organisme sans but lucratif qui a pour mission de protéger les athlètes et leur famille par la recherche, l'implantation de politiques strictes et et l'éducation, Stabler a prié sa famille de faire don de son cerveau à son décès quand il a appris que l'ex-secondeur de la NFL Junior Seau souffrait d'E.T.C. En 2012, Seau s'est suicidé en retournant une arme vers sa poitrine à l'âge de 43 ans.

«Ce qui est intéressant avec Ken Stabler, c'est qu'il a anticipé son diagnostic des années avant son décès, a noté Nowinski. Et bien qu'il soit une légende du sport, il a commencé à prendre ses distances du football au cours des dernières années de sa vie, exprimant publiquement le désir que ses petits-fils ne pratiquent pas le sport.»

Le Dre McKee a ajouté que l'étendue de la maladie était surprenante compte tenu que Stabler est décédé relativement jeune et qu'à titre de quart-arrière, il était présumément moins exposé aux traumatismes crâniens répétitifs.

«Il n'y a rien qui laisse croire qu'un autre problème au cerveau puisse expliquer les difficultés qu'il a rencontrées», a dit Mme McKee.

Le gaucher Stabler était surnommé «Le Serpent» pour son habileté à se défaire de ceux qui le pourchassaient. Il a mené Alabama à une saison parfaite en 1966. Choix de deuxième tour des Raiders, il a été nommé joueur par excellence de la NFL en 1974 avant de recevoir le titre pour le Super Bowl de 1977, au cours duquel il avait mené les Raiders à la victoire.

En tout, Stabler a amassé 27 938 verges par la passe en carrière en plus de maintenir un taux de victoires de ,661 en 15 saisons. En plus des Raiders, il a porté le couleurs des Oilers de Houston et des Saints de La Nouvelle-Orléans.

Il a été sélectionné parmi les finalistes pour être admis à Canton par le Comité des vétérans. La cuvée 2016 du Temple de la renommée du football sera dévoilée samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer