Les Carabins qualifiés pour la Coupe Vanier

Les joueurs des Carabins soulèvent la Coupe Uteck.... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Les joueurs des Carabins soulèvent la Coupe Uteck.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Carabins de l'Université joueront samedi prochain pour la première fois de leur histoire en finale de la Coupe Vanier, emblématique du championnat canadien au football universitaire. Les Bleus ont mérité leur place grâce à une victoire très chèrement acquise de 29-26 face aux Bisons du Manitoba, samedi au Cepsum, dans le match de la Coupe Uteck.

«C'est un privilège d'avoir pu remporter une telle victoire devant les partisans de l'équipe, a raconté l'entraîneur-chef Dany Maciocia. On parle souvent de l'importance du mental et cela a encore été déterminant aujourd'hui. Nos joueurs n'ont jamais lâché face à une très bonne équipe du Manitoba.»

Après une première demie explosive, ce sont les défensives qui ont dominé la seconde et celle des Carabins est redevenue décisive dans les derniers instants de la rencontre. «On s'est parlé à la demie et j'ai rappelé aux gars qu'ils devaient compléter leur plaqué, a raconté Maciocia. Tout le monde s'est ajusté et on les a limités à un placement en deuxième demie.»

Ce sont justement ses deux meneurs qui ont réussi LE gros jeu alors que les Bisons étaient en position de prendre les devants à la ligne de 12 des Carabins.  Le maraudeur Anthony Coady s'est faufilé jusqu'au quart Jordan Yantz, forçant un échappé qui a été récupéré par le secondeur Byron Archambault. Les Carabins ont repris le ballon avec 30 secondes à jouer et on calmement écoulé le temps pour assurer leur victoire.

«On savait que leur quart [Jordan Yantz] était très mobile, mais il a été encore meilleur qu'on le soupçonnait, a expliqué Coady. Sur le dernier jeu, j'ai foncé aussi vite que j'ai pu et il ne m'a pas vu venir. Quand Byron a recouvré le ballon, on a ressenti un grand soulagement... et beaucoup de satisfaction.»

De son côté, Archambault a insisté sur la performance de tous les joueurs. «Les Bisons sont une grande équipe et ils nous ont posé bien des problèmes. La victoire aurait pu aussi aller de leur côté, mais nous y avons toujours cru. Et chaque joueur de l'équipe a contribué à ce succès.»

Le quart-arrière Gabriel Cousineau, des Carabins, a établi une marque d'équipe avec des gains de 421 verges par la passe. Il a lancé deux passes de touché, mais aussi trois interceptions. Malgré des statistiques moins spectaculaires, son vis-à-vis Jordan Yantz a fait des miracles pour garder son équipe dans le match, réussissant souvent à tromper la défensive des Carabins.

L'entraîneur-chef des Bisons, Brian Dobie, a vanté les mérites des vainqueurs et ceux des deux quarts. «Les Carabins ont pleinement mérité la victoire, a-t-il concédé d'emblée. 

«Et Cousineau est assurément l'un des meilleurs quarts au Canada, sinon le meilleur, comme je lui ai dit à la fin du match. Il a réussi des jeux exceptionnels aujourd'hui et a fait preuve d'un rare leadership, tout comme Jordan [Yantz]. Ce dernier nous a amenés jusqu'ici avec ses performances au cours des derniers matchs et il a bien failli nous donner une autre victoire.»

Cousineau était plus sévère envers lui-même. «Ce n'était sûrement pas ma meilleure performance, surtout en deuxième demie, a estimé Gabriel. Mais nous avons gagné et nous avons maintenant la chance d'aller jouer pour la Coupe Vanier. C'est très excitant, bien sûr, mais il faut d'abord penser à bien préparer le match. Nous serons de retour au boulot dès lundi!»

Un départ canon

Les Carabins ont marqué dès leur deuxième jeu à l'attaque grâce à une passe de 89 verges de Cousineau à Mikaël Davidson. Le quart des Carabins a repéré son receveur fin seul au milieu du terrain et Davidson a aisément semé les demis défensifs des Bisons.

Après un simple des Carabins sur le botté après touché, les visiteurs, champions de l'Ouest, ont montré qu'ils n'entendaient pas se laisser impressionner. Jordan Yantz a orchestré une poussée de 75 verges en neuf jeux, ponctuée par une passe de touché de 8 verges à Matt Sawyer. La défensive des Bleus n'avait pourtant accordé qu'un touché en trois matchs.

Cousineau a vite relancé les Carabins. Les Bleus ont réussi une poussée de 80 verges en huit jeux, avec des passes à Enchill, Cibasu, Erlington et encore Davidson, qui a réussi un attrapé spectaculaire au fond de la zone de buts sur une passe parfaite de Cousineau.

Les défensives ont repris l'initiative en fin de premier quart et si les Carabins ont encore réussi un placement et un touché de sûreté, ils ont aussi vu Cousineau être victime d'une première interception depuis le 27 septembre.

Les Bisons en ont vite profité, Yantz rejoignant encore Sawyer, sur une distance de 30 verges cette fois, pour ramener l'écart à six points (14-20).

Jouant contre le vent au deuxième quart, les Carabins ont eu plus de difficultés en offensive, mais les Bisons n'ont pu en profiter, ratant notamment une tentative de placement de 49 verges après une pénalité coûteuse. Cousineau a vite saisi l'occasion pour relancer la machine. Trois passes rapides, puis une course de six verges du quart lui-même ont redonné aux Carabins une priorité de 27-14.

Les Bisons n'avaient pas dit leur dernier mot. Cette fois encore, Yantz a trouvé des ouvertures dans la secondaire des Carabins pour amener son équipe jusqu'au 10 des Bleus, d'où il a lui-même marqué avec une course.

On en était donc à 27-21 en fin de première demie, le match demeurant très indécis. En deuxième demie, les deux équipes n'ont finalement ajouté que sept points, deux aux Carabins (un touché de sûreté) et cinq aux Bisons (un placement et un touché de sûreté sur le dernier jeu du match.). 

Les Carabins affronteront samedi prochain au Stade Percival-Molson les vainqueurs de l'autre demi-finale nationale, les Marauders de McMaster (champions de l'Ontario), qui ont disposé des Mounties de Mount Allison (champions des Maritimes), 24-12, en match pour la Coupe Mitchell.

Les Marauders en seront à une troisième finale de la Coupe Vanier en quatre ans. Ils ont remporté leur seul titre en 2011, contre Laval, avant de s'incliner la saison suivante face au même Rouge et Or.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer