Avant une expansion, la MLB veut régler Tampa Bay et Oakland

Le commissaire de la Ligue majeure de baseball, Rob Manfred,... (PHOTO AP)

Agrandir

Le commissaire de la Ligue majeure de baseball, Rob Manfred, lors d'une conférence de presse, lundi, à Phoenix.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Miami

Deux obstacles continuent de se dresser devant le retour possible d'une équipe de la Ligue majeure de baseball (MLB) à Montréal : Tampa Bay et Oakland.

Lors d'une rencontre avec les journalistes en marge du match des étoiles, lundi à Miami, le commissaire Rob Manfred a fait savoir que la MLB va continuer de retarder tout projet d'expansion jusqu'à ce les Rays et les Athletics aient de nouveaux stades.

«Je pense qu'il serait difficile de convaincre les propriétaires d'équipes d'aller de l'avant avec une expansion tant que ces deux dossiers ne sont pas réglés» a déclaré Manfred.

Une fois que ce sera le cas, Manfred dit compter sur des villes-candidates de haut calibre. Dans la liste, il a inclus Montréal.

«Je sais que le maire de Montréal a maintes fois exprimé son désir de ramener le Baseball majeur à Montréal. Ce n'était pas rose lorsque les Expos ont quitté. Mais le fait est que le baseball a connu du succès à Montréal, et ce pendant une longue période de temps, a fait remarquer Manfred au sujet de la plus grande ville du Québec.

«La ville de Charlotte est une candidate potentielle. Et j'aimerais croire que Mexico ou une autre ville du Mexique pourrait être une autre possibilité», a ajouté Manfred à ce sujet.

Avant de déménager à Washington pour le début de 2005, les Expos avaient été contraints de disputer une vingtaine de matchs locaux à Porto Rico lors des saisons 2003 et 2004.

Les Athletics partagent le Oakland-Alameda County Coliseum avec les Raiders, de la Ligue nationale de football. Le stade a ouvert ses portes en 1966 et est considéré comme désuet.

Le Tropicana Field a été inauguré en 1990 et les Rays y ont élu domicile dès leur première saison dans la MLB, en 1998. Il s'agit du plus petit stade des Ligues majeures au chapitre du nombre de sièges quand les rangées à vue obstruée, dans les balcons supérieurs, sont couverts d'une toile comme c'est souvent le cas lors des matchs des Rays.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer