Raptors: vaincre ou périr avec Kyle Lowry et DeMar DeRozan

L'entraîneur des Raptors, Dwane Casey, dit que le jeu de Kyle Lowry et DeMar... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne

L'entraîneur des Raptors, Dwane Casey, dit que le jeu de Kyle Lowry et DeMar DeRozan représente le va-tout du club torontois, dans la série de premier tour face aux Pacers de l'Indiana.

La confrontation est égale 2-2 à l'approche du cinquième match lundi à 18h00, au Air Canada Centre.

Lowry et DeRozan ont été discrets dans les quatre premiers matches, mais Casey les a défendus quand on lui a fait remarquer leurs récents chiffres vis-à-vis de ceux en saison régulière, lundi. En résumé, ils sont nos hommes, a t-il lancé.

«Ils sont comme vos enfants, a dit Casey. Parfois ils vous fâchent, vous argumentez avec eux, il y a du donnant donnant. Mais à la fin de la journée, ils sont vos enfants. Vous comptez sur eux. (Et Kyle et DeMar), nous comptons sur eux.

«Nous allons vaincre ou périr avec ces gars-là. Ils n'ont pas été très efficaces, mais nous regardons en avant. Ce sont nos joueurs étoiles et comme personnel d'entraîneurs, nous essayons de maximiser leurs chances de succès.»

DeRozan a fourni en moyenne 13 points par match, convertissant 29,6 pour cent de ses tirs. En saison régulière, ses comparatifs ont été 23,5 et 44,6.

Lowry a récolté une moyenne de 16 points, avec un taux de réussite de 32 pour cent. En saison régulière, on parlait de 21 et 42,7, respectivement.

«Nos partisans croient encore en eux, ils ne sont pas dépités, a dit Casey. Certains font tout un cas de leurs chiffres, mais la série est quand même égale 2-2. Je ne pense pas que le consensus était que les Pacers sont une proie facile.

«Il n'y a rien de facile dans la NBA, a t-il poursuivi. Peu importe les statistiques, Kyle et DeMar sont parmi les meilleurs gardes de la ligue.»

Chaque club a signé un gain chez l'adversaire, au fil d'une série où chaque match s'est soldé par une bonne marge.

«Chaque match est différent en séries, a dit Lowry. Ç'a n'a pas toujours été élégant. Au bout du compte, nous devons mieux jouer en général pour les écarter.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer