• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Temple de la renommée: Pedro Martinez accueilli en roi en République Dominicaine 

Temple de la renommée: Pedro Martinez accueilli en roi en République Dominicaine

Pedro Martinez à son arrivée à l'aéroport de... (Photo Ricardo Rojas, Reuters)

Agrandir

Pedro Martinez à son arrivée à l'aéroport de Santo Domingo.

Photo Ricardo Rojas, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ezequiel Abiu Lopez
Associated Press
SANTO DOMINGO, République dominicain

Des milliers de Dominicains ont accueilli le nouveau membre du Temple de la renommée, Pedro Martinez, après qu'il eut atterri en terre natale, samedi, à bord d'un avion privé arborant le drapeau du pays.

Une caravane a cueilli l'ancien lanceur des Expos de Montréal et des Red Sox de Boston à l'aéroport et a amorcé le trajet vers un parc public situé à Santo Domingo, où une foule s'était réunie le long du trajet d'une trentaine de kilomètres pour espérer l'apercevoir.

Martinez, 43 ans, sera intronisé au Temple de la renommée du baseball, et deviendra ainsi le deuxième Dominicain à recevoir cet honneur. L'ancien lanceur des Giants de San Francisco Juan Marichal y a fait son entrée en 1983.

«Je veux dédier cet honneur au peuple dominicain», a déclaré Martinez avec un large sourire lors d'une conférence de presse.

Sa mère était parmi la dizaine de personnes qui l'ont accueilli à l'aéroport.

«Je suis tellement reconnaissante envers Dieu», a dit Leopoldina Martinez.

Elle s'est souvenue d'une conversation qu'elle a eue avec son fils lorsqu'il s'est blessé à l'épaule et qu'elle lui avait dit: «Si tu ne peux tolérer la douleur, tu devras mettre fin à ta carrière», en faisant allusion à son inquiétude quant à l'utilisation des produits dopants.

«Dieu merci, mon garçon a reconnu que l'argent n'était pas tout ce qui comptait, il a pensé à lui et a moi», a-t-elle ajouté.

Martinez a toujours affirmé qu'il n'avait pas triché même si plusieurs de ses coéquipiers ont été réprimandés pour avoir utilisé des stéroïdes.

«Je ne nierai pas que j'aurais pu empocher 20 ou 30 millions de plus, a-t-il commenté. Personne ne peut m'enlever ce que j'ai accompli. C'est pourquoi je n'ai pas pris de raccourcis.»

Martinez a terminé sa carrière avec une fiche de 219-100 et une moyenne de points mérités de 2,93. Il a retiré 3154 frappeurs sur des prises, surpassant la marque des 300 retraits au bâton en une saison à deux reprises. Il a participé au match des étoiles à huit occasions et a mené la Ligue au chapitre la moyenne de points mérités à cinq reprises. Il a aussi gagné le trophée Cy Young avec les Expos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer