Usain Bolt se blesse lors de la dernière course de sa carrière

Usain Bolt s'est effondré sur le piste.... (Photo Reuters)

Agrandir

Usain Bolt s'est effondré sur le piste.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Usain Bolt n'a pas pu rallier l'arrivée à sa dernière course en carrière. Le sprinter jamaïcain s'est effondré sur la piste en raison d'une blessure à la jambe gauche, alors qu'il espérait mettre un terme à son illustre carrière en gagnant l'or au relais 4x100 mètres aux Championnats mondiaux d'athlétisme.

Bolt a subi un claquage.... (Photo Reuters) - image 1.0

Agrandir

Bolt a subi un claquage.

Photo Reuters

La Grande-Bretagne a plutôt causé la surprise, samedi, en devançant les États-Unis grâce à un chrono de 37,47 secondes. Les Américains ont suivi en 37,52, devant les Japonais (38,04).

En l'absence de sa vedette, Andre De Grasse, l'équipe canadienne composée de Gavin Smellie, Aaron Brown, Brendon Rodney et Mobolade Ajomale s'est contentée du sixième rang, en 38,59.

Au cours de la dernière décennie, la Jamaïque avait pu se fier à 100 pour cent sur Bolt pour ramener l'or au pays. La dernière fois qu'elle n'avait pas gagné la finale des Mondiaux, en 2007, Bolt était une verte recrue et il avait effectué le deuxième relais, en route vers une médaille d'argent.

Depuis, Bolt avait dominé toutes les compétitions internationales jusqu'à cette année. Plus tôt lors des Mondiaux, il avait dû se contenter d'une médaille de bronze au 100 m, baissant pavillon devant les Américains Justin Gatlin et Christian Coleman.

«Il est quand même le meilleur au monde», a affirmé Gatlin au sujet de son grand rival.

Bolt a grimacé de douleur avant de se laisser choir sur la piste. Il a fait signe aux médecins venus à son secours avec un fauteuil roulant que leur aide n'était pas nécessaire et il a quitté la piste par ses propres moyens.

Le médecin de l'équipe jamaïcaine, Kevin Jones, a indiqué que Bolt avait souffert d'une crampe à la cuisse gauche.

«Une bonne partie de la douleur vient de la déception de ne pas avoir gagné la course, a ajouté Jones. Les trois dernières semaines ont été difficiles pour lui. Nous lui souhaitons la meilleure des chances.»

La course passera à la postérité pour la manière cruelle dont la carrière d'un des plus grands athlètes de l'histoire du sport aura pris fin.

«C'est comme ça, s'est contenté de dire le Jamaïcan Omar McLead, qui a couru les 100 premiers mètres. Le nom d'Usain Bolt va continuer de faire partie de la légende.»

Chez les dames, Tori Bowie est devenue la première double médaillée d'or des mondiaux, aidant les États-Unis à devancer la Grande-Bretagne et la Jamaïque au relais 4x100 m.

Du même coup, Allyson Felix, qui a couru la deuxième portion pour les États-Unis, a établi un record en gagnant une 15e médaille aux mondiaux depuis ses débuts en 2005.

Bowie, qui avait triomphé au 100 m plus tôt cette semaine, a couru le dernier droit et a aidé les États-Unis à signer un chrono de 41,82.

La Grande-Bretagne a suivi en 42,12 et la Jamaïque, double championne en titre, a complété le podium en 42,19.

Warner se contente du 5e rang

Le Canadien Damian Warner s'est bien battu, mais il a terminé au cinquième rang du décathlon grâce à un pointage cumulatif de 8309 points.

Warner, qui est médaillé d'argent aux Mondiaux et médaillé de bronze aux Jeux de Rio, a participé à l'événement même s'il a souffert d'un virus à l'estomac.

L'athlète de 27 ans originaire de London, en Ontario, s'était faufilé en troisième position après six épreuves, à la suite de sa victoire au 110 mètres haies, mais il n'a pu rester dans le top-3. Il a glissé au cinquième rang au terme du lancer du disque et il n'a pas été en mesure de remonter au classement après le saut à la perche, le lancer du javelot et le 1500 m.

Le Français et médaillé d'argent aux Jeux de Rio Kévin Mayer a été couronné champion grâce à ses 8768 points. Les Allemands Rico Freimuth, avec 8564 points, et Kai Kazmirek, avec 8488 points, ont suivi sur le podium.

Il s'agissait de la première fois que Warner ratait un podium dans une compétition internationale d'envergure depuis sa cinquième position aux Jeux olympiques de Londres, en 2012.

L'Éthiopien Muktar Edris a stoppé la domination du Britannique Mo Farah en course de longue distance, se décorant d'or lors du 5000 m.

Dans une course très stratégique, Farah n'a pu répondre aux attentes pour une première fois en six ans, terminant sa dernière course dans un championnat majeur avec une médaille d'argent autour du cou.

Edris a réussi un temps de 13:33,79, environ une demi-seconde plus rapide que Farah. Ce dernier tentait de signer un quatrième titre mondial consécutif au 5000 m.

L'Américain Paul Chelimo a raflé le bronze tandis que les Canadiens Mohammed Ahmed et Justyn Knight ont respectivement conclu la course aux sixième et neuvième échelons.

Au 100 mètres haies chez les dames, l'Australienne Sally Pearson a fait un retour remarqué au Stade olympique de Londres, remportant une médaille d'or.

Cinq ans après avoir gagné cette discipline aux Jeux de Londres, Pearson a montré un chrono de 12,59 après avoir raté une majorité des deux dernières saisons en raison d'une blessure.

L'Américaine Dawn Harper Nelson a terminé deuxième, suivie de l'Allemande Pamela Dutiewicz.

En ce qui a trait au saut en hauteur, la Russe Mariya Lasitskene a triomphé grâce à un saut de 2,03 mètres. L'Ukrainienne Yulia Levchenko s'est emparée du deuxième rang grâce à un saut de 2,01 m tandis que la Polonaise Kamila Licwinko est repartie avec une médaille de bronze en vertu d'un saut de 1,99 m.

Lasitskene, la championne en titre, n'avait pas pu participer aux derniers Jeux olympiques en raison de la suspension décernée à la Russie.

La championne olympique, l'Espagnole de 38 ans Ruth Beitia, a quant à elle rapidement été éliminée de la finale.

Au lancer du javelot, l'Allemand Johannes Vetter a remporté le titre grâce à un lancer de 89,89 mètres. Il a battu le Tchèque Jakub Vadlejch par 16 centimètres. Petr Frydrych, un autre Tchèque, s'est emparé de la médaille de bronze en vertu d'un lancer de 88,32 mètres.

Le champion olympique, l'Allemand Thomas Roehler, a terminé quatrième.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer