ANALYSE

Alouettes: congédié, Rick Worman en irritait plusieurs

La façon de procéder et l'intransigeance du coordonnateur... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

La façon de procéder et l'intransigeance du coordonnateur à l'attaque Rick Worman irritaient plusieurs personnes chez les Alouettes.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

C'est officiel, les Alouettes ont ravi à l'Impact le titre du club professionnel le plus impatient de Montréal. À peine une semaine après l'ouverture de leur camp à Sherbrooke, les Oiseaux ont ordonné au coordonnateur à l'attaque Rick Worman de faire sa valise et de quitter le campus de l'Université Bishop's.

L'organisation a annoncé le congédiement de Worman en fin de soirée, lundi. Hier, l'entraîneur-chef Tom Higgins a soutenu qu'il s'agissait de sa décision. Worman avait été embauché par Higgins l'hiver dernier.

C'est Ryan Dinwiddie qui remplacera Worman. L'ancien quart-arrière de 33 ans s'est joint aux Alouettes dans le modeste rôle de «contrôle de la qualité en attaque» lorsque Dan Hawkins a été embauché comme entraîneur, au début de 2013. Cette saison, Dinwiddie était l'entraîneur des quarts-arrières, un poste qu'il conservera.

La promotion de Dinwiddie n'est pas surprenante. Comme l'a écrit La Presse en novembre dernier, Dinwiddie est dans les bonnes grâces de l'organisation après l'avoir beaucoup impressionnée la saison dernière. «Dinwiddie a tellement impressionné l'organisation qu'il pourrait être considéré pour le poste de coordonnateur offensif. Il est peu probable qu'il l'obtiendra, mais il prend du galon», avons-nous alors écrit.

Six mois plus tard, Dinwiddie devient bel et bien le responsable de l'attaque. C'est lui qui choisira les jeux au cours des matchs, mais il n'a cependant pas le titre de coordonnateur à l'attaque, ce qui n'est pas sans rappeler la situation de Doug Berry l'an dernier. Ce dernier dessinait et choisissait les jeux, mais n'a jamais officiellement été le coordonnateur à l'attaque de l'équipe.

De la tension

Ce n'est pas tant parce que les Alouettes étaient insatisfaits du travail de Worman qu'ils l'ont congédié. C'est surtout en raison de ses relations interpersonnelles qui laissaient à désirer, selon l'une de nos sources.

Plusieurs joueurs de l'attaque n'aimaient pas Worman, qui ne s'entendait également pas particulièrement bien avec l'entraîneur de la ligne à l'attaque, Kris Sweet. La façon de procéder et l'intransigeance de Worman irritaient plusieurs personnes.

Comme ç'a été le cas lors du congédiement de Dan Hawkins l'été dernier, ce n'est pas le dénouement qui étonne, mais la vitesse avec laquelle la décision a été prise. On ne pourra pas accuser les Als de «niaiser avec la puck».

Retour de Calvillo?

Le congédiement de Worman ouvre-t-il la porte à un éventuel retour d'Anthony Calvillo avec l'équipe? L'ancien joueur-vedette des Alouettes a clairement indiqué qu'il voulait commencer sa carrière d'entraîneur en 2015, préférablement à Montréal.

Lors d'un point de presse en marge d'un «combine» de la LCF qui s'est déroulé à Lachine en mars dernier, Calvillo n'a également pas caché qu'il aimerait commencer son aventure sur les lignes de côté comme entraîneur des quarts. Il a ensuite pris soin de préciser qu'il ne voulait rendre personne mal à l'aise, à commencer par Dinwiddie.

Il y a soudainement assez de place dans le nid pour Dinwiddie et pour Calvillo.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer