Courte piste: une journée de bronze pour les Canadiens

Kim Boutin a mérité une médaille de bronze... (PHOTO JENS MEYER, ARCHIVES AP)

Agrandir

Kim Boutin a mérité une médaille de bronze individuelle au 1000 m.

PHOTO JENS MEYER, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
ERZURUM, Turquie

Les membres de l'équipe de patinage de vitesse courte piste du Canada ont ajouté quatre médailles de bronze à leur collection lors de la dernière journée de l'épreuve de la Coupe du monde d'Erzurum, en Turquie.

Les médaillés canadiens ont été Charles Hamelin, au 500 mètres, Kim Boutin, au 1000 mètres, Patrick Duffy, au 1000 mètres ainsi que les membres du relais féminin 3000 mètres, composé de Valérie Maltais, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette et Genève Bélanger.

Ces quatre médailles s'ajoutent aux trois décrochées samedi, alors que St-Gelais et Boutin ont respectivement obtenu l'argent et le bronze au 1500 mètres féminin, tandis que Bradette a mérité l'argent à l'occasion du premier 1000 mètres féminin du week-end.

L'équipe canadienne a donc connu son meilleur week-end de la Coupe du monde depuis l'étape de Shanghai, à la mi-décembre, alors qu'elle avait accédé huit fois au podium. Cette performance en Turquie survient à l'occasion de la sixième et dernière étape de la saison 2014-2015 de la Coupe du monde, au moment où les patineurs canadiens entreprendront leur préparation en vue des Championnat du monde qui se dérouleront du 13 au 15 mars à Moscou.

La présente saison de la Coupe du monde aura mené à une récolte 28 médailles (trois d'or, neuf d'argent et 16 de bronze), ce qui a permis de surpasser le total de la saison 2012-13, soit 27.

St-Gelais est celle qui a remporté le plus de médailles au sein de l'équipe féminine, avec 12, dont huit individuelles. Elle a décroché au moins une médaille à chacune des six étapes du circuit cet hiver. Au classement cumulatif de la saison 2014-15 des Coupes du monde, elle a fini deuxième au 1000 m et troisième au 500m. Chez les hommes, Hamelin a remporté dimanche sa huitième médaille de la saison, sa sixième sur le plan individuel. Il a fini troisième au classement général du 1500 mètres et quatrième dans le 1000 mètres.

Dimanche, le patineur de Sainte-Julie a terminé troisième du 500 mètres masculin en 44,179 secondes, derrière le Hongrois Viktor Knoch (41,124) et le Chinois Wu Dajing (41,205). Il a profité de la pénalité imposée au Russe Semen Elistratov pour se faufiler sur le podium.

«Ç'a peut-être été le 500 mètres le plus bizarre de ma carrière, a noté Hamelin. J'ai clairement eu un faux départ, mais quand j'ai réalisé qu'on ne l'avait pas signalé, je me suis vite relevé et j'ai essayé de rattraper le retard de cinq à six mètres que j'avais déjà. J'ai profité d'une bataille devant pour revenir, puis le Russe m'a pris par la hanche et l'épaule pour me pousser, et c'est seulement en m'accrochant à la bande que j'ai pu éviter de tomber.

«Je prends cette médaille de bronze comme un prix de consolation pour la fin de semaine», a-t-il ajouté, après avoir fini sixième dans le 1000 mètres masculin de samedi.

Boutin, une Sherbrookoise, a complété un week-end fructueux puisqu'elle a remporté, en fin de semaine en Turquie, les deux premières médailles individuelles en Coupe du monde de sa carrière. Une recrue sur le circuit de la Coupe du monde cette saison, elle a fini troisième du 1000 mètres féminin de dimanche en 1:33,934. La patineuse de 20 ans a terminé derrière l'Italienne Arianna Fontana (1:33,415) et la Japonaise Yui Sakai (1:33,821).

«Ça va me donner confiance en vue des Championnats mondiaux, a dit Boutin de ses résultats de la fin de semaine. J'aurais préféré remporter l'or ou l'argent [dimanche], je suis capable de faire mieux au 1000 m. Mais je suis quand même contente d'avoir fait ce que j'ai pu faire aujourd'hui, alors que j'ai essayé une nouvelle stratégie en restant à l'arrière en début de course.»

Genève Bélanger, qui participait aussi à la finale A du 1000 m de dimanche, a pris le cinquième rang en 1:34,415.

De leur côté, Maltais, St-Gelais, Bradette et Bélanger ont uni leurs efforts pour négocier le relais 3000 m en 4:14,240. Le quatuor chinois formé de Kexin Fan, Yue Lin, Yang Zhou et Jiaying Tao a mérité l'or en 4:13,026, tandis que les Sud-Coréennes Ji-Soo Jeon, Do Hee Noh, Minjeong Choi et Suk Hee Shim se classaient deuxièmes, en 4:13,406.

«On a essayé une stratégie un peu différente, alors qu'on a fait en sorte qu'à titre de patineuse qui fermait la marche, je fasse seulement quatre échanges au lieu de cinq, a indiqué St-Gelais. Ç'a bien fonctionné, alors on risque de répéter ça dans nos prochaines courses.»

C'était la quatrième fois en six étapes que le relais canadien féminin remportait une médaille cette saison. Il complète la campagne avec une récolte d'une médaille d'or et trois médailles de bronze, bon pour le troisième rang au classement final de la saison.

Au 500 mètres féminin, St-Gelais a terminé au quatrième rang, en 43,395.

Quant à Duffy, il a récolté la première médaille de sa carrière à une épreuve de la Coupe du monde, grâce à un temps de 1:25,511, exactement deux dixièmes de seconde derrière le vainqueur, le Sud-Coréen Da Woon Sin. Le Russe Victor An s'est faufilé entre Woon Sin et Duffy, franchissant la ligne d'arrivée en 1:25,428. Guillaume Bastile a été victime d'une chute et a dû se contenter du neuvième rang.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer