Pour Noël, la NBA s'engage contre les armes à feu

«On ne devrait jamais avoir le choix des... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

«On ne devrait jamais avoir le choix des armes», affirme Carmelo Anthony, la star des Knicks de New York.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Aux États-Unis une publicité appelant à mettre fin à la violence armée et dans laquelle figurent plusieurs stars de la NBA, le Championnat de basket nord-américain, sera diffusée à la télévision le jour de Noël, pendant les matchs de NBA.

Plusieurs joueurs vedettes de la ligue, Stephen Curry, Chris Paul, Carmelo Anthony ou le Français Joakim Noah, interviennent dans cette vidéo de 30 secondes, aux côtés de familles de victimes d'armes à feu.

«Cet été j'ai entendu qu'une petite fille de 3 ans a été prise dans une fusillade. Le même âge que ma fille Riley», explique la nouvelle superstar de la ligue Stephen Curry, MVP de la saison dernière. «On ne devrait jamais avoir le choix des armes», lance pour sa part Carmelo Anthony, la star des Knicks de New York.

Il est très rare qu'une ligue de sport américaine s'engage aussi directement dans un débat politique, la libre circulation des armes à feu étant régulièrement sujet de controverses dans un pays qui a vécu plus de 350 fusillades de masse en 2015.

La NBA recommande généralement à ses joueurs de ne pas prendre parti dans les débats politiques ou sociétaux, afin de ne froisser aucune sensibilité. Cela explique pourquoi aucune mention d'une solution politique, comme le renforcement du contrôle de la vente des armes à feu, n'est mentionnée dans cette publicité.

Cette vidéo sera diffusée pour la première fois le 25 décembre, un jour où la NBA propose ses plus belles affiches qui sont particulièrement suivies à la télévision. La publicité devrait ainsi être vue par des millions de téléspectateurs.

C'est l'association «Everytown for Gun Safety», un groupe militant pour un contrôle plus strict de la vente d'armes à feu, qui est à l'origine de cette initiative. Cet organisme fondé par Michael Bloomberg, l'ancien maire de la ville de New York, est l'un des plus féroces adversaires de la NRA, le puissant lobby des armes.

Barack Obama a salué ce geste sur con compte Twitter: «Je suis fier que la NBA prenne position contre les violences armées. La compassion pour les victimes n'est pas assez, nous devons tous faire entendre notre voix pour qu'il y ait un changement», a écrit le président des États-Unis, qui avait tenté de faire voter une loi pour renforcer le contrôle des armes à feu en 2013. Ce projet avait été rejeté par le Congrès.

En octobre 2015, LeBron James, la superstar des Cavaliers de Cleveland, s'était déjà exprimé contre les violences par armes à feu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer