Finale à couper le souffle à la Traversée du Lac St-Jean

Tomi Stefanovski a remporté la victoire chez les... (PHOTO GIMMY DESBIENS, LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Tomi Stefanovski a remporté la victoire chez les hommes.

PHOTO GIMMY DESBIENS, LE QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Étienne Fortin-Gauthier
La Presse Canadienne
ROBERVAL

Un Macédonien de 42 ans et une femme deux fois plus jeune sont les grands champions de la 59e Traversée internationale du Lac St-Jean. Les conditions météorologiques exceptionnelles ont donné lieu à une fin de course à couper le souffle.

Les cinq premiers nageurs au classement se sont disputé la tête pendant de longues minutes avant d'atteindre la ligne d'arrivée séparés par seulement quelques secondes.

Tomi Stefanovski, nageur macédonien de 42 ans, a remporté la victoire chez les hommes. Edoardo Stochino (Italie) et Damian Blaum (Argentine) ont respectivement terminé deuxième et troisième au classement masculin.

La Russe Olga Kozydub a pour sa part remporté les honneurs chez les femmes. Cette dernière, qui n'est âgée que de vingt ans, a aussi réussi à se tailler une place dans le podium général (hommes et femmes) avec une troisième place. Les organisateurs de l'événement affirment qu'il est extrêmement rare qu'une femme réalise un tel exploit.

Ces quatre nageurs ont réussi à effectuer la traversée du Lac-Saint-Jean en moins de sept heures avec des chronos oscillant autour de 6 heures 51 minutes.

La responsable des compétitions, Valérie Gagnon, a souligné que la fin de course a été «magnifique (et) forte en émotions». Selon elle, la course a été intense en raison de la météo. Rappelant que le lac Saint-Jean pouvait toujours être une surprise, elle a indiqué que cette année, le lac a été très calme, sans vague.

Il s'en est fallu de peu pour que le Québécois Xavier Desharnais grimpe sur le podium des hommes. Le nageur sherbrookois de 23 ans est arrivé en quatrième position.

«Nous avons un événement international de très haut niveau et Xavier Desharnais a fait une excellente performance. Nous faisons partie du grand prix de la Fédération internationale de Natation et attirons beaucoup de nageurs du monde entier. Ils viennent ici, car nous sommes l'événement où l'eau est habituellement la plus froide et ils veulent relever le défi», révèle Mme Gagnon.

Grâce à la météo clémente, l'eau a grimpé de quelques degrés samedi pour atteindre 22 degrés, comparativement à des températures plus froides au cours des derniers jours.

Les organisateurs de la Traversée internationale du lac St-Jean soulignent qu'une relève québécoise talentueuse se pointe à l'horizon dans le monde de la nage.

Les organisateurs de l'événement ont pu le constater en observant les jeunes nageurs qui participaient au «marathon de la relève». Ce volet de l'événement constitue un tremplin pour les jeunes nageurs québécois.

Selon une étude de 2010, la Traversée internationale du lac St-Jean a des retombées de 4,3 millions de dollars. Quelque 100 000 visites sont aussi enregistrées dans le cadre de l'événement à Roberval, une ville qui compte quelque 10 000 citoyens.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer