Ironman de Mont-Tremblant: toujours plus grand

Le départ du deuxième triathlon Ironman de Mont-Tremblant... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le départ du deuxième triathlon Ironman de Mont-Tremblant a été donné dimanche matin.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le départ du deuxième triathlon Ironman de Mont-Tremblant a été donné dimanche matin dès 6 h 30. Le lieu de villégiature est devenu en moins de deux ans l'un des grands rendez-vous internationaux de cette discipline sportive surhumaine. Découverte et explications.

«Il y a un an et demi, on ne savait pas dans le milieu du triathlon où c'était, Mont-Tremblant, ni comment le prononcer.»

Dominique Piché illustre à sa manière l'ascension fulgurante de cette compétition internationale qu'est l'Ironman Mont-Tremblant, dont le départ a été donné dimanche matin sur les coups de 6 h 36.

L'organisation de cette compétition sportive surhumaine aux pieds du célèbre mont remonte à 2003, lorsque ce policier du Service de police de la Ville de Montréal a eu l'idée de se lancer à corps perdu dans la mise sur pied d'un triathlon de référence.

Dix ans plus tard, non seulement Mont-Tremblant est sur la carte du monde du triathlon, mais aussi il est devenu un rendez-vous incontournable, chipant même à New York et à Las Vegas l'organisation de championnats nord- américain et mondial d'Ironman.

Dominique Piché a attendu sept ans avant de recevoir, un jour de 2010, un appel lui confirmant que le dépôt d'une demande d'organisation d'un Ironman était possible. «On a présenté notre projet le 2 décembre 2010», se souvient celui qui est aujourd'hui le producteur délégué et directeur de course de l'Ironman Mont-Tremblant.

Les évènements se sont alors succédé à une vitesse folle. L'an dernier, Mont-Tremblant a accueilli son premier triathlon Ironman, «un demi-Ironman 70,3», comme on dit dans le jargon du milieu: 70,3 milles d'épreuves, soit 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied. Quelques semaines plus tard, Tremblant a organisé un Ironman complet - les distances sont multipliées par deux. Ironman Mont-Tremblant a entre-temps obtenu pour cinq ans la tenue d'un demi-Ironman et d'un complet auprès de la World Triathlon Corporation, la société qui détient le nom et le label Ironman. C'est sous son contrôle que sont organisées des courses Ironman comme celle de Mont-Tremblant.

Dominique Piché et son équipe ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. «À la fin de l'année 2012, nous avons demandé le titre de Championnat nord-américain pour un Ironman complet, et on nous l'a offert pour les deux années suivantes, 2013 et 2014», explique cet ancien triathlète. Cela, au nez et à la barbe de New York.

Qu'est-ce que cela change pour la course de Mont-Tremblant? Pour les athlètes professionnels, elle est dorénavant dotée d'une bourse de 125 000 $US et devient l'une des courses les plus riches en points pour se qualifier pour le Championnat du monde Ironman, qui a lieu chaque année à Hawaii. Les amateurs disposent quant à eux de 75 places qualificatives pour Hawaii (et non plus 25).

Une différence qui s'est reflétée cette année dans le nombre d'inscriptions. «On a une soixantaine de professionnels hommes et femmes au lieu de 30 environ l'an dernier», dit Dominique Piché.

Et comme si cela ne suffisait pas, Ironman Mont-Tremblant a décroché au printemps dernier l'organisation et le titre de Championnat du monde demi-Ironman 70,3. La compétition est programmée pour septembre 2014.

«C'est la première fois que ce championnat du monde quitte les États-Unis et Las Vegas», précise M. Piché.

La question est aussitôt inévitable: comment expliquer cette ascension rapide de Mont-Tremblant sur la scène internationale du triathlon Ironman?

La communauté comme dynamo

Au-delà «de la passion et du rêve» nécessaires, son instigateur souligne l'effort collectif. «C'est surtout, surtout, grâce à la mobilisation de toute la communauté! Le Québec et Mont-Tremblant deviennent un pôle extrêmement majeur du triathlon. Les infrastructures sont dignes d'un niveau international. [...] Pour le parcours de vélo, un accotement de trois mètres a été fait. Il permet aux athlètes de s'acclimater et de s'entraîner pendant toute l'année.»

L'émergence du triathlon aux abords de la station de ski a produit un autre effet positif. «Je n'ai jamais vu autant de vélos et de coureurs à pied à Mont-Tremblant à longueur d'année», note Dominique Piché.

Un autre gain pour l'Ironman Mont-Tremblant.

***

L'ÉVÉNEMENT EN CHIFFRES

2630

> Nombre de participants, dont 416 du Québec et 740 du reste du Canada

44

> Pays représentés

4000

> Bénévoles

260

> Spécialistes en médecine sportive

125 000 $ US

> Montant donné en bourse pour les professionnels

***

C'est quoi, un triathlon?

Le triathlon est une discipline sportive consistant à enchaîner, sans pause, trois épreuves que sont - dans l'ordre - la natation, le cyclisme et la course à pied. La natation a généralement lieu en eau libre, dans un lac, en mer, voire en rivière. L'épreuve de cyclisme est une course individuelle. La course à pied est une course de fond, sur une route ou un chemin. Les compétitions de triathlon sont régies par l'International Triathlon Union (ITU). Les distances ne sont pas uniformes d'une compétition à l'autre. Par exemple, aux Jeux olympiques, le triathlon consiste en 1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Mais les mondiaux de longue distance consistent en 4 km de nage, 120 km de vélo et 30 km de course à pied.

Et l'Ironman, alors?

L'Ironman est un triathlon dont la distance est la plus élevée de la discipline: 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme et 42,2 km de course à pied. C'est ce qu'on appelle un «full Ironman» dans le jargon. Pour un demi-Ironman, les distances sont divisées par deux. Le nom et le label Ironman sont détenus par la société World Triathlon Corporation (WTC). Sous son contrôle sont organisées les courses pouvant porter ce nom d'Ironman. Par son biais, différentes courses Ironman - comme Mont-Tremblant - offrent la possibilité de se qualifier pour le Championnat du monde de triathlon Ironman disputé tous les ans à Kailua-Kona, à Hawaii. Si le nom Ironman ne peut être employé impunément, ses distances de course peuvent être proposées par n'importe quel organisateur.

8 h 3 min 56 s

C'est le temps record pour un triathlon Ironman, établi à Hawaii au Championnat du monde de 2011 par l'Australien Craig Alexander.

7 h 41 min 33 s

C'est le record absolu établi lors d'une course au format Ironman, le Challenge Roth en Allemagne par l'Allemand Andreas Raelert en 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer