Jean-Luc Brassard nommé chef de mission du Canada

Jean-Luc Brassard est de retour dans l'équipe olympique... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Jean-Luc Brassard est de retour dans l'équipe olympique canadienne après avoir occupé les fonctions de chef de mission adjoint aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi plus tôt cette année.

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Le quadruple olympien et champion olympique Jean-Luc Brassard, surnommé «Le Boss des bosses», a été nommé chef de mission du Canada pour les Jeux olympiques de Rio en 2016.

La nouvelle, déjà connue, a été confirmée jeudi par le président du Comité olympique canadien (COC), Marcel Aubut, qui a avoué que l'information avait été volontairement coulée.

«Ça fait trois jours que ça roule, mais c'était voulu un peu», a dit M. Aubut avec le sourire.

La fuite n'est sans doute pas étrangère au fait que l'on a voulu sonder le terrain avant d'annoncer que le chef de mission pour les Jeux d'été serait un athlète issu des Jeux d'hiver, et Jean-Luc Brassard a fait valoir d'entrée de jeu que son cas n'était pas une première et que son rôle, de toute façon, n'était pas relié à la pratique sportive comme telle.

«C'est un bon défi. Je connais les Jeux d'été comme tout le monde. Je ne connais pas la technicalité de tous les sports, mais les athlètes et, surtout, les entraîneurs, sont là justement pour (...) s'occuper des athlètes», a fait valoir le nouveau chef de mission.

«Mon rôle sera davantage de superviser l'ensemble de l'équipe, des bénévoles - ils sont plus d'une centaine qui vont se déplacer là-bas pour aider l'équipe à performer - et de faire en sorte que l'équipe puisse s'épanouir pour obtenir le meilleur résultat, mais surtout avoir la meilleure expérience possible à ces Jeux olympiques», a-t-il ajouté.

Par la suite, après une nomenclature de nombreux chefs de mission ayant été placés dans la même position, Marcel Aubut a renchéri avec son style toujours aussi direct: «Il n'y a aucune confusion dans la tête de personne à l'effet qu'un olympien, c'est un olympien; un leader, c'est un leader; un chef de mission, c'est un chef de mission, été, hiver, un olympien ça ne change pas», a-t-il tranché.

«On ne crée pas un précédent. C'est une patente qui existe déjà et lui (Jean-Luc Brassard), il peut faire n'importe quelle sorte de Jeux», a ajouté M. Aubut.

Le président du COC a énuméré trois critères pour le choix d'un chef de mission.

«Un, on voulait un chef qui est un athlète et qui comprend les athlètes; deux, on voulait quelqu'un qui pouvait inspirer et guider l'équipe au complet; et trois, nous voulions quelqu'un qui serait capable de mener nos athlètes à se surpasser quand la pression devient absolument extrême», a-t-il dit.

Marcel Aubut a d'autre part dévoilé l'objectif du Canada aux Jeux de Rio, soit de finir 12e au tableau des médailles. Le même objectif avait été fixé à Londres et le Canada avait failli l'atteindre, terminant 13e.

«Cet objectif n'a pas changé, au contraire, et on veut battre ça. Ce n'est qu'un plan, j'espère qu'on va battre ça», a lancé Marcel Aubut.

Jean-Luc Brassard est de retour dans l'équipe olympique canadienne après avoir occupé les fonctions de chef de mission adjoint aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi plus tôt cette année.

Dans 610 jours, 10 500 athlètes de 204 pays arriveront à Rio pour les premiers Jeux olympiques présentés en Amérique du Sud. Ils se dérouleront du 5 au 21 août 2016 et comprendront 306 épreuves avec médailles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer