Longue piste: Laurent Dubreuil médaillé de bronze en Corée

Laurent Dubreuil... (Archives AFP)

Agrandir

Laurent Dubreuil

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SÉOUL, Corée du Sud

Le patineur de vitesse sur longue piste Laurent Dubreuil a mérité sa première médaille de Coupe du monde en carrière, dimanche, décrochant le bronze au 500 m à Séoul, en Corée du Sud.

«C'est fait! Je suis content. Ça faisait trois courses que je sentais que ça s'en venait et que ça me prendrait une très bonne course. La très bonne course est enfin est sortie», a raconté l'athlète de Lévis.

Avec un temps de 35,35 secondes, Dubreuil a terminé à 0,17 seconde du vainqueur, le Russe Pavel Kulizhnikov. Le Sud-Coreen Tae-Bum Mo a fini deuxième, à 35,32 secondes.

Jumelé au Néerlandais Gerben Jorritsma dans la septième paire, Dubreuil s'est élancé dans le couloir extérieur.

«Je ne dirais pas que c'était une course parfaite, mais c'était une très bonne course, a dit le Québécois. J'ai réalisé tout ce que je voulais faire. Je voulais un départ plus rapide et je l'ai eu. Je voulais un bon premier virage et je l'ai eu. Je voulais aller chercher le patineur néerlandais dans le deuxième droit et je l'ai vraiment utilisé. J'ai eu un bon dernier virage alors il ne me restait qu'à bien terminer la course.»

Du côté des autres Canadiens, Gilmore Junio a pris le huitième rang et William Dutton, le 21e.

Dubreuil avait fini septième vendredi, après s'être classé sixième et huitième lors de la première Coupe du monde de la saison au Japon, la semaine dernière.

Près de trois ans après son premier départ en Coupe du monde, Dubreuil savoure pleinement cette première présence sur le podium.

«Je pensais que ça viendrait plus facilement, a admis le patineur de 22 ans, quatrième au 500 m à sa première Coupe du monde à Salt Lake City, en janvier 2012. Pas que je me suis assis là-dessus, mais c'était naturel de penser que si à ta première Coupe du monde, à 19 ans, tu finis quatrième, à 20 ans, tu vas gagner.

«Ç'a été très long et dur. Il y a eu beaucoup de bas et très peu de hauts dans cet intervalle, mais l'attente rend la satisfaction encore plus grande. J'ai dû travailler fort et passer à travers plusieurs épreuves et ça me rend fier.»

L'Ontarienne Ivanie Blondin est aussi montée sur le podium, finissant troisième du départ de masse. La patineuse d'Ottawa, qui obtenait sa troisième médaille en deux semaines, a été devancée par la Russe Martina Sablikova et la Néerlandaise Irene Schouten.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer