JO de 2024: la candidature de Budapest sous la menace d'un référendum

La candidature de Budapest aux Jeux olympiques de... (Photo Attila Kisbenedek, archives AFP)

Agrandir

La candidature de Budapest aux Jeux olympiques de 2024 se veut «modeste» et «à taille humaine» face aux favoris Paris et Los Angeles.

Photo Attila Kisbenedek, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Budapest

Un mouvement de jeunes militants hongrois a annoncé lancer une campagne référendaire pour l'annulation de la candidature de Budapest aux Jeux olympiques de 2024, pointant le coût de la manifestation et les risques de corruption.

La collecte de signatures pour l'organisation d'un référendum local d'initiative populaire en vue de cette annulation débutera jeudi, a précisé le mouvement Momentum, opposé au Premier ministre conservateur Viktor Orban.

La question proposée est: «Êtes-vous d'accord avec l'idée que la municipalité de Budapest retire sa candidature à l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques en 2024?»

Les militants ont 30 jours pour réunir les 138 000 signatures - représentant 10% du corps électoral de la capitale hongroise - nécessaires pour que le scrutin ait lieu. Quelque 300 volontaires se sont engagés à participer à la campagne de collecte de paraphes, selon les organisateurs.

Momentum estime que les sommes en jeu pour l'organisation de la compétition alimentent le risque de corruption et seraient mieux employées dans les domaines de l'éducation, de la santé et des transports publics.

«Nous aimons regarder les JO, mais cette candidature montre toutes les tares du système. Ce serait un non-sens d'organiser les JO ici», a expliqué le dirigeant du mouvement, Andras Fekete-Gyor, lors d'une conférence de presse.

Soutenue par M. Orban, la candidature de Budapest se veut «modeste» et «à taille humaine» face aux favoris Paris et Los Angeles, avec un budget d'investissements spécifiques limité à 2,4 milliards d'euros.

Le nom de la ville-hôte des JO de 2024 sera dévoilé le 13 septembre à Lima par le Comité international olympique (CIO).

Déjà en lice à cinq reprises - y compris pour les premiers Jeux de l'ère moderne, en 1896 -, la Hongrie a vu toutes ses candidatures échouer: Moscou est à ce jour la seule ville de l'est de l'Europe a avoir décroché l'organisation des JO d'été, en 1980.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer