• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Pour Coderre, le retour des Expos n'est pas l'affaire d'un seul homme 

Pour Coderre, le retour des Expos n'est pas l'affaire d'un seul homme

Denis Coderre a dressé son bilan des quatre dernières... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Denis Coderre a dressé son bilan des quatre dernières années, mercredi, à l'hôtel de ville de Montréal.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Pour Denis Coderre, le projet du retour des Expos et du baseball majeur à Montréal n'est pas mort et n'a jamais été l'affaire d'un seul homme.

«En tout cas je vais tout faire pour qu'ils reviennent. Ce n'est pas une personne qui va faire la différence, a déclaré le maire sortant au moment de dresser son bilan des quatre dernières années, mercredi, à l'hôtel de ville de Montréal. Mais soyons clairs: il faut y croire. Il faut s'investir, il faut être présent, il faut le vouloir. En bout de ligne, la façon dont on procède ou on construit, c'est une chose, mais le maire de Montréal doit aussi être un promoteur. Si on y croit, il faut qu'on mette du sien.»

M. Coderre a été battu dans la course à la mairie par Valérie Plante. Au cours de la campagne, cette dernière n'a jamais déclaré être contre un retour du baseball. Ce à quoi elle s'oppose, c'est d'investir l'argent des Montréalais dans la construction d'un stade sans les consulter au préalable.

«Le rêve est toujours vivant, a ajouté le maire sortant. Je crois que Montréal est une ville multisports et le baseball est l'un de ceux-là. Si vous voulez vraiment ramener les Expos, la mairesse devra s'impliquer. Il ne s'agit pas seulement de dire que vous tiendrez un référendum. Elle a dit qu'elle aimait "Nos Z'Amours"? OK, maintenant, il faut le montrer.»

Ces propos rejoignent ceux émis par une personne très au fait du dossier au Baseball majeur, qui avait indiqué à La Presse canadienne qu'il «y a une énorme différence entre ne pas être opposé au projet et s'engager à faire ce qui sera nécessaire pour qu'il se concrétise».

«(Le commissaire du Baseball majeur) Rob Manfred est un type charmant, a poursuivi M. Coderre. J'ai parlé avec plusieurs propriétaires d'équipes aux États-Unis. Nous devons aussi remercier les Blue Jays, qui ont joué un grand rôle. Nous devons d'ailleurs nous assurer de répondre en grand nombre aux deux prochains matchs préparatoires du mois de mars. Nous avons établi notre politique du baseball: pour moi, ça a toujours été un projet qui se montait par la base. Ce que nous avons démontré depuis le jour 1, c'est que c'est une question de passion, que c'est bon pour nos jeunes et que c'est un autre outil de développement (...) comme la culture. Le sport et la culture sont de puissants outils pour développer un sens de la communauté.

«C'est certain que je vais aider. Je ne resterai pas assis à ne rien faire.»

Premiers commentaires de Bronfman

Par ailleurs, Stephen Bronfman a offert ses premiers commentaires en lien avec l'élection de Mme Plante et son projet de ramener le baseball à Montréal, mardi au 98,5 FM.

«Nous avons quelque chose de concret qui va au-delà de la politique, a-t-il déclaré dans un échange de courriels. Le sport nous unit et il est capable de traverser toutes ces épreuves. Comme disait le défunt (journaliste sportif) Ted Tevan, nous sommes une ville de champions et nous avons été sans un club de baseball depuis trop longtemps.

«Nous comptons toujours sur l'aide de Warren Cromartie, de Denis Coderre (même aujourd'hui comme simple amateur de baseball), sur d'autres intérêts locaux et sur la MLB elle-même. Nous sommes de fiers Montréalais et nous espérons un jour ramener les Expos à Montréal.»

«Nous avons fait beaucoup de chemin depuis cinq ans et ce projet ira de l'avant, avait déclaré Cromartie à La Presse canadienne depuis Tokyo, lundi. Quant au financement du stade, je ne suis pas inquiet non plus. Il y a plusieurs façons de faire les choses et nous n'avons pas indiqué de quelle façon nous comptions nous y prendre. Je suis certain que nous pourrons trouver un terrain d'entente. Au baseball, il faut constamment faire des ajustements. Ce n'est pas différent dans ce cas-ci. Ce n'est rien pour nous décourager.»

Garber prône la patience

Autre acteur du retour des Expos, l'homme d'affaires Mitch Garber a rappelé que le groupe d'investisseurs potentiels ne comptait pas mener ce projet au détriment des Montréalais.

«Je l'ai dit et je le répète: nous voulons le baseball, mais nous ne voulons pas que les conditions du retour des Expos rendent les Montréalais mal à l'aise, a-t-il déclaré au 98,5 FM. Pour l'instant, attendons de voir si une franchise est disponible, étudions les chiffres et ensuite, on verra.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer