Les États-Unis remportent la Classique mondiale

Les joueurs de l'équipe américaine célèbrent après leur... (Photo Mark J. Terrill, AP)

Agrandir

Les joueurs de l'équipe américaine célèbrent après leur victoire.

Photo Mark J. Terrill, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Los Angeles

Marcus Stroman a oeuvré pendant six manches sans accorder un seul coup sûr, Ian Kinsler a cogné un circuit de deux points et les États-Unis ont vaincu Porto Rico 8-0, mercredi, pour remporter la Classique mondiale de baseball pour une première fois en quatre éditions du tournoi.

Stroman a dominé la meilleure offensive du tournoi. Porto Rico a encaissé un premier revers en huit matchs après avoir dominé ses rivaux par un pointage combiné de 55-26. Porto Rico se contente du deuxième rang pour une deuxième fois, après avoir perdu en finale contre la République dominicaine en 2013.

Nommé joueur par excellence du tournoi, Stroman a vengé sa contre-performance dans un revers de 6-5 des Américains face aux Portoricains lors de la phase de groupes. L'as lanceur des Blue Jays de Toronto a accordé un coup sûr et un but sur balles sur 73 lancers en plus de six manches sur la butte.

Seulement trois claques des Portoricains avaient franchi l'avant-champ avant qu'Angel Pagan ne frappe un double dans le coin du champ gauche pour amorcer la septième manche. Le gérant des États-Unis Jim Leyland s'est ensuite rendu au monticule pour demander la balle à Stroman, qui a quitté sous une chaleureuse ovation alors que les États-Unis menaient 7-0.

Stroman avait accordé un but sur balles à Carlos Beltran pour amorcer la deuxième manche, mais la défensive lui avait donné un coup de main. Yadier Molina a cogné la balle vers l'arrêt-court Brandon Crawford, qui a amorcé un double-jeu. Stroman a ensuite retiré Javier Baez sur des prises pour mettre fin à la manche.

Les États-Unis ont accumulé 13 coups sûrs et ont terminé le tournoi avec un dossier de 6-2, tout en participant à la finale pour une première fois devant 51 565 spectateurs au Dodger Stadium.

Kinsler a lancé le bal pour les Américains en cognant un tir de Seth Lugo par-dessus la clôture au champ centre-gauche en troisième manche. Jonathan Lucroy a aussi croisé le marbre, après avoir amorcé la manche avec un simple.

Lugo, des Mets de New York, a concédé quatre points, cinq coups sûrs et quatre buts sur balles en plus de quatre manches de travail.

Les Américains ont creusé l'écart à 4-0 en cinquième manche sur des simples productifs de Christian Yelich et Andrew McCutchen.

Les partisans scandaient «U-S-A» quand les Américains ont rempli les coussins en septième manche avec deux retraits. Ils ont été récompensés quand Crawford a claqué un simple de deux points. Giancarlo Stanton a suivi avec un simple d'un point, creusant l'écart à 7-0.

McCutchen a complété la production américaine avec un simple d'un point en huitième manche.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer