Blue Jays: Saunders produit huit points contre les Orioles

Michael Saunders... (PHOTO Evan Habeeb, USA TODAY Sports)

Agrandir

Michael Saunders

PHOTO Evan Habeeb, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BALTIMORE

Un puissant cogneur au tapis, un autre prend la relève. Il semble n'y avoir aucune limite à la profondeur de la formation des Blue Jays de Toronto.

>>> Le sommaire du match

Michael Saunders a frappé trois circuits et il a produit huit points, des sommets personnels, et les Blue Jays de Toronto ont écrasé les Orioles de Baltimore 13-3, vendredi, pour signer un quatrième gain de suite.

Quelques heures après que les Blue Jays eurent placé le voltigeur Jose Bautista sur la liste des blessés pour 15 jours en raison d'une blessure au gros orteil du pied gauche, Saunders a pris le poids de l'attaque sur ses épaules.

Saunders a claqué une longue balle de trois points en première manche aux dépens de Mike Wright (3-4), il a répété l'exploit en quatrième avant d'étirer les bras contre Ubaldo Jimenez, en sixième, alors qu'il y avait un homme sur les buts.

«Je crois que pour frapper, il ne faut qu'avoir le bon lancer à frapper et y placer un bon élan, a-t-il mentionné. C'est ce que j'ai fait ce soir.»

Au bâton en huitième manche, contre T.J. McFarland, avec l'opportunité d'égaler le record des Majeures de quatre circuits dans un match, Saunders a été retiré sur une balle à double-jeu.

«Il a fait du bon travail pour m'envoyer des balles tombantes sous les mains», a indiqué Saunders.

Ça n'a tout de même pas gâché la meilleure partie de Saunders dans les Majeures depuis qu'il a fait ses débuts avec les Mariners de Seattle, en 2009. Il a maintenant frappé 15 circuits cette saison, son deuxième plus haut total en carrière derrière les 19 qu'il a claqués avec les Mariners, en 2012.

En huit affrontements contre les Orioles cette saison, Saunders a cogné 18 coups sûrs en 33 présences avec cinq circuits et 12 points produits.

«Michael est dans une excellente forme, a insisté le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Il joue très bien pour nous cette saison et il démontre de la puissance. Il utilise tout le terrain aussi. Il ne frappe pas que des circuits, il place la balle au champ opposé.»

Josh Donaldson et Justin Smoak ont aussi claqué une longue balle pour les Blue Jays, qui ont gagné sept de leurs huit dernières parties pour s'approcher à un match des Orioles et du premier rang de la section Est de l'Américaine.

Les Blue Jays ont dominé leurs adversaires 65-32 lors des sept derniers affrontements.

«Nous sommes bâtis pour frapper, comme eux, a affirmé Gibbons. Les lanceurs donnent les victoires, mais il faut cogner dans cette section. Nous jouons dans de petits stades et si nous ne produisons pas, nous n'allons pas gagner.»

Aaron Sanchez (7-1) a alloué deux points sur sept coups sûrs en six manches, obtenant sa deuxième victoire en six jours contre les Orioles.

Wright a concédé huit points en trois manches et deux tiers. Jimenez a pour sa part accordé cinq points en deux manches et un tiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer