Chris Boucher va rater le «March Madness»

Le Montréalais Chris Boucher, des Ducks de l'Université... (Photo Robert Hanashiro, USA Today Sports)

Agrandir

Le Montréalais Chris Boucher, des Ducks de l'Université de l'Oregon.

Photo Robert Hanashiro, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y a toujours quelques épisodes plus gris dans les contes de fées, et celui du Montréalais Chris Boucher n'y échappe pas.

L'athlète-étudiant des Ducks de l'Université de l'Oregon a subi une déchirure du ligament antérieur croisé du genou gauche, vendredi, lors d'un match contre les Golden Bears de la Californie, et il devra rater le tournoi de championnat de la NCAA.

On avait présenté l'année dernière ce géant de 6 pi 10 po qui avait connu une enfance difficile dans le quartier Côte-des-Neiges avant de découvrir le basketball et d'entreprendre un bien improbable parcours jusqu'à Eugene, en Oregon. À sa dernière année d'admissibilité, Boucher s'est imposé cette saison comme l'un des meilleurs joueurs défensifs de la NCAA (2,5 blocs par match), tout en affichant une belle efficacité sur les tirs de trois points.

Son absence constitue un coup très dur pour les Ducks au début du «March Madness». Dylan Ennis, qui complète avec Boucher et Dillon Brooks un trio canadien à Oregon, l'a reconnu: «Toutes les équipes jouaient sur les talons quand lui [Boucher] et Jordan Bell [le centre des Ducks] étaient sur le terrain. Et il permettait au contraire à tous nos joueurs d'être plus confiants sur le terrain.»

Brooks, l'un des finalistes pour le titre de joueur de l'année dans la NCAA, a toutefois insisté: «Ce n'est pas parce que Chris est blessé que nous allons cesser de nous battre! Cela va seulement nous motiver à travailler encore plus fort afin de nous ajuster et d'aller le plus loin possible dans le tournoi.»

Même si sa blessure risque d'influencer les dépisteurs, Boucher a des chances d'être repêché ou, à tout le moins, d'être invité à un camp d'une équipe de la NBA. Ce serait étonnant qu'il ne poursuive pas sa carrière chez les professionnels la saison prochaine, en Amérique du Nord ou ailleurs.

Le conte de fées n'est pas terminé.

Des Canadiens à suivre

Une vingtaine de Canadiens prendront part au March Madness, et on suivra tout particulièrement les Ducks de l'Oregon, malgré la blessure de Chris Boucher. Dillon Brooks a été nommé joueur par excellence de la conférence Pac 12 et Dylan Ennis (le frère de Tyler, des Lakers de Los Angeles) a été une pièce maîtresse d'une équipe qui a terminé la saison avec une fiche de 29-5. Xavier Rathan-Mayes (Florida State), Nazareth Mitou-Long (Iowa State), Mychal Mulder (Kentucky) et Duane Notice (Arkansas) devraient également se mettre en évidence. Le Québécois Kevin Zabo (Kent State) a joué régulièrement avec les Golden Flashes, mais son équipe aura fort à faire en première ronde contre UCLA.

Villanova peut-il répéter?

Une seule équipe - Florida en 2006 et 2007 - a remporté deux titres consécutifs de la NCAA au cours des 25 dernières années. Difficile donc de croire que les Wildcats de Villanova vont s'imposer à nouveau cette saison, même s'ils ont hérité du premier rang au tableau. Kansas, North Carolina et Gonzaga sont les autres favoris régionaux, et tous peuvent aussi afficher des ambitions légitimes pour le titre. Difficile par ailleurs de négliger les chances de Duke, de Kentucky ou de Louisville, des équipes qui se sont imposées au cours des cinq dernières années. Logiquement, le champion est parmi ces sept équipes, mais la logique n'est pas toujours au rendez-vous pendant le March Madness...

La folie du tableau

Chaque année, des millions d'amateurs remplissent des tableaux du tournoi de la NCAA dans l'espoir de remporter de gros prix. Les chances d'atteindre la perfection et de choisir les vainqueurs des 63 matchs sont toutefois très faibles, de l'ordre de 1 sur 9 223 372 036 854 775 808 (9,2 quintillions)! Cela dit, tout le monde peut tenter sa chance sur différents sites.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer