Le cauchemar des Jets prend fin

Les Jets ont réussi à empêcher Ben Roethlisberger de trouver... (PHOTO ED MULHOLLAND, USA TODAY)

Agrandir

Les Jets ont réussi à empêcher Ben Roethlisberger de trouver son rythme.

PHOTO ED MULHOLLAND, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Steelers de Pittsburgh ont été encensés à profusion au cours des dernières semaines, puisqu'ils avaient remporté trois victoires de suite avant leur match de dimanche. Pendant ce temps, les Jets de New York étaient tournés en ridicule, même par leurs propres partisans.

Résultat? Les Jets ont disputé leur meilleur match en deux mois et ont profité d'une multitude d'erreurs des Steelers pour l'emporter, 20-13. Ils ont ainsi mis fin à une série de huit défaites consécutives, leur plus longue depuis 1996.

À son deuxième départ de la saison, Michael Vick a terminé le match avec des statistiques modestes (132 verges par la passe et 39 au sol), mais a fait ce que Geno Smith n'a presque jamais été en mesure de faire: il n'a commis aucune erreur coûteuse et a réussi plusieurs jeux à des moments cruciaux. Il est également devenu le premier quart de l'histoire à atteindre le plateau des 6000 verges au sol.

Du côté des Steelers, Ben Roethlisberger et Antonio Brown voudront oublier le match de dimanche au plus vite. Les deux joueurs étoiles des Steelers ont donné le ballon aux Jets à deux reprises chacun.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer