Trop forts, les Carabins

Le receveur Ali Ndao (6) est retenu par... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

Le receveur Ali Ndao (6) est retenu par le demi de coin Jean-Christophe Bouchard (28).

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Carabins de l'Université de Montréal n'ont pas raté leur retour devant leurs partisans, hier soir, alors qu'ils ont aisément pris la mesure des Redmen de McGill, 42-2. Les champions de la Coupe Vanier entendaient bien remettre les pendules à l'heure après la défaite crève-coeur qu'ils ont subie samedi dernier à Québec, face au Rouge et Or de Laval, sur le dernier jeu du match.

Cette fois, les Carabins se sont vite assuré un avantage décisif, avec trois touchés, un placement et un simple en première demie. Leurs rivaux se sont contentés d'un touché de sûreté en fin de demie.

Après avoir laissé la vedette à son coéquipier Louis-Mathieu Normandin au PEPS, Régis Cibasu en a fait voir de toutes les couleurs aux Redmen avec des gains de 128 verges et cinq réceptions... en première demie seulement ! Le joueur de deuxième année a terminé le match avec des gains de 163 verges.

« On parle beaucoup des receveurs, mais c'est vraiment un travail d'équipe en attaque, a insisté Cibasu. Notre ligne offensive fait un travail exceptionnel afin de laisser à Gab [Gabriel Cousineau] le temps nécessaire, et lui a le don de toujours repérer le joueur qui est en bonne position. »

De fait, le quart Gabriel Cousineau a encore été solide, avec 18 passes complétées en 25 tentatives et des gains de 314 verges. « Nous avions bien préparé le match et, même si nous aurions pu marquer encore davantage de points, nous avons bien fait avancer le ballon », a souligné le vétéran de cinquième année. 

« J'ai peut-être été un peu gourmand sur quelques jeux, mais je crois que nous avons offert une bonne performance dans l'ensemble. »

Cibasu, Normandin, Will Altema (deux fois) et Zachary Alexis (sur une interception) ont réussi les touchés des Carabins.

Le botteur Louis-Philippe Simoneau, qui avait raté deux placements importants la semaine dernière à Québec, en a encore raté un d'une distance de 17 verges au début du match, mais il est revenu à la charge sur 26 verges, un placement qui devrait l'aider à retrouver confiance en ses moyens.

« La saison est encore longue, a rappelé l'entraîneur-chef Danny Maciocia. C'est sûr que nous allons travailler sur les unités spéciales, mais nous n'oublions pas ce que Louis-Philippe a fait pour nous la saison dernière. »

Du travail pour les Redmen

Privés de leur quart partant Joël Houle, blessé sur la première séquence offensive du match, les Redmen ont peiné à trouver leur rythme en attaque, ne réussissant leur premier jeu qu'en toute fin de premier quart.

Le quart recrue Nicolas English a été soumis à une pression constante et il n'a complété que 12 de ses 30 passes pour des gains de 156 verges, en plus de subir une interception. Les jeunes Redmen ont eu de la difficulté à soutenir le choc face à des Carabins pugnaces et plusieurs de leurs joueurs sont tombés au cours du match. L'équipe n'a toutefois jamais cessé de se battre et tirera sûrement quelques leçons salutaires de ce duel.

Les Carabins joueront leur prochain match samedi prochain, encore au CEPSUM, contre le Vert & Or de Sherbrooke. « Nous étions meilleurs ce soir que lors de notre premier match et nous devrons encore progresser, cette semaine à l'entraînement, afin d'être prêts pour le Vert & Or », a souligné le garde Marc Glaude.

Une première bannière

Les Carabins disputaient ce premier match local à guichets fermés, hier, au CEPSUM. On en a profité pour souligner la conquête des Coupes Dunsmore, Uteck et Vanier l'automne dernier, en présence des quatre joueurs qui ont pris part à ces succès et qui sont maintenant dans la LCF : Byron Archambault, Jean-Samuel Blanc, Anthony Coady et Mikhaïl Davidson. Une immense bannière commémorative, la première de l'histoire de l'équipe, a aussi été dévoilée.

Un gros test pour le Vert & Or

Deux matchs sont au programme aujourd'hui dans l'Estrie. À Sherbrooke, le Vert & Or aura droit à un gros test face au Rouge et Or de Laval. Les deux équipes ont remporté leur premier match et joueront pour le premier rang. Le quart Jérémi Roch, du Vert & Or, a brillé dans la victoire des siens à Concordia, vendredi de la semaine dernière, et pourrait donner du fil à retordre à la défensive du Rouge et Or. À Lennoxville, les Gaiters de Bishop's recevront les Stingers de Concordia avec chacun l'objectif de quitter le dernier rang du classement.

Aujourd'hui 

Concordia à Bishop's, demain, 13 h, Coulter Field (Lennoxville)

Laval à Sherbrooke, demain, 14 h, au Stade de l'université (Sherbrooke)

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Tourner la page sur le Rouge et Or

    Sports

    Tourner la page sur le Rouge et Or

    « Pour nous, le résultat du match contre Québec, ce n'était pas une surprise, contrairement à ce que les fans pensaient; on sait depuis le début du... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer