Simple entraînement pour les Seahawks?

Russell Wilson a accumulé 1000 verges au cours... (PHOTO KIRBY LEE, ARCHIVES USA TODAY)

Agrandir

Russell Wilson a accumulé 1000 verges au cours de ses quatre derniers matchs.

PHOTO KIRBY LEE, ARCHIVES USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Panthers peuvent-ils raisonnablement espérer gagner ce match? Pas s'ils commettent autant d'erreurs que la semaine dernière. Les Cardinals de l'Arizona ne forment pas une équipe du calibre de celle des Seahawks et, surtout, Ryan Lindley n'est pas tout à fait dans la même catégorie de quarts que Russell Wilson.

Pour les Panthers puissent réussir la surprise de l'année dans la NFL, ils devront remporter la bataille des revirements, Cam Newton devra disputer son meilleur match de la saison et les unités spéciales devront réussir un ou deux jeux-clés. Et même là...

La mini-tempête qu'ont traversée les Seahawks en milieu de saison semble bien loin. L'équipe de Pete Carroll est en très bonne position pour devenir la première depuis les Patriots de la Nouvelle-Angleterre il y a 10 ans à conserver son titre du Super Bowl. Il y a l'avantage du terrain, bien sûr, mais également le fait que les Seahawks n'ont actuellement aucun joueur important qui soit blessé.

La défense des Hawks est redevenue dominante avec le retour au jeu du secondeur Bobby Wagner il y a un peu plus d'un mois et l'attaque a connu ses meilleurs moments de la saison en décembre. Marshawn Lynch a marqué 5 touchés et totalisé 420 verges d'attaque lors de ses 4 derniers matchs. Pendant la même séquence, Russell Wilson a accumulé 1009 verges par la passe et en a ajouté 170 au sol. Les deux étoiles offensives des Seahawks ont retrouvé leur rythme.

Au cours des deux dernières saisons, les Panthers ont subi des défaites de cinq et quatre points contre les Seahawks, mais ces deux matchs ont été disputés à Charlotte. Même si les Panthers ont remporté leurs cinq derniers matchs, les chances de vaincre les Seahawks et leur défense de feu sont très faibles. Encore plus depuis qu'on sait que leur jeune plaqueur Star Lotulelei ratera le match en raison d'une fracture au pied.

Les cartes cachées

PANTHERS: DeAngelo Williams, demi offensif

Afin de pouvoir surprendre les champions en titre, les Panthers devront également connaître du succès au sol. Jonathan Stewart est productif depuis la fin novembre (609 verges au sol à ses six derniers matchs), mais DeAngelo Williams devra contribuer, lui aussi. Disputant son premier match en plus d'un mois, Williams a porté le ballon quatre fois contre les Cards, la semaine dernière.

SEAHAWKS: Paul Richardson, ailier espacé

Le maillon faible de la défense des Panthers est la tertiaire et Richardson est probablement le receveur le plus talentueux des Seahawks. La recrue a terminé la saison en force, captant 13 de ses 29 passes à ses trois derniers matchs. L'autre receveur de première année des Seahawks, Kevin Norwood, pourrait également occuper un rôle plus important que durant la saison.

La confrontation à suivre

Luke Kuechly et Thomas Davis contre Russell Wilson et Marshawn Lynch

Peu de secondeurs sont aussi explosifs et rapides que Kuechly et Davis, qui sont capables de couvrir pratiquement toute la largeur du terrain à eux deux. Il sera impératif pour les Panthers que ces deux joueurs puissent contenir le jeu au sol des Seahawks. Ils devront réussir à mettre Lynch au sol et devront s'assurer que Wilson ne réussisse pas trop de longues courses, surtout en situation de troisième essai.

La citation

«Certains de nos joueurs voulaient affronter Seattle. En tant que compétiteur, on veut vaincre les meilleurs. Ils [les Seahawks] sont au sommet de la montagne.»

- Mike Tolbert

39
Les Seahawks ont remporté leurs six derniers matchs de la saison, ce qui leur a permis d'obtenir l'avantage du terrain dans la NFC. Ils n'ont accordé que 39 points durant cette séquence, une impressionnante moyenne de 6,5 points par match!

Notre prédiction

Panthers 10, Seahawks 33

Ce match servira de réchauffement aux Seahawks. Les Panthers n'ont tout simplement pas le talent pour rivaliser avec eux.

____________________________

Les Panthers de la Caroline c. les Seahawks de Seattle, samedi, 20 h 15, au CenturyLink Field à Seattle

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer