• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Sans Urlacher et Smith, la défensive des Bears aura un visage différent 

Sans Urlacher et Smith, la défensive des Bears aura un visage différent

L'ancien des Alouettes Marc Trestman en est à... (Photo : Nam Y. Huh, AP)

Agrandir

L'ancien des Alouettes Marc Trestman en est à son premier camp d'entraînement à titre d'entraîneur-chef de la formation de Chicago.

Photo : Nam Y. Huh, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Lance Briggs et Charles Tillman reconnaissent que le changement est une chose difficile, même quand c'est nécessaire.

Comme tous les joueurs des Bears qui se retrouvent sous les ordres de Marc Trestman, qui en est à son premier camp d'entraînement à titre d'entraîneur-chef de la formation de Chicago, Briggs et Tillman se rendent compte qu'ils devront s'adapter. Les deux vétérans qui ont le plus d'ancienneté au sein de la défensive des Bears essaient d'aider l'équipe à passer d'un système qui était efficace sous la direction de Lovie Smith à un autre système qui sera tout aussi efficace sous l'égide de Trestman et du coordonnateur de la défensive Mel Tucker.

«J'adhère au plan, a déclaré Briggs. J'y adhère entièrement, et tout le monde aussi.»

Si cela ne s'avère pas, il y a une poignée de joueurs qui pourraient quitter la saison prochaine. Parmi ceux qui en sont à leur dernière année de leur contrat, on retrouve Tillman, le demi de coin Tim Jennings, le joueur de ligne défensive Henry Melton, l'ailier défensif Corey Wootton et le demi de sûreté Major Wright.

«Personne n'est en sécurité, a souligné Tillman. Je suis juste ici pour jouer au football. J'ai un an. Je ferai mon année et on verra après. S'ils veulent me ramener, ils me ramèneront. Sinon, j'irai ailleurs. C'est la réalité des choses.»

Le schéma peut faire la différence. Tucker a conservé la même terminologie, et l'équipe continue de mettre l'emphase sur les revirements.

«C'est la même philosophie, a noté Tillman. C'est juste qu'on ne veut pas s'asseoir sur les succès de l'an dernier.»

L'an dernier, avec une formation où deux demis se retrouvaient en profondeur, les Bears n'ont accordé que 277 points, le troisième meilleur total dans la ligue. Ils sont venus à un touché près du record de la NFL pour les majeurs marqués en une saison par une défensive, qui s'élève à 10.

«Nous avons eu toute une saison l'an dernier, a reconnu Tillman. Mais il faut créer une nouvelle identité.»

Cette identité se bâtira sans Brian Urlacher. Celui qui a été invité huit fois au match du Pro Bowl a pris sa retraite après avoir été incapable d'en arriver à une entente avec les Bears. D.J. Williams sera au milieu tandis que James Anderson a remplacé Nick Roach à l'intérieur.

«C'est difficile, a indiqué Briggs. Mais nous sommes tous des adultes. Il faut continuer et aller de l'avant.»

La tâche sera encore plus lourde pour Briggs parce qu'il a offert d'appeler les signaux à la place d'Urlacher. C'est là un rôle crucial au sein d'une défensive, qu'on réserve habituellement à un secondeur intérieur ou à un demi de sûreté, et non à un secondeur extérieur. C'est la première fois depuis les rangs universitaires qu'il joue ce rôle.

«Je l'accepte, a-t-il dit. J'étais vraiment à l'aise dans mon rôle avant. Maintenant, je suis de plus en plus à l'aise avec le fait d'être mal à l'aise.»

Selon Briggs, s'assurer que ses coéquipiers soient placés aux bons endroits sur le terrain représente sa responsabilité la plus ardue. Et ensuite, il y a les méthodes d'entraînement de Trestman. Les jeux viennent à toutes les 16 ou 17 secondes, créant ainsi un éternel sentiment d'urgence.

«C'est différent, a affirmé Briggs. Tu te retrouves dans un système pendant une longue période, puis on te demande de faire les choses différemment. Ça prend simplement du temps.»

La défensive a plus que tenu son bout lors des matchs intra-équipe face à l'attaque - qui a aussi un nouveau visage -, mais elle a reçu un coup dur lundi quand l'ailier défensif réserviste Turk McBride s'est déchiré le tendon d'Achille. Il ne jouera plus cette saison.

Les Bears doivent déjà se débrouiller sans l'ailier défensif Israel Idonije, qui s'aligne maintenant avec les Lions de Detroit, et Sedrick Ellis, qui a décidé de prendre sa retraite à l'âge de 28 ans.

Tucker, l'ancien coordonnateur de la défensive à Cleveland et Jacksonville, s'attend à ce que des vétérans comme Briggs, Tillman et Julius Peppers guident leurs coéquipiers à travers les changements dictés par les blessures et l'approche du nouveau personnel d'entraîneurs.

«Nous voulons bâtir sur la fondation qui est déjà présente et sur ce qui a déjà été fait», a-t-il déclaré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer