Les Warriors reviennent de l'arrière face aux Spurs

Stephen Curry et Kevin Durant (35)... (PHOTO Jeff Chiu, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Stephen Curry et Kevin Durant (35)

PHOTO Jeff Chiu, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Les Warriors de Golden State ont souffert dans le premier match de la finale de la conférence Ouest dimanche : relégués à 25 points et longtemps méconnaissables, ils sont venus à bout 113 à 111 des Spurs de San Antonio, affaiblis par la sortie sur blessure de Kawhi Leonard.

Coup de tonnerre et silence à l'Oracle Arena : pendant plus de deux quarts, les bruyants supporteurs des Warriors n'ont pas reconnu leur équipe, favorite pour le titre 2017, et en ont perdu leur voix.

Les Warriors, fébriles au tir, multipliant les erreurs et dominés aux rebonds, accusaient déjà 14 points de retard après la première période (30-16) face à des Spurs emmenés par un LaMarcus Aldridge survolté avec ses 11 points.

Le pire était encore à venir : au 2e quart, le retard de Golden State a atteint 25 points (44-19) et San Antonio, pourtant privé de son meneur Tony Parker, depuis début mai, semblait se diriger vers une inattendue et retentissante victoire.

Mais revigorés par les consignes à la pause de leur entraîneur Steve Kerr, convalescent après une nouvelle opération du dos et simple spectateur de ce match N.1, les Warriors ont retrouvé leurs automatismes.

« Le pire scénario »

Ils se sont surtout appuyés sur Stephen Curry : le double meilleur joueur de NBA en titre a marqué 19 points dans cette période qui a permis à Golden State de revenir à 11 points.

La sortie sur blessure de Leonard (28 pts) à huit minutes de la fin du 3e quart, n'est pas non plus étrangère au sursaut des Warriors : le meilleur marqueur de San Antonio qui tourne à 27 points par match depuis le début des séries éliminatoires, s'est tordu à deux reprises, dont une fois en butant sur l'un de ses coéquipiers sur le banc des remplaçants, la cheville gauche qu'il s'était blessée la semaine dernière contre Houston.

Les Spurs menaient encore de 23 points quand Leonard a regagné les vestiaires mais ils se sont effondrés face à Curry (40 pts, nouveau record personnel en séries) et Kevin Durant (34 pts).

Sans Leonard, un autre match a débuté et il a été nettement perdu (58-33) par San Antonio malgré Aldridge (26 pts) et Manu Ginobili (17 pts).

« On a besoin de Kawhi pour créer, pour marquer, il fait tout dans cette équipe. Quand il est sorti, les Warriors commençaient à retrouver leur rythme », a rappelé le vétéran argentin.

« C'est difficile de trouver du positif après ce match : on a très bien joué pendant la moitié du match, mais ils nous ont dominé ensuite et en plus, on a perdu notre meilleur joueur, c'est vraiment le pire scénario », a-t-il regretté.

L'incertitude Leonard

Passés en tête à quatre minutes de la fin du temps réglementaire (101-100), les Warriors se sont faits une ultime frayeur sur la dernière possession de balle où Aldridge aurait pu offrir la victoire à son équipe avec un tir de 3 points.

« C'est une défaite difficile à digérer, on avait une belle occasion et on l'a laissée passer », a résumé Gregg Popovich qui ne sait pas encore s'il pourra compter sur Leonard pour le match N.2 mardi, toujours à Oakland.

Golden State, vainqueur en quatre matchs aux tours précédents de Portland et d'Utah, est toujours invaincu depuis le début des séries 2017, mais Curry et ses coéquipiers ont pris note de l'avertissement.

« Ce sont les séries, tout est possible, il faudra mieux débuter le match N.2 et nous affirmer tout de suite », a prévenu Curry.

Le vainqueur de ce duel sera opposé au vainqueur de la conférence Est dont la finale opposera le champion en titre Cleveland à Boston ou Washington. Les Celtics et les Wizards sont à égalité trois victoires partout, avant le match N.7 décisif lundi à Boston.

Leonard défend Pachulia

Kawhi Leonard a défendu Zaza Pachulia, accusé par certains observateurs d'avoir contribué volontairement à sa blessure.

« Est-ce qu'il a fait exprès de mettre son pied pour me faire tomber? Il tentait juste de contrer mon tir », a expliqué Leonard.

Le meilleur marqueur de San Antonio est retombé sur le pied droit de Pachulia et s'est tordu la cheville gauche qu'il s'était blessée la semaine dernière contre Houston.

« J'ai juste fait ce que je devais faire pour tenter de contrer son tir, je me suis aussitôt tourné vers le panier, je n'ai pas remarqué tout de suite qu'il était à terre », s'est défendu Pachulia.

« Zaza n'est pas un joueur vicieux, nous ne sommes pas une équipe comme cela, Kawhi est un joueur incroyable, nous n'avons que du respect pour lui, on espère qu'il va pouvoir jouer, c'est malheureux, mais il n'y avait aucune mauvaise intention », a estimé Kevin Durant, l'une des vedettes de Golden State.

À l'issue de la rencontre, Leonard a quitté l'Oracle Arena en boitant et la cheville entourée de poches de glace : « On va voir ce qui va se passer pour le match N.2, j'espère jouer et être rétabli », a-t-il expliqué.

Leonard avait manqué jeudi le match N.6 de la série du deuxième tour contre Houston, ce qui n'avait pas empêché les Spurs d'écraser les Rockets 114 à 75 et de décrocher leur qualification pour la finale de conférence.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer