Le Canada semble en voie de se qualifier pour Rio

Andrew Wiggins (à droite)... (Photo RONALDO SCHEMIDT, archives AFP)

Agrandir

Andrew Wiggins (à droite)

Photo RONALDO SCHEMIDT, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carlos Rodriguez
Agence France-Presse
MÉXICO

Mené par le jeune Andrew Wiggins, le Canada semble en bonne voie de se qualifier pour les Olympiques en basketball masculin, ce qui serait une première depuis Sydney, en 2000.

Wiggins des T-wolves, la recrue par excellence dans la NBA, la saison dernière, a fourni en moyenne 15,5 points par match au championnat des Amériques de la FIBA, à ce point-ci du tournoi.

Vendredi en demi-finale, l'unifolié va se mesurer au Venezuela avec à l'enjeu une place à Rio en 2016.

Les deux nations ont croisé le fer le 3 septembre, avec comme résultat un gain de 82-62 du Canada. L'autre demi-finale opposera les Argentins aux Mexicains.

Les Canadiens ont échappé leur premier match de la compétition 94-87, face à l'Argentine, mais ils ont remporté leurs sept matches depuis ce temps, par près de 28 points en moyenne.

«Le Canada a une équipe d'un calibre qu'on n'avait pas vu depuis longtemps à ce tournoi, a dit l'entraîneur du Venezuela, Nestor Garcia. Ils ont un niveau de talent incroyable.»

La formation canadienne peut compter sur neuf joueurs de la NBA dont Wiggins et Anthony Bennett, coéquipiers au Minnesota.

Le plus élite du groupe est sans contredit Wiggins, 20 ans, qui a inscrit en moyenne 16,9 points en 2014-15, dans la NBA.

«Il est un joueur de très haut niveau, a dit l'entraîneur du Canada, Jay Triano, qui est par ailleurs adjoint avec Portland, dans la NBA. Il s'est adapté à tout ce que nous lui avons demandé ici. Il est devenu un meneur et un fabricant de jeux.»

Wiggins occupe le cinquième rang des pointeurs du tournoi, mais sa moyenne de minutes est seulement de 24,4. L'Argentin Luis Scola domine avec 22,4 points, mais il joue pendant près de sept minutes de plus que l'Ontarien.

Triano met à profit la profondeur de son club pour miser sur une rotation plus fréquente de ses joueurs.

«Je me sens mieux en jouant un peu moins souvent, parce que là je peux optimiser tout mon temps sur le terrain, a dit Wiggins. L'intensité est plus grande et quand je dois rentrer au banc, je sais que les gars vont bien se débrouiller.»

L'équipe canadienne a été bâtie par Steve Nash, ancien joueur excellence de la NBA, qui est devenu le D.G. de la formation en 2012.

Celui-ci était parmi les partants du Canada à Sydney en 2000, quand l'équipe a fini septième. Le pays a accédé à un podium olympique une seule fois, et ce à Berlin en 1936, récoltant alors l'argent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer