Courte piste: les Canadiens remportent quatre médailles

Samuel Girard... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Samuel Girard

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

Au terme d'une journée à quatre médailles pour l'équipe canadienne, le Québécois Samuel Girard a remporté sa première médaille d'or individuelle en Coupe du monde, samedi. Marianne St-Gelais, François Hamelin et Sasha Fathoullin sont aussi montés sur le podium de la toute première épreuve de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste à être présentée dans la ville ontarienne.

La jeune recrue de l'équipe canadienne Samuel Girard n'allait pas se contenter d'une seule médaille cette saison. L'athlète de Ferlland-et-Boileau a gagné sa toute première médaille en Coupe du monde lors de la première étape de Coupe du monde, le week-end dernier, une récompense en argent. Il a récidivé cette semaine en étant le plus rapide de la finale au 500 m masculin. Il est monté sur la plus haute marche du podium aux côtés de son coéquipier, l'Albertain Sasha Fathoullin, médaillé d'argent. Le Français Sébastien Lepape a complété le top 3.

« C'est vraiment incroyable de remporter la course avec mon coéquipier Sasha, comme nous l'avons fait avec Charles [Hamelin] la semaine dernière. Ça prouve que le Canada est vraiment présent, autant au 1000 m qu'au 500 m! » a indiqué le Québécois.

Dès que le départ été donné, Girard a décollé en flèche et a imposé son rythme en tête du peloton. Il a conservé sa première place en augmentant la cadence jusqu'à la ligne d'arrivée, qu'il a traversée poing en l'air, célébrant sa victoire.

« J'ai vraiment tout donné et j'ai suivi le plan de match que j'avais établi avec mon entraîneur, voilà le résultat! C'est toujours super de remporter une course au Canada. La foule est vraiment avec nous et nous donne de l'énergie dans les derniers tours », a ajouté le jeune patineur de 19 ans.

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, était aussi en action au 500 m samedi. Le médaillé d'or au 1000 m dimanche dernier à la Coupe du monde de Montréal a malheureusement vu sa journée se terminer en quarts de finale à la suite d'une disqualification.

Première médaille au 1500 m pour François Hamelin

La finale masculine du 1500 m a soulevé la foule du Centre MasterCard étant donné la présence de trois représentants de l'unifolié, dont le Torontois Patrick Duffy. Ce dernier était bien installé en troisième place durant le dernier tour de la course, lorsque François Hamelin a effectué le dépassement qui lui a valu la médaille de bronze.

Il a travaillé très fort samedi pour conclure la journée avec cette récompense au cou. « Je me suis levé très tôt ce matin, car j'ai dû passer par le repêchage. Ça a été une longue journée, mais j'y suis allé course par course. Je me suis préparé et j'étais confiant », a-t-il commenté.

« Hier [vendredi], ç'a été une dure journée. J'ai été disqualifié en préliminaires du 1000 m. Je me sentais bizarre, mais aujourd'hui je me suis levé du bon pied. J'étais en forme et ç'a payé! »

Pour l'athlète de Sainte-Julie, cette médaille au 1500 m est une première. « Ça me montre que je fais encore partie de l'élite mondiale. Ça a été une finale relevée, sans chute et sans disqualification, et j'ai gagné ma médaille. L'année des Jeux de Sotchi, j'étais un gars de 1500 m et je ne faisais que ça. J'ai souvent fini au pied du podium, en quatrième, cinquième, sixième places, mais là, j'ai brisé le mur et j'ai atteint le podium. »

Charle Cournoyer, de Longueuil, a pris le quatrième rang et Patrick Duffy s'est finalement retrouvé sixième.

Marianne St-Gelais poursuit sur sa lancée

Marianne St-Gelais a décroché sa troisième médaille individuelle de la saison, en autant d'épreuves. Surnommée le rayon de soleil de Saint-Félicien, la patineuse québécoise a commencé l'année 2015-2016 en lion, récoltant une médaille d'or (500 m) et une médaille d'argent (1000 m) à Montréal le week-end dernier, en plus de sa deuxième place au relais féminin. Elle a poursuivi sur sa lancée cette semaine en terminant troisième au 1500 m, lors d'une finale mouvementée. Elle a réussi à se tailler une place derrière les deux Coréennes, Minjeong Choi et Suk Hee Shim, respectivement première et deuxième.

« Il n'y a pas beaucoup de patineuses qui peuvent se retrouver sur le podium du 1500 et du 500 m, donc je suis vraiment fière. J'ai travaillé tellement fort l'été dernier. La foule d'aujourd'hui était incroyable. Elle nous a donné des ailes. Je me sentais bien, une très bonne journée pour moi », a-t-elle dit.

L'autre Québécoise en action lors de la finale A, Valérie Malais, a terminé au pied du podium.

En demi-finale, Maltais avait effectué un dépassement par l'extérieur sur la Sherbrookoise Kim Boutin en fin de course, pour prendre le deuxième rang et obtenir sa place en finale.

Boutin, médaillée d'argent sur la distance le week-end dernier, a dû se contenter du dernier rang.

Kasandra Bradette a dominé la finale B du 500 m féminin grâce à un départ canon. Première de sa vague de qualifications, l'athlète de Saint-Félicien s'est retrouvée en finale B après avoir pris le troisième rang de sa vague de demi-finales. Seulement les deux premières patineuses obtenaient leur billet pour la ronde ultime.

La Britanno-Colombienne Jamie MacDonald a été stoppée en quarts de finale et Audrey Phaneuf, de Saint-Hyacinthe, a été disqualifiée lors des préliminaires présentés vendredi.

La Coupe du monde de Toronto se poursuit dimanche. L'équipe canadienne tentera d'atteindre son objectif, soit l'obtention de sept médailles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer