Une victoire pour les Jays... et les partisans

Ricardo Nanita est félicité par ses coéquipiers après... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Ricardo Nanita est félicité par ses coéquipiers après avoir frappé le coup sûr victorieux des Jays en fin de match.

Photo Bernard Brault, La Presse

Les Blue Jays de Toronto l'ont emporté 5-4 sur les Mets de New York, hier soir, à l'occasion du premier de deux matchs hors-concours entre les deux équipes au Stade olympique. Mais ce n'est pas pour cette raison que les partisans ont applaudi.

Les 46 121 amateurs réunis au Stade ont applaudi parce que, pour la première fois en une décennie, ils assistaient à un match de baseball majeur. Ce n'était peut-être pas leurs Expos qui étaient sur le terrain, mais qu'importe. Cris de joie, ballons qui se promenaient dans les rangées, même une bonne vieille vague... Le plaisir de renouer avec le sport était flagrant partout dans les gradins.

À défaut des Z'Amours, le public s'est résolu à encourager les Jays, seule équipe canadienne des ligues majeures. Les José Reyes, José Bautista et autres Melky Cabrera se sont tous soulevé les salutations de la foule à chacune de leur présence au bâton. Et tout le monde a explosé lorsque Bautista a claqué un circuit en fin de quatrième manche.

Une équipe de Toronto acclamée par un public montréalais. Il faut quand même le faire !

L'importance de la foule réunie a même attiré l'attention du vice-président exécutif du baseball majeur, John McHale Jr. « L'enthousiasme continu pour le baseball majeur ici est remarquable. Je pense que nous tous, au bureau du commissaire, devons en prendre note », a-t-il déclaré en entrevue au réseau Fox Sports.

Jeu énergique

Il faut d'ailleurs croire que les joueurs des deux équipes ont eux aussi été atteints par cette excitation contagieuse. Car bien qu'il ne s'agissait que d'un match hors-concours, les nombreuses belles pièces de jeu dont on a été témoins nous ont tôt fait comprendre que personne n'avait l'intention de ménager ses énergies.

« C'était une superbe atmosphère, a renchéri le gérant des Jays, John Gibbons. Nous sommes l'équipe du Canada, maintenant. Mais j'ai entendu des encouragements pour les Expos. Je ne savais pas qu'ils jouaient ce soir ! »

Cependant, quelques heures avant le début du match, certains ne semblaient pas emballés outre mesure à l'idée de venir jouer à Montréal. Le troisième but des Blue Jays, Brett Lawrie, a alors avoué candidement qu'il aurait préféré demeurer en Floride plutôt que d'avoir à faire le voyage en ville.

« Nous sommes l'équipe du Canada. On nous a donné beaucoup de soutien et il y a beaucoup de monde ici. Mais c'est un peu épuisant de faire tout le chemin jusqu'ici avant de retourner en Floride pour quatre matchs », a-t-il dit durant la séance d'entraînement au bâton.

Le Kid salué

La rencontre a débuté avec un hommage à Gary Carter, qui a succombé il y a deux ans à un cancer. Une cérémonie simple et sans artifice présidée par l'ancien joueur Marc Griffin.

L'épouse de Carter, Sandy, était accompagnée de sa fille Kimmy lors de la présentation d'une vidéo retraçant les grands moments de la carrière du Kid avec les Expos.

« Nous avons senti tellement d'amour de la part de tout le monde! La ville a toujours adopté Gary et notre famille. J'ai vraiment ressenti ça [hier] soir », a indiqué Sandy Carter aux médias par la suite.

Trois ex-coéquipiers de Carter - Steve Rogers, Warren Cromartie et Tim Raines - étaient aussi présents pour l'occasion. De ce trio, c'est Cromartie qui a eu droit à la plus chaleureuse ovation. C'était à prévoir, étant donné qu'on parle ici de celui qui porte à bout de bras le projet de ramener une équipe de baseball majeur dans la métropole.

Par la suite, le maire de Montréal, Denis Coderre, a eu l'honneur d'effectuer le lancer protocolaire. Il a toutefois eu droit à quelques huées disséminées ici et là après que la balle eut atteint le marbre. Le deuxième match de cette série Blue Jays-Mets aura lieu cet après-midi, à 13 h. Et parions qu'une fois de plus, le fumet des hot-dogs se mêlera à un doux parfum de nostalg

Le retour du baseball à Montréal a été assombri par un accident en fin de soirée hier. Un homme dans la quarantaine serait tombé des gradins du Stade olympique et se serait écrasé 10 à 15 mètres plus bas, selon les premiers témoins rencontrés par le Service de Police de la Ville de Montréal. La victime a été transportée à l'hôpital et se trouvait dans un état critique, au moment de mettre sous presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer