Les Carabins stoppent le Rouge et Or

La défaite du Rouge et Or aux mains... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

La défaite du Rouge et Or aux mains des Carabins, samedi, met fin à une série de 25 victoires pour l'équipe de l'Université Laval.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rouge et Or de Laval n'avait pas été battu depuis 2012, une série de 25 victoires à laquelle les Carabins de l'UdeM ont mis fin samedi avec une victoire de 13-9 arrachée devant une foule de 5100 spectateurs au CEPSUM.

Les deux équipes, respectivement classées première et troisième au Canada, se sont livré un duel de position dominé par leurs défensives. Ce sont finalement deux revirements qui ont décidé de l'issue de la rencontre.

Le quart Hugo Richard, éblouissant à sa première saison à Laval, a connu une journée difficile devant l'agressive défensive des Carabins. Victime d'une interception et d'un échappé, Richard n'a jamais réussi à trouver son rythme et s'est contenté de 14 passes complétées en 28 tentatives pour des gains de 138 verges.

C'est plutôt son vis-à-vis Gabriel Cousineau qui s'est démarqué avec une autre performance sans faute. L'étudiant des HEC (20 en 30, 219 verges) est l'auteur du seul touché du match sur une course d'une verge.

«Nous savions qu'il fallait éviter les revirements, et c'est ce que nous avons fait. Notre défensive en a provoqué deux très importants qui nous ont permis de marquer des points. Toute l'équipe a vraiment bien joué.»

Gabriel Cousineau, quart-arrière des Carabins

Les Carabins avaient été la dernière équipe à battre le Rouge et Or, 23-20, en octobre 2012. « C'est vraiment une grande performance d'équipe», a insisté l'entraîneur-chef Danny Maciocia, dont l'équipe remportait un septième match de suite, sa plus longue séquence victorieuse depuis 2004.

«Les joueurs ont montré beaucoup d'intensité, tout en évitant les erreurs, a poursuivi Maciocia. Et Gabriel [Cousineau] a encore prouvé qu'il était un grand meneur. C'est incroyable, le chemin qu'il a parcouru depuis les rangs collégiaux. Nous sommes vraiment chanceux de pouvoir compter sur un quart aussi talentueux.»

Les deux équipes terminent la saison régulière avec une fiche identique de 7-1, mais Laval conserve le premier rang en vertu d'un différentiel favorable (+23) dans les deux matchs qui les ont opposées (40-13, 9-13).

«Nous sommes un peu déçus d'avoir perdu, mais j'avais dit à mes joueurs que le résultat n'était pas le plus important aujourd'hui», a expliqué l'entraîneur-chef du Rouge et Or, Glen Constantin.

«Montréal excelle toujours sur son terrain, mais nos joueurs ont fait preuve de beaucoup de caractère en n'abandonnant jamais. C'est ce que j'attendais d'eux et je ne crois pas que cette défaite va nous empêcher de bien aborder les séries.»

Glen Constantin, entraîneur-chef du Rouge et Or

Sherbrooke au troisième rang

Deux autres matchs étaient à l'affiche samedi pour compléter la saison régulière du RSEQ.

Sherbrooke (5-3) et Concordia (5-3) se disputaient le troisième rang à distance. C'est le Vert & Or qui l'a obtenu grâce à une victoire de 35-14 aux dépens des Gaiters de Bishop's.

À Concordia, les Stingers en ont eu plein les bras contre les Redmen de McGill, mais ils se sont imposés 30-28 pour remporter le Shrine Bowl. Décimés par les blessures après un début de saison euphorique (4-0), les Stingers seront néanmoins de retour en séries.

Les demi-finales du RSEQ opposeront samedi prochain le Rouge et Or à Concordia, au PEPS de l'Université Laval, et les Carabins à Sherbrooke, au CEPSUM. Il y a deux ans, le Vert & Or était justement venu surprendre les Carabins, 42-24, au même stade de la saison.

«C'est un souvenir douloureux pour nous, a convenu Maciocia. Cette fois, même si nous avons encore vaincu le Rouge et Or, nous ne penserons pas plus loin que ce match de samedi prochain contre Sherbrooke. Ils nous causent toujours des ennuis ici et nous devrons offrir une autre performance sans faille.»

Et Glen Constantin a tenu un langage similaire. «Nous allons aussi nous concentrer sur le match de la semaine prochaine contre Concordia. Et ce sera intéressant de voir ce qui se passera ici entre Montréal et Sherbrooke...»

Les demi-finales

Samedi 8 novembre, 13 h :

Concordia à Laval, PEPS

Sherbrooke à Montréal, CEPSUM

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Direction Montréal pour le Vert & Or

    Sports

    Direction Montréal pour le Vert & Or

    Pour la deuxième fois en trois ans, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke et les Carabins de l'Université de Montréal s'affronteront en... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer