Résumé NFL: les Panthers demeurent invaincus

Cam Newton a complété ses 11 premières passes - la plus longue séquence du... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barry Wilner
Associated Press
EAST RUTHERFORD, N.J.

Cam Newton a complété ses 11 premières passes - la plus longue séquence du genre dans sa carrière - et les Panthers de la Caroline sont demeurés invaincus cette saison en disposant des Titans du Tennessee 27-10, dimanche après-midi.

Les Panthers (9-0) ont ainsi porté à 13 leur série de victoires, si on remonte à l'an dernier. Newton s'est illustré en marquant un touché au sol et un autre par la voie aérienne.

Les Titans (2-7) ont encaissé une 10e défaite de suite à domicile, à l'occasion du premier match au Tennessee de l'entraîneur-chef par intérim Mike Mularkey.

Les Panthers menaient 14-10 à la mi-temps. Ils ont creusé l'écart à la suite de placements de 48 et 19 verges du botteur Graham Gano et de la course de deux verges de Newton jusque dans la zone des buts alors qu'il restait trois minutes au cadran.

Le quart recrue Marcus Mariota et les Titans ont été muselés en deuxième demie.

Les Steelers écrasent les Browns 30-9

>>> Le sommaire du match

Ben Roethlisberger a récolté 379 verges de gains et trois passes de touché en relève à Landry Jones et les Steelers de Pittsburgh ont écrasé Johnny Manziel et les Browns de Cleveland 30-9, dimanche.

Roethlisberger a amorcé la partie sur le banc en raison d'une entorse au pied gauche, mais il s'est finalement retrouvé au coeur de l'action puisque Jones a subi une blessure à la cheville gauche au premier quart. Roethlisberger a complété 22 de ses 33 passes et a été victime d'un seul sac.

«Ben, c'est Ben, a dit le receveur des Steelers Martavis Bryant. Quand il a fait son entrée dans le match, il a fait son travail comme d'habitude.»

Roethlisberger n'a jamais perdu à domicile face aux Browns, contre qui il a une fiche globale de 19-2. Malgré sa blessure subie le week-end dernier, l'entraîneur-chef des Steelers, Mike Tomlin, avait jugé que Roethlisberger était suffisamment rétabli pour enfiler son uniforme pour être le réserviste de Jones, qui avait bien fin en relève à Big Ben.

Antonio Brown a capté 10 passes pour 139 verges de gains et deux touchés et les Steelers (6-4) ont signé une deuxième victoire de suite.

«J'ai le sentiment que nous trouvons notre rythme au bon moment, a déclaré le secondeur Arthur Moats. Il est temps de retrouver la santé et de viser les grands honneurs.»

Les Steelers sont invaincus à domicile face aux Browns (2-8) depuis 2003.

Manziel a établi un sommet personnel avec 372 verges de gains. Il a aussi lancé une passe de touché, mais il a été victime d'une interception et de six sacs. Les Browns, qui ont encaissé un cinquième revers d'affilée, ont amassé seulement 15 verges de gains au sol et ont été pénalisés 11 fois pour 159 verges de pertes. Les Browns ont un dossier de 2-13 à leurs 15 dernières parties sous les ordres de Mike Pettine.

Pettine est resté de glace quand on lui a demandé s'il anticipait des changements au sein de l'équipe au cours de la semaine.

«Les choses ne vont pas bien présentement, a-t-il admis. Le personnel d'entraîneurs doit se regarder dans le miroir et chercher des solutions. Nous devons renverser la vapeur et recommencer à gagner des matchs.»

Sauf sur un échappé sur le premier jeu offensif des Browns quand le ballon a glissé de ses mains, Manziel n'a pas mal fait, mais ses coéquipiers n'ont pas fait grand-chose pour l'aider.

Les Cowboys s'enfoncent

>>> Le sommaire du match

Jameis Winston a réussi une faufilade du quart à la porte des buts alors qu'il restait 54 secondes à jouer et les Buccaneers de Tampa Bay ont vaincu les Cowboys de Dallas 10-6, dimanche après-midi, ce qui signifie que l'équipe texane connaît sa plus longue série de défaites depuis celle de sept en 1989.

Le premier choix du dernier repêchage a surmonté deux interceptions - les premières qu'il a commises en près d'un mois -, et il a profité d'une pénalité imposée aux Cowboys alors qu'il venait de commettre un échappé sur la ligne des buts pour se reprendre de belle façon. Sur le jeu suivant, Winston a feinté une remise à Doug Martin avant de se diriger fin seul vers le coin droit de la zone payante.

Les Cowboys (2-7) ont atteint la ligne de 44 des Buccaneers sur le botté d'envoi suivant, mais la passe de Matt Cassel pour Dez Bryant dans la zone des buts a été interceptée par Bradley McDougald. Sur la séquence, le demi de sûreté des Buccaneers a semblé donner une légère poussée dans le dos de l'ailier espacé étoile.

Bryant a contesté la décision de l'arbitre, qui a jugé qu'il n'y avait pas d'obstruction, sans succès.

Les Bucs (4-5) ont franchi 56 verges en réalisant neuf jeux pour marquer le touché victorieux. Ils ont ainsi fait fi des deux placements du botteur des Cowboys Dan Bailey.

Les Bears connaissent leur meilleure performance offensive de la saison

>>> Le sommaire du match

Zach Miller a capté deux passes de touché, dont une sur un majeur de 87 verges pour le jeu le plus long des siens depuis 2010, la recrue Jeremy Langford a aussi visité deux fois la zone des buts et les Bears de Chicago ont vaincu les Rams de St. Louis 37-13, dimanche.

Les Bears (4-5) ont un dossier de 3-1 en terre hostile cette saison, eux qui ont connu leur meilleure performance offensive de la campagne. Plusieurs milliers de partisans des Bears avaient fait le voyage à St. Louis, qui a joué devant sa foule la plus imposante en 2015, soit devant 58 663 spectateurs.

Langford a filé sur 83 verges pour un touché sur une passe voilée et il a aussi inscrit un majeur sur une course de six verges. Le remplaçant de Matt Forte, blessé, a capté sept passes pour 109 verges de gains et a couru 20 fois avec le ballon pour 73 verges de gains.

Du côté des Rams (4-5), Todd Gurley a inscrit un majeur sur une course de six verges sur la première possession des siens, mais l'offensive est tombée au neutre par la suite. Les Rams ont subi une deuxième défaite de suite après avoir amorcé le mois de novembre avec une fiche gagnante pour une première fois depuis 2006.

Les Jaguars viennent à bout des Ravens

>>> Le sommaire du match

Jason Myers a réussi un placement de 53 verges après que son équipe eut hérité d'une dernière chance avec plus de temps au cadran en raison d'une punition pour avoir saisi le protecteur facial et les Jaguars de Jacksonville ont mis fin à une séquence de 13 défaites à l'étranger en venant à bout des Ravens de Baltimore 22-20, dimanche.

Accusant un retard de 20-19 et avec aucun temps d'arrêt, les Jaguars ont pris possession du ballon à leur ligne de 20 verges et avec 1:06 à faire au quatrième quart. Après avoir approché son équipe jusqu'au 49 des Ravens, Blake Bortles a reçu la remise quelques instants avant que le cadran indique zéro et il a rapidement été rejoint dans le champ-arrière par Elvis Dumervil pour un sac.

Cependant, Dumervil a été puni pour avoir saisi le protecteur facial de Bortles et les Jaguars ont pu tenter un dernier jeu même si le cadran était à 0:00.

Myers, qui avait raté un placement de 26 verges plus tôt dans le match, a envoyé le ballon entre les poteaux.

La dernière victoire à l'étranger des Jaguars (3-6) remontait au 1er décembre 2013, à Cleveland.

Les sept défaites des Ravens (2-7) cette saison ont été encaissées par un écart total de 32 points.

Remontée victorieuse des Dolphins contre les Eagles

>>> Le sommaire du match

Ryan Tannehill a placé les siens en avant avec une passe de touché de quatre verges à Jarvis Landy et la défensive des Dolphins de Miami s'est occupée du reste dans une victoire de 20-19, dimanche, face aux Eagles de Philadelphie.

Chris McCain a passé le K.-O. à Sam Bradford et Reshad Jones a étouffé la tentative de remontée de Mark Sanchez.

Bradford s'est blessé à l'épaule gauche et a subi une commotion cérébrale sur un sévère plaqué de McCain au troisième quart. Il n'est pas revenu au jeu même si l'examen aux rayons X sur son épaule a été négatif.

Sanchez a guidé les Eagles (4-5) jusqu'à la ligne de huit verges dans le territoire des Dolphins tard au quatrième quart, mais Jones a intercepté une passe dans la zone des buts. La défensive des Dolphins a ensuite fermé la porte une deuxième fois aux Eagles dans la dernière minute de jeu.

Les Dolphins (4-5) ont mis fin à une séquence de deux revers.

Les Lions mettent fin à une série de 24 revers à Green Bay

>>> Le sommaire du match

Matthew Stafford ne pouvait supporter de voir son équipe au bord de subir une autre défaite crève-coeur. Les Lions de Detroit ont cependant tenu bon pour signer une victoire importante dans un endroit plus qu'hostile.

Stafford a lancé deux passes de touché et les Lions de Detroit ont mis fin à une séquence de 24 défaites à Green Bay en battant les Packers 18-16, dimanche, malgré une gaffe de Calvin Johnson en fin de rencontre.

«Je parie que personne ne nous donnait une chance, mais nous aimons ça de cette manière», a déclaré Stafford.

Mason Crosby a raté un placement de 52 verges sur le dernier jeu de la partie, après que Johnson eut été incapable de maîtriser un botté court des Packers avec environ 31 secondes à écouler.

Les Lions (2-7) avaient freiné les Packers sur une tentative de converti de deux points lors de la séquence précédente, après qu'Aaron Rodgers eut rejoint Justin Perillo pour un majeur de 11 verges.

Stafford a récolté 242 verges de gains pour les Lions, qui occupaient le dernier rang du circuit et qui ont congédié le président de l'équipe ainsi que le directeur général plus tôt cette saison.

«Nous ne nous soucions pas vraiment de qui nous donne une chance parce que nous avons confiance en nous dans ce vestiaire et nous savons de quoi nous sommes faits», a commenté Stafford.

Les Packers (6-3) ont subi une troisième défaite de suite, mais les deux revers précédents avaient été encaissés face aux Broncos de Denver et aux Panthers de la Caroline, deux prétendants aux grands honneurs.

«Nous avons échappé un match aujourd'hui, que nous sentions que nous avions une chance de remporter», a analysé l'entraîneur Mike McCarthy.

La dernière victoire des Lions à Green Bay remontait à décembre 1991. Matt Prater a raté deux points supplémentaires, mais a aussi réussi des placements de 49 et 51 verges.

«D'être capable de venir ici et d'en sortir avec la victoire, c'est assez spécial», a déclaré l'entraîneur Jim Caldwell.

Rodgers a complété 35 de ses 61 tentatives de passes pour des gains de 333 verges, mais n'était pas à son meilleur. Les receveurs, dont Randall Cobb et Davante Adams, ont échappé quelques passes.

Les Packers ont finalement atteint la zone des buts lorsque Rodgers a repéré Richard Rodgers sur une passe payante de quatre verges avec 5:55 à faire.

L'attrapé de Lance Moore dans la zone des buts a augmenté l'avance des Lions à 18-10, et ils ont muselé les Packers après le touché de Perillo.

Adrian Peterson s'illustre dans la victoire des Vikings

>>> Le sommaire du match

Adrian Peterson a amassé 203 verges de gains au sol et un touché pour enregistrer un sixième match de 200 verges en carrière et les Vikings du Minnesota ont pris possession du premier rang dans la section nord de l'Association nationale en battant les Raiders d'Oakland 30-14, dimanche.

Cordarrelle Patterson a aussi retourné un botté de dégagement sur 93 verges pour le majeur.

Teddy Bridgewater a lancé une passe de touché et les Vikings (7-2) ont muselé l'offensive des Raiders pour récolter une cinquième victoire de suite. Les Vikings ont un match d'avance sur les Packers de Green Bay dans la section. Les deux équipes croiseront le fer, la semaine prochaine.

Derek Carr a décoché deux passes payantes pour les Raiders, mais a aussi commis deux interceptions. Les Raiders (4-5) ont perdu un deuxième match de suite.

Manning victime de quatre interceptions dans la défaite des Broncos

>>> Le sommaire du match

Les Chiefs de Kansas ont empêché Peyton Manning d'établir le seul record qu'il souhaite vraiment battre et ils ont humilié les Broncos de Denver 29-13, dimanche, grâce à cinq interceptions et cinq placements.

Avant la rencontre, Manning avait accumulé 71 836 verges de gains en carrière, soit deux de moins que le détenteur du record, Brett Favre, et il partageait le premier rang dans l'histoire du circuit avec Favre avec 186 victoires.

Il a terminé sa journée de travail avec seulement 35 verges de gains et cinq passes complétées en 20 tentatives. Il a été victime de quatre interceptions et deux sacs. Son taux d'efficacité était de zéro quand il a été cloué au banc tard au troisième quart.

Le seul fait saillant de Manning aura été une passe de quatre verges au porteur de ballon Ronnie Hillman qui lui aura permis de devancer Favre pour les gains aériens en carrière. Il a réussi le jeu après avoir été intercepté une première fois et avoir commis un échappé.

Les Redskins rossent les Saints 47-14

>>> Le sommaire du match

Kirk Cousins a lancé un sommet personnel de quatre passes de touché - toutes plus longues que ses passes de touché précédentes cette saison - pour propulser les Redskins de Washington vers une écrasante victoire de 47-14 contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, dimanche après-midi.

Cousins a complété 20 de ses 25 passes pour 324 verges de gains, en plus d'éviter les interceptions et d'afficher un taux d'efficacité parfait de 158,3. Il a décoché une passe de touché de 78 verges à Matt Jones, deux autres de 16 et huit verges à Jordan Reed, et une dernière de 11 verges à Jamison Crowder.

Il n'avait pas réussi une passe de touché de plus de sept verges avant d'affronter la défensive poreuse des Saints.

L'écart de 33 points des Redskins (4-5) était le plus important depuis celui de 35 enregistré dans leur triomphe de 52-17 contre les 49ers de San Francisco, en octobre 2005.

Les Saints (4-6) ont encaissé une deuxième défaite d'affilée, après avoir connu une série de trois gains qui leur avait brièvement permis d'atteindre le seuil de respectabilité (,500).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer