Clayton Kershaw et Mike Trout, joueurs par excellence

Clayton Kershaw (à gauche) et Mike Trout (à... (Photo AP)

Agrandir

Clayton Kershaw (à gauche) et Mike Trout (à droite).

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

Clayton Kershaw est devenu le premier lanceur à être nommé le joueur par excellence de la Ligue nationale en près d'un demi-siècle, jeudi.

L'as des Dodgers de Los Angeles a devancé le frappeur de puissance des Marlins de Miami Giancarlo Stanton et le voltigeur des Pirates de Pittsburgh Andrew McCutchen.

«C'est vraiment un honneur, de savoir que des gens croient que vous êtes aussi important pour votre club», a déclaré Kershaw sur les ondes du MLB Network.

Bob Gibson en 1968 fut le dernier lanceur à gagner le titre de joueur par excellence de la Ligue nationale. L'artilleur des Tigers de Detroit Justin Verlander avait obtenu cet honneur dans la Ligue américaine en 2011.

Kershaw a gagné unanimement le trophée Cy Young dans la Nationale mercredi. Il a mené les Ligues majeures aux chapitres des victoires (21) et de la moyenne de points mérités (1,77), tout en réalisant un match sans point ni coup sûr.

Kershaw a obtenu 18 des 30 votes de première place et 355 points lors du scrutin tenu auprès de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique.

Stanton a amassé huit votes de première place et 298 points, tandis que McCutchen en a récolté quatre et 271 points.

Plus tôt jeudi, Mike Trout a été nommé unanimement le joueur par excellence de la Ligue américaine après avoir terminé deuxième au cours des deux dernières années.

Le voltigeur de centre des Angels de Los Angeles a reçu 30 votes de première place et 420 points lors du scrutin tenu auprès de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique.

À 23 ans et 52 jours, il est devenu le cinquième plus jeune joueur de l'histoire des Ligues majeures à recevoir cet honneur. Seuls Vida Blue (1971), Johnny Bench (1970), Stan Musial (1943) et Cal Ripken fils (1983) ont accompli l'exploit à un plus jeune âge, selon STATS. Musial, Bench et Blue avaient 22 ans, tandis que Ripken était âgé de 23 ans et 39 jours.

«C'est spécial, c'est certain, a dit Trout. Si vous m'aviez dit ça avant le début de la saison, j'aurais simplement ri de vous. C'est une sensation incroyable.»

Le frappeur de choix des Tigers de Detroit Victor Martinez a terminé deuxième avec 229 points, et le voltigeur des Indians de Cleveland Michael Brantley a pris le troisième rang avec 185.

Trout a frappé pour une moyenne de ,287 et a établi des sommets personnels aux chapitres des circuits (36) et des points produits (111), en plus de mener les Ligues majeures pour les points (115) et les coups sûrs de plus d'un but (84). À sa troisième saison complète dans le Baseball majeur, il a égalé ses sommets personnels aux chapitres des doubles (39) et des triples (neuf).

Trout avait été élu unanimement la recrue par excellence de l'Américaine en 2012, et il avait terminé deuxième au scrutin du joueur par excellence lors de ses deux premières campagnes derrière le frappeur de puissance des Tigers Miguel Cabrera. Il devient donc le premier joueur depuis Mickey Mantle à gagner le titre de joueur par excellence après avoir terminé deux fois consécutives en deuxième position.

Il est le troisième joueur des Angels à l'emporter, après Don Baylor (1979) et Vladimir Guerrero (2004).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer