Dee Gordon écope d'une suspension de 80 matchs

Dee Gordon, des Marlins de Miami, a échoué un... (Photo Alex Brandon, archives AP)

Agrandir

Dee Gordon, des Marlins de Miami, a échoué un contrôle antidopage à la testostérone exogène et au clostebol.

Photo Alex Brandon, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steven Wine
Associated Press
Miami

Le champion frappeur en titre de la Ligue nationale, Dee Gordon, des Marlins de Miami, affirme qu'il a pris inconsciemment le médicament prohibé qui a conduit à sa suspension de 80 matchs, mais il accepte la sanction.

Le Baseball majeur a annoncé la suspension peu après la victoire des Marlins au Dodger Stadium, jeudi soir. Il a échoué un contrôle antidopage à la testostérone exogène et au clostebol.

«Bien que je n'ai pas agi délibérément, j'ai été informé des résultats des tests montrant que j'ai ingéré quelque chose qui contenait des substances interdites, a déclaré Gordon dans un communiqué publié vendredi par l'Association des joueurs.

«Le plus difficile dans les circonstances est le sentiment que j'ai laissé tomber mes coéquipiers, l'organisation et les amateurs. J'ai pris soin d'éviter les produits qui pourraient contenir toute substance interdite par le Baseball majeur et les plus de 20 contrôles que j'ai subis au fil de ma carrière le prouvent.

«J'ai fait une erreur et j'en accepte les conséquences.»

Gordon, âgé de 28 ans, a mené les ligues majeures pour les coups sûrs et les buts volés l'année dernière. Il a conservé une moyenne de ,333, étant nommé au sein de l'équipe d'étoiles pour une deuxième fois. Il a aussi obtenu un Gant d'or au deuxième but.

Sa saison productive lui a permis d'obtenir un contrat de 50 millions US pour cinq ans en janvier.

«Dee Gordon est un morceau très important de notre équipe. Nous l'aimons tous et lui offrons notre appui, a dit le président de Marlins, David Samson, qui dit que le club soutient pleinement le programme de lutte au dopage des majeures.

«Cela dit, je n'aime pas ce qu'il a fait et je ne peux pas être en accord, a t-il poursuivi. Il sera de retour dans 80 matchs et nous allons l'accueillr à bras ouverts. Nous attendons de lui, et sommes certains qu'il le fera, qu'il agisse de façon à se reprendre auprès des partisans, de ses coéquipiers et de l'organisation.»

Gordon est le septième joueur à être suspendu en lien à la politique antidopage du Baseball majeur cette année. La semaine dernière, on a aussi puni pour 80 matchs Chris Colabello, des Blue Jays de Toronto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer